JDV n°204 - Avril 2015 ( 2,73 MB )

©iStockphoto.com/miflippo.
une vie bien remplie
jusqu’au bout page 9
EOLIEN en mer : non à un
second parc en vendée ! page 3
Le mensuel du Département
Journal de la
Avr il 2015 / n°204
FÊTE DÉPARTEMENTALE DE LA SNSM
montée en débit : une dizaine de
communes concernées dès avril
©iStockphoto.com/Eraxion.
HOMMAGE AUX
SAUVETEURS DES MERS
page 2
Depuis avril, la montée en débit
est une réalité pour les habitants
d’une dizaine de communes de
Vendée. Concrètement, cette
opération, qui multiplie le débit internet par 10, permet de télécharger plus rapidement, d’avoir un
meilleur accès aux vidéos, à la té-
lévision haute définition et à différents autres services (e-commerce,
visio-conférence...). À terme, ce
déploiement, mis en place par
Vendée Numérique, concernera
30 000 foyers vendéens dans 181
communes. Il s’agit de la première
étape du Plan Très Haut Débit.
©SNSM Délégation Vendée.
igp jambon de vendée :
la victoire du savoir-faire vendéen
pages 6-7
Chaque jour de l’année et 24 heures sur 24, les 282 bénévoles vendéens
de la SNSM (Société Nationale de Secours en Mer) veillent. Des plages
du département au large des côtes, ils sont intervenus plus de 200 fois en
2014. Plusieurs dizaines de personnes leur doivent la vie sauve. Pour les
remercier de leur dévouement, le Département et la ville de Talmont-SaintHilaire organisent une journée en leur honneur le 25 avril. Les animations
se dérouleront à Port-Bourgenay qui fêtera, à cette occasion, son trentième
anniversaire.
FILIÈRE CHEVAL NOUVEAU PARC ÉQUESTRE
p 12
page 8
Après des années de combat
des professionnels de la filière,
le jambon de Vendée a obtenu l’Indication Géographique
Protégée. Une belle recon-
Grandeurs et misères
de l’abbaye de Lieu Dieu
page 4
Suivez-le
CGVendee
facebook.com/CGVendee
twitter.com/CGVendee
naissance pour le savoir-faire
vendéen et un outil indispensable pour défendre ce produit
typique de notre gastronomie.
Explications.
L’actualité en direct sur :
www.vendee.fr
ou
À Jard-sur-Mer, l’abbaye de Lieu
Dieu renaît de ses cendres. Ancienne abbaye royale construite
sur l’ordre de Richard Cœur de
Lion à la fin du XIIe siècle, elle
était vouée à l’oubli jusqu’au jour
où, par hasard, ses nouveaux propriétaires l’ont découverte sous
un amas de ronces.
Grâce à leur volonté et l’investissement de nombreux bénévoles
fédérés au sein de l’association
des amis de l’abbaye, elle reprend
vie depuis plusieurs années.
flashez ce QRcode
après avoir téléchargé gratuitement
l’application sur votre smartphone
Vendée active
NUMÉRIQUE / PREMIÈRES OPÉRATIONS DE MONTÉE EN DÉBIT
JEUNESSE / PLAN DÉPARTEMENTAL VENDÉE CIVISME
LA MONTÉE EN DÉBIT,
C’EST MAINTENANT !
RELEVER LE DÉFI DU CIVISME
Les attentats perpétrés début
janvier ont provoqué une véritable prise de conscience sur
la nécessité de mieux partager et transmettre les valeurs
patriotiques. Le Conseil général s’apprête donc à lancer une
consultation auprès de tous les
partenaires éducatifs du département pour élaborer un Plan Vendée Civisme à destination
des jeunes.
Plusieurs pistes de travail
sont d’ores et déjà à
Pour conserver sa qualité de
vie, sa compétitivité et son attractivité, la Vendée s’engage
dans la révolution numérique.
Ainsi, depuis le début du mois
d’avril, la montée en débit internet est une réalité pour de
nombreux habitants. À terme,
cette opération, mise en place
par
Vendée
Numérique,
Groupement d’Intérêt Public
regroupant le Département
de la Vendée et le SyDEV,
concernera 30 000 foyers
dans 181 communes.
Concrètement, cette montée en
débit permet de télécharger plus
rapidement, d’avoir un meilleur
accès aux vidéos, à la télévision
HD et à différents autres services
(e-commerce, visio-conférence...).
capable de transporter un grand
nombre de données à des vitesses
quasi-illimitées ».
©D.R.
La montée en débit est la première étape du Plan Très Haut Débit, initié par le Département et le
SyDEV et désormais mis en place
par Vendée Numérique.
La seconde étape de ce plan
consistera à déployer la fibre dans
chaque commune. Plus d’un millier de sites prioritaires (et en particulier les zones d’activités et Vendéopôles) seront ainsi desservis
par 3 000 kilomètres de fibre. Enfin, la troisième étape du plan permettra d’amener la fibre jusqu’aux
particuliers, dans 13 communes
dans un premier temps. Les travaux s’étaleront de 2016 à 2020.
À noter que pour les agglomérations de La Roche-sur-Yon et du
Pays des Olonnes, c’est le groupe
Orange qui s’est engagé à déployer cette fibre.
