MOBILISONS-NOUS CONTRE LA PRÉCARITÉ SOCIALE

N°42 Décembre 2015
J our na l d ’ inf orm a tion s ur le s a c t i v i t é s d e l a C ro i x- R o u g e l u xe mb o u r g e o i s e
Pauvreté au Luxembourg
MOBILISONS-NOUS CONTRE LA PRÉCARITÉ SOCIALE
www.croix-rouge.lu
www.facebook.com/crlux
Un groupe de bénévoles ayant participé à la Wanteraktioun 2014.
Comment le service Vestiaires de la Croix-Rouge
a-t-il géré l’afflux massif de dons matériels ces
derniers mois pour venir en aide aux réfugiés ?
Encore une année de travail intense qui s’achève pour
la Croix-Rouge luxembourgeoise et ses équipes. Si au
premier semestre 2015 c’est principalement le tremblement de terre au Népal qui a mobilisé nos efforts - en
plus d’autres fléaux au niveau international - depuis
l’été, c’est avant tout la crise des réfugiés au Luxembourg et dans le monde qui a été au cœur de nos préoccupations. Le service Migrants et Réfugiés, chargé du
premier accueil des réfugiés au Luxembourg, travaille
sans relâche pour soutenir les personnes qui cherchent
un peu de paix et de sécurité dans notre pays. Le
soutien de la Croix-Rouge luxembourgeoise s’est aussi
intensifié à l’étranger et sur la route des Balkans pour
adoucir le sort de tous ceux qui ont dû quitter leur pays.
Malgré cette crise, il n’est pas question de négliger nos
autres publics cibles; les jeunes ou moins jeunes de
notre société touchés par des problèmes sociaux ou
de santé. La période des fêtes, avec son lot de mets
festifs et de cadeaux, nous invite à porter notre regard
sur ceux qui n’ont pas la possibilité de profiter de cette
abondance. Dans le domaine de la précarité sociale,
la Croix-Rouge continue de renforcer son engagement
pour apporter un peu de réconfort aux plus démunis.
Ainsi l’épicerie sociale de Remich qui verra le jour en
janvier 2016 est déjà la 8e du réseau des « Croix-Rouge
Buttek ». Ce dispositif, dont le fonctionnement dépend
des dons, présente une solution pertinente pour la
population vivant dans la pauvreté ou n’arrivant plus à
arrondir les fins de mois.
Je vous remercie chaleureusement, chers donateurs,
qui nous soutenez avec fidélité et vous souhaite de
passer d’excellentes fêtes de fin d’année !
« Nous avons effectivement dû faire face à une
augmentation des dons matériels qui se sont
décuplés à la fin du mois d’août au bâtiment du
siège de la Croix-Rouge, les dons sont passés
de 40 m3 par semaine à 80 m3 par jour.
Par ailleurs, nous avons également repris miseptembre les activités de deux étudiants qui
avaient lancé un appel aux dons via les réseaux
sociaux et qui se sont trouvés submergés de
Isabelle Vekemans, responsable Aides
matérielles et alimentaires.
vêtements. Pour faire face temporairement à
la situation, la société de transport Streff avait
mis à leur disposition un espace de tri dans son centre de Windhof. Nous y avons
repris cette activité mais nous sommes revenus sur le local de la Croix-Rouge
à Bonnevoie le 12 octobre. Le tri est une tâche chronophage et le bénévolat
d’entreprise a été particulièrement salutaire car les sociétés envoient des groupes
de 15 à 50 personnes. »
L’arrivée des réfugiés et l’élan de générosité de la population ont amené à une
réorganisation de tout le département des Aides matérielles. Comment fonctionnet-il désormais ?
« Une nouvelle plateforme logistique a été lancée le 2 novembre par la Croix-Rouge
et Caritas pour faire face de manière plus coordonnée à l’afflux des dons. Ainsi, le
centre de tri situé à Bonnevoie a été transféré à la Cloche d’Or dans un bâtiment
d’une surface de 700 m2.
