La direction négocie enfin - Sud

Syndicat Régional SUD-Rail de Chambéry
807 Chemin de la Rotonde – 73000 - Chambéry
Tel 04 79 96 20 73 - Fax 04 79 96 09 00
[email protected]com
www.sudrail.fr
EVA : La direction négocie enfin !
SUD-Rail signe un accord qui contient
plusieurs avancées !
Après avoir laissé pourrir la situation, fait monter la pression sur plusieurs chantiers, le directeur a enfin
reçu une délégation SUD-Rail le mardi 07 avril afin "de trouver une sortie à ce mouvement de grève". Après
quatre heures de négociations, un accord a été signé, actant plusieurs décisions :
Sur l'emploi, 13 embauches ont été confirmées et seront réparties de cette manière :




2 à l'Escale d'Annecy,
2 au Poste 1 de Chambéry,
1 à l'Escale de Chambéry
2 à l'Escale d'Annemasse,


1 à Albertville
Il reste 5 embauches dont les
affectations ne sont pas connues à ce jour.
Une réunion "Emploi" sera organisée entre la direction de l'EVA et SUD-Rail le 18 mai à
14h00 afin de faire un point d'étape précis sur les embauches réalisées, les congés protocolaires et
l'utilisation des CDD/Intérim. De plus, le directeur s'est engagé à aborder sérieusement la
revendication SUD-Rail concernant la mise en place de réserves d'UO. Concernant l'utilisation
des CDD pour les vacances d'été, le DET s'est engagé à poursuivre ce qui se faisait les années précédentes. Il
n'y aura recours à des intérimaires que de manière ponctuelle, contrairement à ce que la direction voulait.

Comme nous l'a confirmé le directeur, ces treize embauches n'étaient pas
d'actualités il y a quelques semaines. C'est bien la lutte menée par les cheminot-es de
l'EVA et organisée par SUD-Rail qui a permis d'obtenir ces recrutements !

La rencontre Direction/SUD-Rail du 18 mai sur l'emploi sera très importante.
Il nous faudra un maximum d'informations sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois
et des engagements devront être pris sur les mutations, la création de réserves d'UO,
etc ...
Sur la Vente, à la demande de SUD-Rail, une intersyndicale est fixée le 10 juin 2015 à 09h00 en
présence des responsables de l'activité TER. L'objectif de cette réunion, pour notre organisation
syndicale, est de connaitre la position de la direction SNCF concernant la future convention TER et les
conséquences de celle-ci sur la distribution.

La direction est en train de détruire la filière 26 et le métier de vendeur/se. Même si cette
année, il n'y a aucune fermeture de guichet de prévue, en 2016, si nous les
laissons faire, cela va être une catastrophe. De plus en plus de postes sont
ou vont être figés dans les gares de la région: St Avre, la Vallée de l'Arve,
Pontcharra, St Michel de Maurienne, ...
Le maintien des guichets dans toutes les gares de la région, avec
des horaires répondant aux demandes des usagers, est une
priorité SUD-Rail. Nous avons entamé un travail commun avec
les usagers et élaborons ensemble des revendications par ligne.
Lors de la réunion du 10 juin, notre organisation présentera ses
demandes à l'activité TER; n'hésitez pas à nous faire remonter la
situation de vos chantiers.
Sur les réorganisations, le directeur a répondu favorablement concernant notre demande
sur la restructuration du S.S.R de Grenoble. Elle n'aura pas lieu à la fin du mois de juin, aucun
poste ne sera supprimé cette année. Une nouvelle étude sera intégrée dans le projet complet des travaux des
espaces de vente pour une éventuelle mise en œuvre en décembre 2015.
"Le dossier le plus important pour 2015 concerne les espaces de vente de la nouvelle gare de Grenoble"
dixit le DET. C'est bien dans ce cadre que notre organisation syndicale a demandé à l'établissement de voir
avec la direction régionale pour être plus transparent sur ce sujet et nous donner un maximum
d'informations en temps réel. Après avoir pris contact avec le directeur des relations sociales, une nouvelle
rencontre intersyndicale, en complément des instances représentatives du personnel, va se tenir très
rapidement.
En Haute-Savoie, des modifications d'organisation accompagnées de suppressions d'emplois sont prévues
ces prochaines semaines. Le directeur souhaite que notre organisation syndicale négocie en direct avec l'UO
TER Nord sur ces points; une demande de concertation immédiate va être envoyée rapidement.
Concernant l'Escale de Chambéry (Poste 1, Escale Production Train et Accueil), le directeur souhaite que
l'organisation du travail de ces trois équipes soient revues dans son ensemble et s'engage à ne faire
aucun gain de productivité. Après avoir répondu positivement à nos revendications concernant le
déroulement de carrière des filières 27 sur le chantier, l'UO TER Sud et le chef de Pôle Production vont
solliciter très rapidement notre organisation syndicale pour leur présenter un REX de
l'organisation mise en place il y a un an afin de travailler sur d'éventuelles modifications
dans l'intérêt des agents et de la production.

Quand les cheminot-es se mobilisent ensemble, la direction n'a pas d'autre
choix que de les écouter et de reculer. C'est le cas sur le site de Chambéry, mais aussi à
la Vente Grenoble ! Cette solidarité doit être présente partout sur l'établissement, car
ce sont nos emplois, nos déroulements de carrière et conditions de travail qui sont et
vont continuer à être attaqués par la direction.
Sur le dialogue social, la direction s'est engagée à améliorer les relations avec notre
organisation syndicale, ne serait-ce pour appliquer son propre texte réglementaire, RH
0826. Clairement, plusieurs dirigeant-es de l'établissement ont stigmatisé notre organisation syndicale et
ses militant-es pour avoir décidé de lutter. Bien entendu, cela ne nous impressionne pas et nous n'avons
rien lâché: notre syndicalisme n'est pas là pour plaire aux chefs, mais doit servir pour défendre les intérêts
collectifs !

Le mouvement dur et long, que nous venons de
connaitre sur l'établissement, doit servir de leçon à la
direction SNCF (locale et régionale). Ce n'est pas parce
que notre organisation syndicale a signé un accord, que la
pression et les revendications vont disparaitre ... bien au
contraire ! Cette négociation acte les avancées conquises la
lutte collective !
Si, par hasard, l'accord n’est pas respecté et que rien ne
bouge sur l'Etablissement Voyageurs Alpes, nous
n'hésiterons pas à repartir en lutte, ensemble !
Je souhaiter renforcer l’action de SUD-Rail.
Nom, prénom : ……………………………………………………………………………………………………………………
Grade, service, établissement : …………………………………………………………………………………………………...
Téléphone, mail : ………………………………………………………………………………………………………………….
Signature : ………………………………………………………………
A remettre à un militant SUD-Rail ou à envoyer au syndicat régional SUD-Rail – 807 Chemin de la Rotonde – 73 000 Chambéry
Tél : 04 79 96 20 73 – Fax : 04 79 96 09 00 – Mail : su[email protected]
Chambéry, le 08 avril 2015