« Les nouveaux usages nécessitent des débits internet de plus
en plus élevés, ajoute Bruno Retailleau, président de Vendée Numérique. Notre objectif est que la
Vendée prenne toute sa part à la
révolution numérique. Nous allons
donc déployer une infrastructure
en fibre optique, seule solution
LES COMMUNES
CONCERNÉES
OCEA FAIT PEAU NEUVE
Les communes qui vont
connaître une montée en débit dès avril 2015 :
Chantonnay,
Beaurepaire,
Mesnard-La-Barotière,
Moreilles,
Talmont-SaintHilaire, Saligny, Beaufou,
Saint-Sulpice-le-Verdon,
La
Guyonnière, Sainte-Florence,
Longèves.
Ocea réalise 95 % de son CA à l’export.
DES BÂTIMENTS PUBLICS PLUS ÉCONOMES
©SyDEV-P. Baudry.
accompagnement du SyDEV et
l’attribution d’une aide pouvant
aller jusqu’à 100 000 
euros par
bâtiment. Avec ces travaux de rénovation énergétique, les collectivités peuvent espérer un potentiel
d’économies d’énergies de l’ordre
de 25 %, soit 30 GWh par an et
une baisse de la facture de 27 %.
besoin de ces nouveaux chantiers
pour accroître notre potentiel industriel, améliorer les conditions
de travail, diminuer l’impact environnemental et valoriser notre
image ».
Deux sites en Vendée
Ocea emploie plus de 300 personnes sur cinq sites dont deux
en Vendée (Les Sables d’Olonne
et Fontenay).
25 JEUNES VENDÉENS HONORÉS
À NESMY, UNE BAISSE POTENTIELLE DE LA FACTURE
DE 15 000 EUROS/AN
Pour une commune telle que
Nesmy, les études menées sur
sept bâtiments montrent que
des travaux de rénovation
permettraient d’économiser
15 000 euros par an sur la facture énergétique. Dès 2013,
la municipalité a mené des
travaux sur l’école St Exupéry
et la bibliothèque et a réduit
les consommations liées à
l’énergie de plus de 40 %.
Le 6 mars, les nouveaux chantiers Ocea, aux Sables-d’Olonne,
ont été inaugurés. Un outil industriel flambant neuf pour cette
entreprise en forte croissance qui
a investi 15 millions d’euros pour
ces chantiers situés à la Cabaude,
en proximité directe du centreville des Sables.
« Nous avons misé sur cet outil
pour gagner en compétitivité, a
expliqué Fabrice Epaud, co-dirigeant de l’entreprise. Nous avions
FORMATION / CONCOURS MAF
©iStockphoto.com/denisenko.
Le SyDEV se mobilise pour mettre
concrètement en œuvre la transition énergétique. Et ce sont
20 
millions d’euros d’aides sur
cinq ans que le syndicat engage
au profit des communes et intercommunalités de Vendée. « 
Le
SyDEV a précédemment réalisé
une campagne d’audits énergétiques de 1 500 bâtiments publics,
explique Alain Leboeuf, président
du SyDEV. Il en est ressorti une
évaluation de 72 
millions d’euros de travaux de rénovation qui
concernent l’isolation mais aussi
les menuiseries extérieures, le
chauffage, la ventilation, l’eau
chaude sanitaire et les énergies
renouvelables ».
Chaque collectivité vendéenne
ayant un projet de rénovation
énergétique peut prétendre à un
Une exposition itinérante sur la
représentation des valeurs républicaines dans l’art serait également envisagée. Elle mettrait en
scène des œuvres de différentes
disciplines artistiques du patrimoine local et national.
Plusieurs autres initiatives
sont à l’étude comme
la création d’un kit
permettant de faciliter la participation des jeunes aux
commémorations
ou encore la mise
à disposition de
drapeaux français
pour les établissements qui n’en
sont pas pourvus.
CHANTIER NAVAL / NOUVEAUX CHANTIERS POUR OCEA
ÉCONOMIE D’ÉNERGIE / LE SYDEV SOUTIENT LES COLLECTIVITÉS
Le SyDEV (Service public
des énergies vendéennes)
engage 20 
millions d’euros
d’aides pour l’optimisation
énergétique des bâtiments
publics (mairies, EHPAD,
salles de sport...). Cette aide
va générer 72 millions d’euros de travaux et permettre
une importante réduction de
la facture énergétique.
Encourager les jeunes à participer aux commémorations
25 jeunes vendéens ont reçu
leur médaille d’or du concours
« 
Un des Meilleurs Apprentis de France » début mars au
Sénat. Une belle reconnaissance
pour ces jeunes qui concouraient
dans des catégories très diverses
(coiffure, menuiserie...).
Véritable révélateur de talents,
le concours « Un des Meilleurs
Apprentis de France » permet à
des jeunes en formation initiale
dans un métier manuel d’être re-
connus pour leur dextérité et leur
créativité à l’issue d’épreuves
départementales, régionales et
nationales, toutes organisées par
des Meilleurs Ouvriers de France
bénévoles. Le concours est également l’occasion de mettre en
pleine lumière l’apprentissage,
véritable voie royale vers l’emploi.
Renseignements :
www.meilleursouvriersdefrance.info
©Sénat/C.Lerouge-S. Kerlidou.
Un accès à davantage de services
Les derniers travaux se sont achevés en mars sur les dix communes concernées par la montée
en débit dès avril.
©iStockphoto.com/Sjo
Le village de St Mars-des-Prés
à Chantonnay dans le bocage,
Moreilles dans le sud Vendée, plusieurs hameaux de Talmont-SaintHilaire sur le littoral... Ces communes font partie de la dizaine qui
vont bénéficier de la montée en
débit dès avril.