La Croix-Rouge a également prévu d’ouvrir en début d’année prochaine une boutique
seconde main où seront vendus les surplus de vêtements afin de pouvoir acheter les
articles qui font défaut comme les vestes hommes de petite taille. Ce nouveau point
de distribution permettra un meilleur financement des activités des Vestiaires. »
PORT PAYÉ
PS/601
L-3290 BETTEMBOURG
DE L’AIDE MATÉRIELLE POUR LES
RÉFUGIÉS
Envois non distribuables à retourner à:
Michel Simonis,
directeur général de la
Croix-Rouge
luxembourgeoise
Interview avec Isabelle Vekemans
PERIODIQUE
Éditorial
N°42 l Décembre 2015
Aide aux réfugiés Luxembourg
Assurer le premier accueil en toute dignité
Dans le contexte de l’arrivée massive des personnes
fuyant les conflits, l’Office luxembourgeois de
l’Accueil et de l’Intégration a chargé la Croix-Rouge
luxembourgeoise du premier accueil des réfugiés au
Luxembourg.
Le personnel du service Migrants et Réfugiés de la CroixRouge jongle depuis cet automne entre les différents
bâtiments gérés par l’État. Fin octobre le Hall 6 de la
Luxexpo a été transformé en structure de premier accueil
avec ses 36 tentes de 10 lits chacune. Ce site constitue
le passage obligé pour chaque réfugié arrivant sur le sol
luxembourgeois avant d’être transféré, dans les 48h au
plus tard, dans l’un des centres suivants : Le Foyer Lily
Unden à Luxembourg ou l’ancien centre de logopédie à
Strassen pour les familles et les mineurs, le Don Bosco
pour les célibataires, ou encore l’ancienne Maternité à
Luxembourg pour les personnes plus vulnérables. Au bout
de quelques semaines, ils sont relogés dans des foyers de
la Croix-Rouge ou autres, en attendant le verdict quant à
leur demande de protection internationale.
LA PROCHAINE ÉPICERIE SOCIALE EST PRÉVUE À
REMICH
Une nouvelle épicerie sociale ouvrira ses portes le 4 janvier à Remich. Ce sera la huitième « Buttek » de la
Croix-Rouge. Avec les épiceries gérées par Caritas, ce réseau d’aide aux plus démunis bénéficie d’une
couverture géographique dans toutes les régions du pays.
Les épiceries sociales permettent aux personnes en
difficulté d’avoir accès à des denrées alimentaires et
des produits d’hygiène au tiers du prix du marché.
Certaines épiceries proposent également un service
Vestiaires où les bénéficiaires peuvent recevoir des
dons de vêtements.
Le nombre de bénéficiaires varie selon les épiceries. A
Differdange, c’est une centaine de familles qui peuvent
faire leurs achats dans les épiceries tandis qu’à Wiltz le
nombre tourne autour de 50 ménages.
de se présenter à la caisse avec leurs bons. « A l’épicerie, ils se sont très vite sentis à l’aise car tous sont
dans la même situation », ajoute Marie-Josée.
passages en caisse enregistrés
au total sur les 10 premiers mois
de l’année.
Progression par rapport à
2014, deux mois avant la fin
de l’année.
L’épicerie « Croix-Rouge Buttek » de Steinfort a
ouvert ses portes le 18 mai et chaque mois ce sont
environ 70 à 80 familles qui y font leurs achats. Marie-Josée Lallemang, gérante à Steinfort, explique :
« Nous fonctionnons avec environ huit bénévoles.
Les tâches sont celles d’une épicerie traditionnelle
comme s’occuper de la caisse ou du rangement
des marchandises ainsi que de vérifier les dates de
péremption. Mais l’épicerie a aussi une fonction sociale. Il y a une cuisine où les bénéficiaires peuvent
prendre une tasse de café, discuter ou encore participer à un atelier. »
Ahmed, réfugié syrien arrivé à Luxexpo.
Cristoforo Damiano travaille en tant que coordinateur au
Hall 6 de la Luxexpo. Il explique la mission du personnel
Croix-Rouge : « Nos missions ici consistent à accueillir les
réfugiés, à répondre aux besoins de première nécessité à
leur arrivée, les orienter pour les démarches au Ministère
liées à la demande de protection internationale et à
nous occuper de leur transfert dans d’autres foyers. » En
effet, très peu de temps après leur arrivée, Anne Braun,
encadrante, reçoit les réfugiés pour les enregistrer et
leur donner l’adresse de la Direction de l’immigration au
Ministère des Affaires Etrangères pour effectuer leurs
démarches : « Ils doivent aller chercher un formulaire
et obtiennent un premier rendez-vous lors duquel la
procédure sera lancée. »
Ahmed, 30 ans, est arrivé le 29 octobre de Syrie
accompagné de sa mère âgée de 58 ans. Son long
périple de 28 jours, passé dans de très mauvaises
conditions, l’a épuisé. « Au bout de quelques jours
n’avions plus aucune notion du temps, nous ne
savions plus où nous étions jusqu’à ce qu’on nous
donne des billets de train pour la capitale belge.