Mais la montée en débit, qu’est
ce que c’est ? En quelques mots,
il s’agit de multiplier le débit
internet fixe jusqu’à environ 10
fois sur des secteurs actuellement
déficitaires. Pour se faire, le cuivre
reliant le central téléphonique au
sous-répartiteur qui dessert les
abonnés a été doublé par de la
fibre optique.
« Dans les prochaines années, ce
sont plus de 180 communes qui
bénéficieront de cette montée en
débit, explique Alain Leboeuf, président de la commission Economie
numérique. Plus de 30 000 familles
et entreprises vendéennes seront
ainsi concernées. Des réunions d’information seront organisées au fur
et à mesure des mises en service ».
l’étude. Ainsi, une journée départementale du civisme pourrait permettre aux jeunes Vendéens de
suivre un parcours éducatif dans
les rues de La Roche-sur-Yon, à la
découverte des symboles, et donc
des valeurs de notre pays.
Le SyDEV encourage les collectivités à entreprendre des travaux de rénovation thermique.
2
Vendée/le journal d’avril 2015
EN BREF
ÉOLIEN EN MER / LES ÉLUS DU DÉPARTEMENT CONTRE UN PROJET DE PARC AU LARGE DES SABLES D’OLONNE
LA SEMAINE DE L’INDUSTRIE AVEC MÉTAL’ VENDÉE
NON À UN DEUXIÈME PARC EN VENDÉE !
INTERVIEW
Alors que le parc éolien en
mer au large des îles d’Yeu et
Noirmoutier est actuellement
en phase de développement,
l’Etat a lancé en début d’année
une concertation sur l’identification de nouvelles zones
propices à un second parc en
Vendée. Alors qu’un consensus avait pu être trouvé sur le
premier projet, l’opposition
est vive en Vendée sur ce deuxième projet. Explications.
©iStockphoto.com/miflippo.
Un consensus avait été trouvé pour le parc éolien offshore des deux îles. Concernant le projet
d’un second parc, l’opposition est vive.
pourrait faire naître des conflits sur
l’utilisation des espaces marins, alors
que les zonages et restrictions ne
cessent déjà de se multiplier. La Vendée ne peut pas être le seul département à accueillir autant de projets.
Des restrictions qui se multiplient
Un consensus départemental
Le 23 février, les élus du Conseil
général se sont clairement opposés en adoptant une résolution.
Les élus du Département considèrent ainsi qu’un nouveau projet
serait « irresponsable sur le plan
économique et démocratique ».
Sur le plan économique tout
d’abord, les Conseillers expliquent
que la création d’un nouveau parc
Sur le plan démocratique, ce projet
serait aussi irresponsable puisque
« depuis 2011, un consensus s’est
dégagé, grâce à l’implication du
Conseil général en faveur du parc
éolien des deux îles. Un équilibre
départemental a été trouvé, il doit
être respecté sur le plan national ».
Et les élus de conclure : « nous ne
relèverons les défis écologiques
LE TALENT D’ENTREPRENDRE
©iStockphoto.com/uchar.
Renseignements et inscriptions :
www.uimv.fr (programme en ligne)
LES SECRETS POUR BIEN
CONSTRUIRE EN VENDÉE
www.reseau-entreprendre-vendee.fr
PRB RENFORCE SON PÔLE
rieur (ITE) avec ce matériau était
jusqu’à présent achetée à l’extérieur.
Des panneaux solaires recouvriront les serres maraîchères de
Saint-Hilaire-de-Riez d’ici peu.
Le projet est né du Gaec Le Marais Neuf et de la société Nucléosir du Vendéen Pascal Braud.
Au total, ce sont près de 7 500 m2
de toiture de serres qui seront
recouverts de cellules photovoltaïques. L’idée est de générer
de l’électricité afin de contribuer
à la culture des tomates, des
concombres etc.
10 % de ces panneaux seront étudiés de plus près. Cette portion
de toiture intègre en effet un système d’arrosage automatique qui
refroidira les panneaux afin d’accroître leur rendement. Affaire à
suivre.
Renseignements :
www.nucleosir.fr
Vitrine d’une nouvelle technologie
Ces panneaux permettent aussi
à la société et aux maraîchers de
faire valoir cette nouvelle technologie.
Les serres deviennent la vitrine de
ce projet prometteur d’autant que
Les panneaux font rougir les tomates.
STARTUP / UN FONTENAYSIEN CRÉE LA MINICUT2D
ELLE FABRIQUE EN 3D !
Renaud Iltis, Fontenaysien, ingénieur et ancien professeur, a
créé une machine de fabrication
numérique. Elle s’appelle la Minicut2D. Le principe ? Pilotée par
ordinateur, la machine découpe
un bloc de polystyrène en suivant
les contours souhaités, grâce à un
fil chaud, très fin, relié à l’ordinateur.
Ainsi peuvent apparaître sous
vos yeux, une silhouette, une
lettre ou un logo ! La
machine fonctionne
comme une imprimante mais elle fabrique en 2D.
vient alors un outil pédagogique
et ludique pour les enseignants
ou les animateurs numériques.
Ses autres atouts : elle est légère,
elle ne fait pas beaucoup de bruit
et ne forme ni poussière, ni fumée.
Renseignements : www.caue85.com
DES CAFÉS
POUR L’EMPLOI
Renseignements :
www.minicut2d.com
Vendredi 24 avril à 9h, l’association
Cadraction organise son café mensuel à destination des cadres et des
agents en recherche d’emploi. Le
rendez-vous est donné à l’espace
Prévert, 70 rue Chanzy à La Rochesur-Yon. L’équipe présente propose
des outils performants pour accélérer le retour à l’emploi.
En 2D ou 3D
Elle peut aussi
s’adapter aux
logiciels
de
fabrication en
3D : elle de-
La collection Bien construire au Pays
de, du CAUE de la Vendée (Conseil
en Architecture, Urbanisme et Environnement) s’enrichit de trois nouveaux guides (entre Sèvre et Maine
; entre Boulogne, Maine et Vie ;
sur le Littoral vendéen). Chacun de
ces guides décrit les paysages, le
contexte historique, les typologies
d’habitat et les matériaux que l’on
retrouve sur chaque secteur. Un
guide Conseils pratiques pour bien
construire donne en parallèle des
clés pour mener à bien son projet de
construction ou de rénovation.
©Shutterstock.
Renseignements :
ENTREPRISE / PRB À LA MOTHE-ACHARD
Vendée/le journal d’avril 2015
Pourquoi cette opposition ?
Ce parc viendrait diminuer la
zone de pêche. Une zone déjà
limitée par de nombreuses
contraintes. La pêche est une
activité économique importante sur nos côtes. Il est essentiel de ne pas tout miser sur une
seule filière et d’avoir des activités économiques diversifiées.
©Ville de Saint Hilaire de Riez.
©Yannick Vergereau.
créations d’entreprise et six reprises.
Parmi les créations, trois ont bénéficié d’un tout nouveau prêt
destiné spécifiquement aux projets innovants. Trois projets dans
des domaines très variés et qui
sont riches de promesses (nouveau matériau thermoplastique,
aquaculture et mobilité).
Renseignements : www. prb.fr
Ailleurs en Vendée, l’opposition
est tout aussi vive. Ainsi, le Conseil
municipal de l’île d’Yeu justifie
son opposition par son soutien à
la pêche mais aussi par la couverture de la zone ouest et sud de l’île
d’une zone Natura 2000 Mer (directive oiseaux), la présence de deux
câbles téléphoniques transatlantiques d’importance stratégique
et la nécessité de respecter l’accès
aux ports des Sables-d’Olonne et
de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.
Quelle est votre
position sur ce
projet ?
Nous ne sommes pas opposés
par principe à l’éolien en mer.
Dans le cas des deux autres
parcs en développement dans
la région (St Nazaire et les deux
îles), nous sommes associés à la
démarche. Seulement, ces parcs
ne sont pas encore en fonctionnement. Il me paraît prématuré
de se lancer dans un nouveau
projet qui vient, en plus, perturber une situation d’équilibre.
LES SERRES PHOTOVOLTAÏQUES
Les lauréats 2014 du Réseau Entreprendre. Depuis 2006, le Réseau qui compte plus de 200
membres a accompagné 121 entreprises.
PRB a ouvert, fin 2014, une usine
à La Mothe-Achard. Cette nouvelle unité, couvrant 4 100 m2
de surface, fait partie d’un programme d’investissement du
groupe de 18 millions d’euros.
Dédiée à la production de polystyrène expansé, cette usine fabriquera à terme 71 000 m3 par an
de blocs transformés en plaques
et destinés à l’isolation thermique.
L’entreprise entend ainsi compléter sa gamme de produits de
revêtement : la fabrication de ces
blocs isolants répond aux nouvelles exigences thermiques des
bâtiments. L’isolation par exté-
Opposition à l’île d’Yeu
Les entreprises du réseau Métal’
Vendée attendent les visiteurs lors
de la Semaine de l’Industrie, du lundi 30 mars au vendredi 3 avril. Les
demandeurs d’emploi ont l’occasion
de visiter les entreprises, découvrir
les métiers et trouver plusieurs informations sur la branche Métallurgie,
premier secteur industriel de la Vendée (20 000 salariés). Cette semaine
est aussi une façon de connaître le
cursus de formation pour accéder
aux métiers de cette branche.
Le déroulement des journées et les
entreprises visitées sont détaillés sur
le site de l’UIMV (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie
Vendée).
ÉNERGIE / NUCLÉOSIR À SAINT-HILAIRE-DE-RIEZ
CRÉATION / LAURÉATS DU RÉSEAU ENTREPRENDRE
Fin février, à l’ICAM, à La
Roche-sur-Yon, le Réseau Entreprendre a mis à l’honneur
sa promotion 2014. Au total,
dix-sept projets ont été soutenus
par ce Réseau qui propose un
accompagnement des créateurs
et repreneurs de futures PME par
des chefs d’entreprise en activité.
En plus de cet accompagnement,
le Réseau Entreprendre accorde
des prêts d’honneur.
La promotion 2014 compte onze
et énergétiques de nos territoires
avec le « tout éolien » mais en privilégiant le mix énergétique ».
JOSÉ JOUNEAU
Président du
Comité régional
des pêches
©D.R.
Le parc éolien offshore des
deux îles n’est pas encore sorti
de l’océan que l’État lance une
concertation pour un deuxième
projet en Vendée. Ce projet
serait situé au large des Sablesd’Olonne. En Vendée, l’opposition des élus et des professionnels
a tout de suite été importante face
à cette initiative jugée prématurée
et surtout irresponsable.
« Ce projet
vient perturber une
situation d’équilibre »
Renseignements : 02 51 62 90 85 / [email protected]
cadraction.org / www.cadraction.fr
La machine créée par Renaud Iltis est facile à utiliser. Elle a été
conçue pour tous les publics, de 7 à 77 ans.