Arrivés à Bruxelles, nous avons décidé de rejoindre
le Luxembourg. À la Gare, nous nous sommes
présentés à la police qui nous a emmenés ici. »
À la question pourquoi le Luxembourg, Ahmed
répond : « Le Luxembourg a l’image d’un petit
pays propre, qui n’est pas surpeuplé, et où on se
sent en sécurité. C’est ce que nous sommes venus
chercher. Nous avons notre maison en Syrie et nous
espérons y retourner mais, pour le moment, nous
souffrons trop de la violence dans notre pays. »
Soutenez notre action en faveur des
personnes vivant dans la pauvreté au
Luxembourg
Faites un DON
Avant l’ouverture de cette « Buttek », les bénéficiaires
recevaient des bons pour faire leurs achats au supermarché mais certains bénéficiaires se sentaient gênés
Épicerie sociale de Steinfort.
LE SERVICE VESTIAIRES DE LUXEMBOURG-VILLE
ÉTEND SES HEURES D’OUVERTURE
L’activité « Vestiaires » de Luxembourg-Ville a augmenté ses horaires d’accueil aux bénéficiaires,
passant d’une demi-journée à trois demi-journées
Claude, une autre bénévole qui prête main forte au Vestiaire de la
Croix-Rouge.
par semaine afin de répondre à la demande accrue
par l’arrivée des migrants. Ce sont actuellement 150
personnes par semaine qui bénéficient de ce service
de dons de vêtements, qui a été initié par des bénévoles il y a 30 ans. En novembre 2014, le service de
Luxembourg-Ville a quitté Limpertsberg pour s’installer à Bonnevoie. La vingtaine de bénévoles procèdent
au tri, au rangement et à la distribution des vêtements, mais ils ont également un rôle à jouer dans
l’accueil et le conseil aux personnes qui vivent parfois
des situations stressantes ou viennent de cultures
différentes.
Laurinda, bénévole au Vestiaire de Luxembourg-Ville
depuis six ans, raconte : « Je trouve normal d’aider
ceux qui sont dans le besoin. Ma motivation est d’aider les autres. Je crée des liens avec les bénéficiaires
qui sont vraiment reconnaissants. Je reçois même du
chocolat à Noël. »
Wanteraktioun
SOUTENIR LES PLUS DÉMUNIS PENDANT LA
PÉRIODE DES GRANDS FROIDS
L’Action Hiver, « Wanteraktioun », organisée par le Ministère de la Famille, a débuté le 1er décembre
2015 afin de venir en aide aux plus démunis pendant toute la durée de la saison hivernale.
La Croix-Rouge luxembourgeoise assure l’accueil
en journée des personnes sans-abri et en situation
de pauvreté extrême dans sa structure à Bonnevoie
( Dernier Sol ) à partir de 12h jusqu’à 17h. L’asbl InterActions est chargée de la coordination de terrain.
L’hébergement de nuit est assuré par Caritas dans des
locaux situés près du Findel.
3 possibilités :
par internet www.croix-rouge.lu
par virement
CCPL LU52 1111 0000 1111 0000
( communication : précarité
sociale )
via Digicash en scannant le code
avec votre smartphone
Précarité sociale au Luxembourg
Scan & Donate with
C’est la 3 année consécutive que la Croix-Rouge participe à cette action. Gilles Dhamen, directeur Solidarité
nationale, explique : « Notre équipe, épaulée par des
e
bénévoles, leur sert chaque jour un repas chaud et
tient compagnie à ceux qui souhaitent rester jusqu’en
fin d’après-midi. Nous leur proposons aussi des jeux
et toutes sortes d’activités. » L’action durera jusqu’au
31 mars 2016 et pourra être prolongée en fonction des
températures.
En 2014, pendant les 120 jours d’ouverture, 1 147
personnes ont fréquenté le centre de jour. Jusqu’à 212
repas y ont été distribués par jour, représentant au total
18 837 repas offerts.
N°42 l Décembre 2015
Crise en Ukraine
Flüchtlinge
Les conflits politiques en Ukraine depuis 2014 ont causé la mort d’environ 6 000 personnes et le
déplacement de 1,4 millions de personnes. Les régions se situant le long de la ligne de front ont subi
des destructions dévastatrices qui ont touché des maisons familiales, des bâtiments publics et des
infrastructures comme des routes, des ponts, des écoles et des hôpitaux.