L’actualité de Vendée en direct sur www.vendee.fr
3
À découvrir
PATRIMOINE / UNE FAMILLE AU CHEVET D’UN PRÉCIEUX ÉLÉMENT DU PATRIMOINE VENDÉEN
GRANDEURS ET MISÈRES DE L’ABBAYE DE LIEU DIEU
L’abbaye royale de Lieu Dieu,
à Jard-sur-Mer, pillée, dépecée, vendue pierre après
pierre puis oubliée sous les
ronces renaît aujourd’hui
grâce à ses nouveaux propriétaires, soutenus par des
bénévoles. Chaque été des
chantiers sont ouverts qui
permettent peu à peu de relever les ruines et de consolider
les éléments encore debout.
Au large de Jard-sur-Mer, dans les
terres, tel un vaisseau échoué, les
restes de l’abbaye de Lieu Dieu
rappellent son passé glorieux et
chaotique. Fondée en 1197 par
Richard Cœur de Lion, fils d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri Plantagenêt roi d’Angleterre, l’abbaye
royale connut bien des turpitudes
au cours des siècles.
En 2012, Alain du Peloux et sa
femme en deviennent propriétaires. « Au lendemain de la tempête Xynthia, lors d’une promenade, nous avons été déviés sur
un chemin qui menait à l’abbaye.
Et nous l’avons découverte sous
un amas de ronces qui terminaient
le travail de démolition commencé
par les hommes ». Amoureux des
vieilles pierres, le couple s’éprend
Alain du Peloux, au milieu des ruines du cloître dégagées.
du site et, avec le soutien de leurs
enfants, se lance dans l’aventure
de son rachat puis de sa restauration. « Nous ne pouvions laisser
disparaître un si beau bâtiment,
précieux témoin de l’histoire »,
explique Alain du Peloux.
Libérée de son carcan végétal
Une fois acquis, le premier travail
des nouveaux propriétaires est de
dégager les pierres de leur carcan de végétation. Peu à peu, les
murs, les douves, le cloître réapparaissent, réservant régulièrement
des surprises aux défricheurs. Un
jour, c’est une pièce souterraine
entièrement maçonnée qui est
découverte, une autre fois, c’est
une cheminée, plus tard encore,
un escalier à vis...
Construite à l’extrême fin du
XIIe siècle pour les chanoines de
l’ordre des Piémontrais, l’abbaye
connut 200 ans de paix et de prospérité. La mission des moines était
d’évangéliser les alentours. Pour
être autonomes, ils se sont lancés
en parallèle dans de grands chantiers de défrichages et d’assainissement des marais, dont la région
profite encore de nos jours.
Le temps de grâce écoulé,
les pillages succèdent aux
pillages. À peine relevée de
ses cendres, à la fin
du XVIIe siècle, un
procès
interne
à la congrégation oblige les
Piémontrais
à
vendre tous les
ornements, lambris, portes, puis
les pavés, charpentes,
tuiles,
ardoises et enfin des bâtiments
entiers.
Sauvée grâce aux Jardais
La salle capitulaire et la sacristie
sont sauvées grâce à une pétition des Jardais qui demandent
à l’ordre de leur permettre de
conserver un lieu pour célébrer le
culte. Le reste, grand corps sans
âme, est transformé en ferme en
1733. « Et selon certains, il reste
encore assez de pierres pour les
vendre aux constructeurs des premières maisons du remblai des
Sables-d’Olonne à la fin du XIXe »,
ajoute Alain du Peloux.
Pour redonner vie à l’abbaye,
la famille du Peloux a fédéré de
nombreux bénévoles au sein de
l’association des amis de l’abbaye.
Chaque été, des chantiers de bénévoles sont organisés. « Cette
année, nous voulons travailler sur
les murs de la clôture. Pour cela,
nous recherchons des maçons ou
d’anciens maçons qui pourraient
nous transmettre leur savoir-faire.
Chacun, selon ses compétences,
apporte sa pierre à l’édifice », précise Alain du Peloux.
Pour permettre au grand public de
découvrir les lieux, des visites guidées sont également proposées
tout l’été.
Renseignements :
http://abbayedelieudieu.com
SPORT / CYCLISME VENDÉEN
NATURE / LES NOUVEAUX AMÉNAGEMENTS DE L’ÉTANG DE L’AUJARDIÈRE AUX EPESSES
Les coureurs vendéens du team
Europcar ont brillé lors des
championnats du monde sur
piste. Ces derniers se déroulaient
à Saint-Quentin-en-Yvelines, il y a
quelques semaines.
Bryan Coquard, associé à Morgan Kneisky, a remporté la médaille d’or de la course à l’américaine. Une éclatante victoire
pour le coureur d’Europcar qui a
permis à la France de devancer
l’Italie.
De son côté, Julien Morice (Europcar) a décroché une jolie
médaille de bronze en poursuite
individuelle lors de ces mêmes
mondiaux. Le morbihanais est
le premier français depuis 1998
à remporter une médaille dans
cette discipline.
À noter par ailleurs la performance
de la Vendéenne Martine Terrien,
lors des championnats de cyclo-
Patrimoine naturel mais aussi
historique, l’étang de l’Aujardière
est
particulièrement
apprécié des promeneurs. Le
7 mars dernier, aux Epesses,
les nouveaux aménagements de l’étang ont été
inaugurés. Acquis en 2007
par le Département au titre
des Espaces Naturels Sensibles, cet étang de sept hectares a fait l’objet d’un vaste
programme de restauration :
débroussaillage, réalisation
d’un cheminement piéton,
création de passerelles et de
postes de pêche accessibles à
tous y compris aux personnes à
mobilité réduite... La digue a elle
aussi était entièrement restaurée
et renforcée. En février, l’étang
a été repeuplé avec 350 kg de
gardons, 25 kg de sandres, 50 kg
de carpes, 50 kg de brochets et
25 kg de perches.