Mit den schlechten Wetterbedingungen der vergangenen
Monate hat sich die Lage der Menschen, die aus ihrer
Heimat flüchten, deutlich verschlechtert. Dauerregen und
Kälte auf der Balkanroute erschweren die ohnehin schon
gefährliche und beschwerliche Reise. „ Stark unterkühlte
Menschen müssen ins Krankenhaus gebracht werden.
Außerdem haben viele Menschen Fußverletzungen, da sie
große Entfernungen zurücklegen müssen, in nassen Socken und Schuhen “, berichtet Eelko Brouwer, Teamleiter
der Nothilfeeinheit ERU der Rotkreuzgesellschaften der
Benelux-Länder auf der griechischen Insel Lesbos.
LA CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE
AMÉLIORE LES CONDITIONS DE VIE DES
DÉPLACÉS INTERNES
Depuis le début de la crise, la communauté humanitaire soutient les déplacés internes en Ukraine par
la distribution de biens de première nécessité. « La
plupart des déplacés internes ont dépensé leurs économies pour louer un appartement dans les villes et
villages ou bien ont trouvé refuge auprès de proches »,
explique le Dr Christian Huvelle, directeur du service
International de la Croix-Rouge luxembourgeoise.
« Quant aux plus vulnérables, ils ont été forcés de
rejoindre les centres collectifs ; des bâtiments principalement publics, abandonnés ou vides, et inadaptés
pour accueillir des personnes. »
Depuis l’année passée, la Croix-Rouge luxembourgeoise est active en Ukraine pour améliorer les conditions des déplacés dans des centres collectifs dans les
régions de Kharkiv, Poltava et Donetsk. Myriam Jacoby,
gestionnaire de projet pour l’Ukraine, explique : « À ce
jour, nous avons réhabilité 16 centres où nous avons
installé des cuisines collectives, des toilettes et douches
et des salles de jeux ainsi que rénové les systèmes de
chauffage. L’urgence de la situation nous amène parfois
à fournir du matériel pour chauffer. Par exemple, 40
tonnes de charbon ont été achetées pour chauffer un
centre à Svyatagorsk où logent 80 personnes dont 20
enfants. De plus, nous avons installé 96 fenêtres à triple
vitrage dans ces différents centres collectifs. »
pour de la nourriture, 232 kits d’hygiène, 88 kits de
cuisine, 216 kits de produits d’entretien, 105 kits pour
dormir ( lit, matelas, couverture, coussin et couette ).
Depuis août 2015, la Croix-Rouge luxembourgeoise
soutient aussi les familles qui souhaitent retourner
chez elles. « Nous avons installé 164 fenêtres à double
vitrage dans 41 maisons moyennement endommagées », poursuit Myriam Jacoby. « Nous conduisons
aussi depuis cet été un projet pilote qui vise à reconstruire 10 maisons complètement détruites suite aux
affrontements dans la ville de Slavyansk. » Actuellement, le coût d’une maison respectant les standards
urbanistiques et architecturaux locaux et disposant
d’une isolation adéquate, s’élève à 12 000 euros.
Enfin, la Croix-Rouge luxembourgeoise a soutenu la
Croix-Rouge ukrainienne durant toute l’année 2015 en
réhabilitant son entrepôt de stockage d’aide matérielle
ainsi qu’en distribuant 1 561 imperméables aux infirmières, offrant des soins à domicile, et 160 mannequins
d’exercice servant aux formations en 1er secours.
Die Rotkreuz-Gesellschaften auf der Balkanroute tun
ihr Bestes, um den Notleidenden zur Hilfe zu kommen.
Neben Nahrungsmitteln und Hygieneartikeln verteilen sie
Regenponchos, trockene Kleidung und Rettungsdecken.
Außerdem werden die Kranken, deren Anzahl durch die
Kälte deutlich gestiegen ist, medizinisch versorgt.
Das Luxemburger Rote Kreuz unterstützt seine Partnergesellschaften in der Türkei, Griechenland, Serbien und
Mazedonien durch Personal und Hilfsgüter sowie auf
logistischer Ebene.
Auch in den kommenden Monaten werden viele Menschen aus ihrer Heimat flüchten, auf der Suche nach
einem sicheren Leben für sich selbst und ihre Familien.