« Désormais, l’étang de l’Aujardière permet une superbe prome-
UNE BOUFFÉE DE NATURE
©FFC - Photographe Patrick Pichon.
DES COUREURS EN OR
Bryan Coquard a brillé et décroché l’or.
cross en Suisse. Elle a décroché
l’or dans la catégorie dame de 5054 ans.
Renseignements :
www.teameuropcar.com
LOISIRS / JEU DES 7 FAMILLES
LES TRÉSORS DE LA VENDÉE
Un Jeu des 7 familles intitulé
« Les trésors de la Vendée »
est en vente depuis quelques
semaines. Créé par la maison
d’édition pour enfants « La petite
boîte », ce jeu de cartes présente
de façon ludique l’histoire ainsi
que les us et coutumes du département.
Les familles se nomment « Ça
vaut le détour », « Insolite », « À
table » ou encore « Bébêtes »...
Célèbre haricot blanc
L’étang de l’Aujardière offre un lieu idéal de promenade.
nade aux randonneurs qui sont
déjà enchantés par le lieu, il offre
une zone de pique-nique ombragée et un nouveau lieu de pêche
pour les adhérents des associations locales », se félicite JeanLuc Godet, maire des Epesses.
« À travers la mise en valeur de
plus de 150 Espaces Naturels Sensibles, le Département cherche à
ARTISANAT / SELMA LECURIEUX, VITRAILLISTE À MACHÉ
LA PASSION DE LA LUMIÈRE
« Dans nos pays du Nord, la
lumière est si précieuse que
le moindre rayon prend un caractère magique. Depuis des
siècles, l’artisanat du verre y
est très développé ». Comme
beaucoup de ses compatriotes,
Selma Lecurieux, vitrailliste
Toutes les cartes ont pour but de
donner une information documentaire de façon ludique sur tel
ou tel sujet : par exemple, dans
la famille « À table », comment
s’appelle ce haricot blanc cultivé
en Vendée depuis le XVIe  siècle ?
La mogette bien sûr !
Les plus jeunes qui ne savent pas
lire peuvent chercher sur chaque
carte la mascotte, un petit âne espiègle illustrant à sa façon le sujet.
Enfin, cerise sur le gâteau, chaque
carte est bilingue (français/anglais).
Renseignements :
Rien de tel qu’une partie de cartes ludique.
4
www.lapetiteboite-edition.com
préserver le patrimoine vendéen
dans le but de le transmettre
aux générations futures, a expliqué Bruno Retailleau, président
du Conseil général. L’étang de
l’Aujardière était déjà inscrit sur
le cadastre napoléonien. C’est un
élément de notre patrimoine naturel mais aussi de notre patrimoine
historique ».
Chaque morceau de verre est découpé avant d’être assemblé comme un puzzle.
hollandaise habitant Maché, a
toujours été fascinée par cette
lumière. Après avoir travaillé des
années dans une administration,
sa passion est devenue son métier. Dans sa maison, où elle a installé son atelier, les nombreuses
baies vitrées permettent de capter la moindre lumière naturelle.
Dans l’entrée, sur une grande
table, le dessin d’un projet est
en cours. « Après avoir élaboré
le dessin en fonction de la commande du client, je le divise en
autant de pièces qu’il y aura de
morceaux de verre et je les note ».
Arrive ensuite le travail du verre,
chaque morceau est découpé
puis assemblé comme un puzzle
et maintenu avec du plomb. L’ennemi, c’est l’air. Chaque morceau
doit s’imbriquer dans l’autre sans
qu’il y ait d’espace. C’est la clé de
la réussite !
Vendée/le journal d’avril 2015
EN BREF
AGRICULTURE / APRÈS AVOIR RÉINTRODUIT LES VACHES, JULIEN ET BÉNÉDICTE DUPONT SE LANCENT DANS LE FROMAGE
PRENEZ RENDEZ-VOUS
AVEC LES SITES NATURELS
LES BRETONNES SONT DE RETOUR À L’ÎLE D’YEU
Enfin, le rêve prend forme
lorsque Julien rentre d’un stage
à Pontivy avec un veau dans le
coffre. « Goëlette, la mascotte
du troupeau. D’abord élevée
dans le jardin de ma mère ». Peu
à peu les choses se mettent en
place et Bénédicte s’installe à
plein temps comme agricultrice.
Goëlette grandit et plusieurs
bêtes viennent lui tenir compagnie. Le jardin maternel devenant
trop petit, les bêtes goûtent aux
grands espaces. « Notre troupeau
paît sur les Terres Natura 2000 du
Département. Les animaux défrichent peu à peu les champs ».
Les bêtes restent toute l’année
dehors. Elles ne craignent pas le
froid. « Leur intestin à 70°C, leur
offre un bouillote intérieure efficace. Elles craignent davantage la
chaleur », explique Julien.
Une station de traite ambulante
Chaque jour, avec la station de
traite ambulante, Bénédicte retrouve le troupeau. Une à une les
vaches vont à la traite. Celles de
moins de trois ans, produisent
1 000 litres de lait par an, les plus
anciennes 3 000 litres. « 
Pour
l’instant notre cheptel est jeune,
la production est encore faible.
Pour devenir une vache laitière,
(3 000 litres par an), les génisses
doivent mettre bas deux fois. Elles
deviennent laitière autour de trois
ans », ajoute Julien.
Cette année, Luna, la première
vache du cheptel est née en janvier. Et avec, elle, l’espérance
d’équilibrer l’activité dans les mois
qui viennent.
ELLE A MIS EN BULLES VICTORINE
à La Roche-sur-Yon, afin de départager les cinq candidats en
lice. Décerné chaque année, ce
prix littéraire présidé par Michel
Ragon récompense un auteur
régional ou un ouvrage dont l’histoire se situe dans le grand Ouest.
Le nouvel Imoca 60 Safran de
Morgan Lagravière, skipper inscrit
au prochain Vendée Globe, a été
baptisé il y a quelques semaines à
Lorient. En présence de ses parrain
et marraine, Jean-Paul Herteman,
PDG de Safran et Catherine Maunoury, directrice du musée de l’air
et de l’espace, le monocoque a fait
scintiller la mer bretonne de ses
couleurs océanes, le turquoise et le
vert anis. Ce Safran est le premier
né de la dernière génération des
Imoca 60, monocoques taillés pour
le prochain Vendée Globe. Rendezvous le 6 novembre 2016.
Le roi disait que j’étais diable
C’est Clara Dupont-Monod qui
remporte le Prix Ouest grâce à
son livre sur Aliénor d’Aquitaine
Le roi disait que j’étais diable.
L’auteur reprend une formule utilisée à l’époque pour décrire une
Aliénor devenue Reine de France,
depuis son mariage avec le roi
Louis VII.
Le prix a été remis sur le Salon, le
samedi 28 mars dernier.
Renseignements :
Renseignements : www.vendee.fr
www.pdl.terresdemontaigu.fr
ARCHITECTURE / UNE ÉTUDIANTE VENDÉENNE PRIMÉE
ARCHITECTE DE L’ÉPHÉMÈRE
Vendée/le journal d’avril 2015
dessinées sur les murs de neige
réalisés en glace translucide et
illuminés de l’arrière par une lumière jaune orangée.
©D.R.
La Yonnaise Noémie Maulant
s’est distinguée il y a quelques
semaines au Canada en remportant le prix du public d’un
concours pour le moins original.
Cette jeune femme de 26 ans qui
étudie actuellement à l’Université
de Quebec l’architecture et le design d’espace a imaginé une suite
pour l’hôtel de glace, un hôtel
éphémère de la ville de Québec
(ouvert de janvier à mars). Son
projet a été réalisé et des clients
ont donc dormi dans cette suite
de glace imaginée par la jeune
vendéenne.
Le thème du concours était l’espace-temps. Noémie a donc
imaginé une suite « inversion des
pôles » où des Égyptiens, vêtus
de chauds manteaux, célèbrent le
soleil. La suite comprend ainsi des
disques solaires et des silhouettes
La jeune Yonnaise a pu passer une nuit dans
la suite « inversion des pôles » de l’hôtel de
glace.
LE SAFRAN DE MORGAN
LAGRAVIÈRE EST BAPTISÉ
BD / FANNY LESAINT EST ILLUSTRATRICE ET SCÉNARISTE
LE PRIX OUEST EST DÉCERNÉ À...
Clara Dupont-Monod dépeint une Aliénor
d’Aquitaine ambitieuse et fragile.
©D.R.
Goëlette, mascotte du troupeau
LITTÉRATURE / PRINTEMPS DU LIVRE 2015
Dans le cadre du Printemps du
Livre 2015, le jury du Prix Ouest
s’est réuni, lundi 9 mars dernier,
téléchargeables)
©DPPI - Jean-Marie Liot.
Bénédicte et Julien ont réimplanté un troupeau de vaches sur l’Île d’Yeu.
Renseignements : www.vendee.fr (tracts
Fanny Lesaint, tenant en ses mains Victorine, donnera bientôt vie à un autre personnage
mythique : l’Olonnois. À suivre avec beaucoup d’attention...
www.vendeeglobe.org
Fanny Lesaint est illustratrice,
scénariste et coloriste aux
Sables. Ce jeune talent sort
sa première bande-dessinée
Victorine, une enfance à Versailles. Elle plonge le lecteur
dans la vie de la marquise de
la Rochejaquelein.
dans l’immobilier, elle décide de
tenter l’école Pivaut à Nantes.
POUPET 2015 EST LANCÉ !
Être plus subtile dans l’art
Le tapis de
verdure 2015
de Poupet se
déroule avec
des artistes
alléchants :
Irma, Calogero, Jeanne
Cherhal, Véronique Sanson, Florent
Pagny, Asav
Avidan, Poupet déraille
(face B), Status Quo, pour ne citer
qu’eux, attendent les festivaliers.
C’est Calogero qui ouvre le bal,
le 4 juillet. Quatorze soirées sont
concoctées et pas moins de trente
artistes et groupes sont attendus à
Saint-Malo-du-Bois ! La billetterie
est ouverte depuis le 24 mars.
Du plus lointain de ses souvenirs,
la Sablaise Fanny Lesaint a toujours aimé dessiner. Et dévorer
des livres.
Alliant ces deux passions, elle livre
aujourd’hui sa première bandedessinée Victorine, une enfance
à Versailles, publiée aux éditions
du CVRH.
L’histoire est celle de la marquise
de la Rochejaquelein : « Je m’intéresse aux personnages ayant
des destins atypiques, expliquet-elle. La vie de la marquise m’a
permis de réaliser un ouvrage en
lien avec la Vendée, comme une
sorte de reconnaissance à ma
région ».