Der Hilfsbedarf wird weiterhin sehr hoch bleiben und die
humanitäre Hilfe muss über noch nicht absehbare Zeit
aufrechterhalten werden. Das Luxemburger Rote Kreuz
bleibt weiter an der Seite seiner Partnergesellschaften, um
die Menschen, wo auch immer sie sich befinden, so gut
wie möglich in ihrer schwierigen Lage zu unterstützen.
Plus de 1 200 personnes ont également pu bénéficier
de matériel de première urgence grâce au soutien de la
Croix-Rouge luxembourgeoise, à savoir 1 323 coupons
Témoignage d’une maman qui vit dans le
centre collectif de Kramatorsk :
« Nous avons fui pour avoir une meilleur vie ici
mais, vu nos moyens restreints et la difficulté pour
mon mari de trouver du travail, nous avons été
amenés à vivre dans ce centre. Je suis triste pour
ma petite fille qui ne mérite pas de vivre comme
ça. J’aimerais retourner chez nous mais notre
maison est entièrement détruite, alors je continue
à rêver et à espérer avoir de nouveau un jour un
lieu chaud rien qu’à nous. Je souhaite que ma fille
puisse retourner à l’école, se reconstruire et oublier
ces durs moments.»
Menschen leiden unter Kälte und Nässe
Abonnement
Je m’abonne
Je reçois le Crosswords
en double
J’ai changé d’adresse
Je souhaite recevoir le Crosswords uniquement
par email
Tommaso Merlo en compagnie d’un bénéficiaire d’une maison et
d’une collaboratrice de la Croix-Rouge ukrainienne.
Je ne souhaite plus le recevoir
Nom : ............................. Prénom : ...................................
Adresse : ...........................................................................
ZWEI KRIEGE, EIN LEBEN
Anna Smirnova, Mitglied der internationalen Abteilung
des Ukrainischen Roten Kreuzes, erzählt die Geschichte einer alten Dame, die sie im Oktober 2015 in der
Region Donetsk getroffen hat, als Sie Informationen
Code postal : ................. Ville : .........................................
für das Projekt des Luxemburger Roten Kreuzes in
Zusammenarbeit mit dem Ukrainischen Roten Kreuz
sammelte.
„ Ich erinnere mich sehr gut an den Tag, an dem ich
Raisa das erste Mal gesehen habe. Sie stand in der
Nähe ihres völlig zerstörten Hauses, während die
Stadt Slaviansk 2014 besetzt war. Ihre Augen waren
voller Tränen, da sie ihren Mann und ihren Sohn verloren hatte, als die Bombe ihr Haus zerstörte. Dieses
Jahr im November wird sie 80 Jahre alt und hat jegliche Hoffnung in eine gute Zukunft verloren.
Als sie 6 Jahre alt war, während des zweiten Weltkriegs, musste sie sich mit ihrer Mutter und ihrer
kleinen Schwester im Keller verstecken und hatte für
Tage weder zu essen noch zu trinken. Jetzt, zu Ende
ihres Lebens, kam der Krieg in dasselbe Haus zurück.
Anne Smirnova in Begleitung von Raisa und Dr. Christian Huvelle
vom Luxemburger Roten Kreuz.
Durch unser Projekt haben wir ihr ein neues Zuhause
gegeben, sowie das Gefühl, dass sie nicht alleine ist.“
Email : ...............................................................................
Coupon à renvoyer à la Croix-Rouge luxembourgeoise,
B.P. 404 L-2014 Luxembourg
ou par email à [email protected]
Impressum
Crosswords est publié par la Croix - Rouge luxembourgeoise
44, Boulevard Joseph II L - 1840 Luxembourg.
Adresse postale : B.P. 404 L - 2014 Luxembourg.
✆ 2755, email : [email protected] - rouge.lu
Editeur responsable : Luc Scheer, coordination : Rachel Vieira Gomes.
Ont collaboré à cette édition : Christopher Probst, Myriam Jacoby,
Antje Mengel et Frank Schmit. Merci à Caroline Lauer pour sa
contribution bénévole.
Photos : Caroline Lauer, Roland Miny, Vito Labalestra et Croix-Rouge
luxembourgeoise.
Conception graphique : Alternatives Communication S.à r.l.
Impression : Imprimerie Centrale. Tirage : 15 000 exemplaires.
Imprimé sur papier recyclé.
Les informations de cette publication sont actuelles au 30.11.2015.
N°42 l Décembre 2015
Actualités
61 000 euros collectés grâce au RBC Race
for the Kids
Projekt Hariko
DIE KÜNSTLER-RESIDENZ HEISST JEDEN
JUGENDLICHEN WILLKOMMEN
Am 23. Oktober hat das Luxemburger Rote Kreuz, in Anwesenheit von Lydie Polfer, Bürgermeisterin
der Stadt Luxemburg, das Projekt Hariko eingeweiht. Die Räumlichkeiten befinden sich im früheren
Gebäude der Sogel in Bonnevoie und bieten Jugendlichen zwischen 12 und 26 Jahren, seit Anfang
September, die Möglichkeit ihr artistisches Talent zu entfalten.
Le 25 octobre, plus de 1 000 coureurs, encouragés
par Andy Schleck, ambassadeur officiel de la course,
se sont réunis au Parc de la Ville de Luxembourg
pour la première édition du RBC Race for the Kids au
Luxembourg. Ensemble, ils ont pu collecter 61 000
euros en faveur des enfants et familles soutenus par
le Centre thérapeutique Kannerhaus Jean de la CroixRouge luxembourgeoise. Les dons collectés contribuent
essentiellement au financement de la thérapie assistée
par animaux.
Eng Hand fir déi Krank à la journée « La
philanthropie, ça marche ! »
Le 17 octobre, Eng Hand fir déi Krank a participé à la
Fête de la Philanthropie en tant que lauréat d’un vaste
appel à projets. L’événement, qui a eu lieu à la Place
d’Armes, a attiré quelque 500 visiteurs. L’objectif était
de mettre en lumière les activités des lauréats et de
permettre aux gens désirant s’engager bénévolement de
trouver un projet qui leur correspond.
Suite à sa participation au concours « La philanthropie,
ça marche ! » en juin 2015, le service qui forme des bénévoles pour rendre passer du temps avec des personnes
seules, avait été retenu parmi les douze lauréats sur un
total de 142 candidatures. Cet engouement et la diversité des candidatures témoignent de la richesse de la
philanthropie au Luxembourg.
„ Dieses Projekt bietet Jugendlichen, unabhängig ihrer
Herkunft, einen Eintritt in die Welt der Kunst und dient
somit ihrer sozialen Integrierung “, erläutert Marianne
Donven, Leiterin des Projektes. „ Jeder verfügt über ein
gewisses kreatives Potential, doch nur wenigen bietet
sich die Möglichkeit dieses zu entfalten. Der Kontakt
zu den Künstlern sowie die angebotenen Workshops
sollen genau dieses Potential fördern. “
Hariko soll ein Ort des künstlerischen Schaffens, der
Reflexion und des Austausches sein. Ein Dutzend
Künstler und mehrere Musiker und Sänger haben sich
mittlerweile in den Räumlichkeiten von Hariko installiert.
Als Gegenleistung für die ihnen zu Verfügung gestellten
„Ateliers“, freuen sich die Künstler ihr Know-How an die
Jugendlichen weiterzugeben. „ Der Austausch mit den
Jugendlichen ist auch für uns sehr bereichernd “, erklärt
der Graffiti-Künstler Stick. „Sie überraschen uns oftmals
mit ihrer Sicht der Dinge und öffnen uns neue Horizonte“.
Die Mitgliedskarte ist für 5 Euro erhältlich und verleiht
seinem Besitzer ein Jahr lang zutritt zu den verschiedenen Workshops. Hariko empfängt die Jugendlichen
von mittwochs bis samstags, von 14 bis 19 Uhr. Für
den Eintrittspreis von 2 Euro ist es möglich, auch ohne
Mitgliedskarte, an einem Nachmittag an den Workshops teilzunehmen.
„Die Kunst ist eine alternative Ausdrucksmöglichkeit die
gleichzeitig zum Lernen anregt. Sie ermöglicht es den
Milad, un jeune réfugié devenu le 100e membre du projet Hariko.
Jugendlichen sich selbst besser kennenzulernen und
auch die Mitmenschen besser zu verstehen“, so Marc
Crochet, beigeordneter Generaldirektor des Luxemburger Roten Kreuzes.
Mehr Informationen über das Projekt Hariko und die
angebotenen Workshops finden sie auf www.hariko.lu
Bilan 2015
UNE ANNÉE SOUS LE SIGNE DE LA MOBILISATION
SOLIDAIRE FACE AUX DÉFIS MULTIPLES
Après la célébration et les festivités du Centenaire de la Croix-Rouge luxembourgeoise en 2014,
l’année 2015 a définit le cadre des priorités pour les années à venir.
Agenda
04 janvier 2016
Ouverture du « Croix-Rouge Buttek » Remich
À partir du 4 janvier 2016, le « Croix-Rouge Buttek »
Remich accueillera des familles en situation de précarité
vivant dans les communes de Bous, Lenningen, Remich,
Schengen, Stadtbredimus, Waldbredimus, Dalheim et
Mondorf-les-Bains. Il s’agit de la 8e épicerie sociale
« Croix-Rouge Buttek » depuis la naissance du concept en
2009. Outre leur rôle d’aide alimentaire et matérielle, les
épiceries sociales sont des lieux de rencontre, d’échange
et d’intégration sociale destinés aux personnes touchées
par la pauvreté.
La précarité au Luxembourg, le tremblement de terre
au Népal, la crise mondiale migratoire, dont la crise des
réfugiés fuyant la guerre en Syrie, autant de terrains
d’action qui occupent la Croix-Rouge luxembourgeoise
depuis un moment et qui vont rester la priorité de ses
activités futures. La solidarité des donateurs, et aussi
l’engagement de plus de 2 000 bénévoles pendant le
Mois du Don annuel, a permis à la Croix-Rouge de répondre à ces défis en aidant les personnes en détresse.
Suite au tremblement de terre au Népal, la Croix-Rouge
luxembourgeoise a rapidement débloqué des fonds
permettant d’acheter et d’acheminer 4 400 bâches
d’abris pour soutenir les habitants d’une province à
proximité de l’épicentre du séisme. Cette aide a aussi
permis de financer le déploiement d’une trentaine
d’équipes d’urgence, composées de 500 volontaires
26 février 2016
Concert de bienfaisance en faveur de la
Croix-Rouge luxembourgeoise
Le concert de bienfaisance annuel, organisé sous le Haut
Patronage de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse,
avec le soutien de Deloitte aura lieu à 20h au Grand
Auditorium à la Philharmonie. Le concert de l’Orchestre
Philharmonique du Luxembourg se donnera sous la
direction de Jamie Phillips avec Alena Baeva au violon.
Dès 18h30, dans le foyer sud de la Philharmonie, un bar à
huîtres et d’autres spécialités seront proposés par Steffen
Traiteur. Les recettes de cet événement iront en faveur
de l’aide aux réfugiés ainsi qu’aux familles en situation
de précarité au Luxembourg. Prix : 25/50/70e. Vente et
réservation : 26 32 26 32 / www.philharmonie.lu.
de la Croix-Rouge népalaise. Ces équipes ont été
mobilisées dans les régions affectées pour apporter
les premiers secours, distribuer des kits d’assistance
et évaluer les besoins. Une mission d’évaluation de la
situation a révélé des besoins importants en fonds pour
la reconstruction. La Croix-Rouge a pu y répondre par
un projet de reconstruction de maisons aux normes
parasismiques.
Mais c’est avant tout la migration massive de personnes
vers l’Europe du Nord à travers les Balkans, témoignant
de la gravité des conflits actuels dans le monde, qui a
bouleversé notre société. Un énorme élan de solidarité
a gagné le Grand-duché non seulement par la collecte
de vêtements mais aussi par le soutien financier. Cette
forte mobilisation a permis à la Croix-Rouge luxembourgeoise de fournir des biens de première nécessité aux
réfugiés arrivant au Luxembourg et d’agir, entre autres,
en Macédoine et en Serbie avec la distribution de kits
d’hygiène ou encore en Turquie en fournissant de nouvelles tentes dans les camps.
Au-delà de ce sombre tableau international, la
Croix-Rouge luxembourgeoise reste plus que jamais
engagée face à un appauvrissement grandissant au
Luxembourg. Ainsi, le développement et l’extension du
réseau des épiceries sociales se sont poursuivis pour
permettre à plus de personnes vivant dans la précarité
d’y avoir accès.
Plus de 2 000 bénévoles collectent des don pendant le Mois du Don
en avril.
Ce n’est qu’en s’appuyant sur l’élan de solidarité de
la population, qu’il soit humain ou financier, que la
Croix-Rouge pourra agir contre la misère aussi bien au
Luxembourg qu’à l’étranger.