Fanny Lesaint est née à Annecy
mais « se sent en Vendée depuis
toujours ». Après une formation
La jeune femme y est admise : « Je
voulais cette école pour être plus
performante et plus subtile dans
mon art, afin de gagner en maturité. » Affinant son trait, de dessin
en dessin, elle fait naître bientôt le
personnage de Victorine, la marquise enfant.
« Les premières bulles sont volontairement sombres. La BD débute
au moment de la marche sur Versaillles. » Cette couleur foncée, le
violet, colle à la réalité ténébreuse
de 1789.
En fin d’album, la lumière resurgit : «  J’aime le dessin réaliste. Ce
que je ne peux pas illustrer, je l’ai
écrit dans les bulles ». Cette narration donne une valeur ajoutée
à son talent de dessinatrice et de
coloriste. On attend avec impatience le tome II !
Renseignements : www.fannylesaint.com
Renseignements et réservations :
www.festival-poupet.com
www.histoire-vendee.com
L’actualité de Vendée en direct sur www.vendee.fr
5
©Vincent Thomas.
« Prend des p’tites beurtounes,
elles sont bé miounes ». Depuis
deux ans, Julien Dupont et sa
femme Bénédicte ont réintroduit sur l’Île d’Yeu un cheptel de
vaches laitières, des bretonnes pie
noire. L’objectif est de produire
du lait, de la crème, du fromage
et des produits dérivés. Ainsi, ils
viennent tout juste de faire installer une fromagerie dans la zone
artisanale. Dès cet été, Islais et
estivants pourront se ravitailler en
lait et fromages frais.
L’aventure remonte à plusieurs
années. « J’ai toujours rêvé d’être
agriculteur », explique Julien.
Ce projet, il le partage avec sa
femme Bénédicte. Tous les deux
originaires de l’Île d’Yeu se renseignent auprès des anciens
sur le passé agricole de l’île.
« Prend des p’tites beurtounes »,
lui conseillent-ils. Traduction du
patois : prend des bretonnes. En
effet, le climat et la flore de l’île
ressemblent à ceux de la Bretagne. Avec l’avantage d’un ensoleillement qui permet de compter
sur de l’herbe aux champs toute
l’année.
©Les P’tites Beurtounes.
Les vaches sont de retour à
l’Île d’Yeu. Et qui dit vaches
laitières, dit lait, crème, fromage..., de quoi se régaler
à partir de cet été grâce à la
production de Julien et Bénédicte Dupont.
Les Sites Naturels du Département de la Vendée rouvrent leurs
portes, le 1er avril. La Réserve Biologique Départementale de Nalliers Mouzeuil-Saint-Martin invite à
découvrir les secrets des Marais du
sud Vendée. La Cité des Oiseaux,
aux Landes-Genusson, regorge
d’animations et invite à prendre
rendez-vous avec dame Nature...
Dossier
chapeau bas
©SNSM Délégation Vendée.
aux « Saint-Bernard des mers »
©SNSM Délégation Vendée.
Le 25 avril, le Département et la ville de Talmont-Saint-Hilaire organisent
une journée d’hommage aux sauveteurs en mer, les bénévoles de la Société
Nationale de Secours en Mer (SNSM). À cette occasion, Port Bourgenay fêtera
ses trente ans et l’arrivée de la nouvelle vedette de secours, Président Louis
Trichet. Chaque année grâce aux courage des sauveteurs, des dizaines de vies
sont sauvées sur les côtes vendéennes.
temps passé à secourir et à s’y
préparer par de nombreuses formations, les bénévoles le donnent
gratuitement.
Le samedi 25 avril, pour les remercier de leur courage et de leur abnégation, le Département et la ville
de Talmont-Saint-Hilaire consacrent
une journée en leur honneur. Une
multitude d’animations sont au programme (voir ci-dessous).
« Ce sera aussi l’occasion, de fêter
les trente ans de la création de port
Avec 282 bénévoles, six stations
permanentes et un centre de formation, la délégation vendéenne de
la SNSM est présente chaque jour,
24h/24 sur nos côtes.
À la moindre alerte, les secours
sont sur le pont en moins de quinze
minutes et chaque année, leur professionnalisme permet de sauver de
nombreuses vies.
En 2014, ce sont 76 personnes
qui ont ainsi été secourues par ces
« 
Saint-Bernard des mers 
». Ce
LE 25 AVRIL,
Les six stations permanentes
réparties sur la côte vendéenne
FÊTE DÉPARTEMENTALE
DE LA SNSM
L’HERBAUDIÈRE
35
bénévoles
Le 25 avril, pour rendre hommage aux sauveteurs
en mer, le Département et la ville de Talmont-SaintHilaire organisent une journée de fête. L’occasion de
célébrer dignement les 30 ans de Port-Bourgenay.
FROMENTINE
31
bénévoles
Au programme de nombreuses animations
gratuites sont proposées au grand public :
31
16h45 : arrivée des vedettes et
de l’hélicoptère SNSM au port
bénévoles
17h00 : projection du film sur la SNSM
suivie des discours des personnalités
ST GILLES CROIX DE VIE
27
bénévoles
17h45 : bénédiction de la nouvelle vedette SNSM
de Port-Bourgenay par Monseigneur Castet
À partir de 18h00 :
LES SABLES D’OLONNE
20
nombreuses animations sur le port :
initiation aux 1ers secours, accrovoile,
initiation paddle, optimisme,
déambulations pirates...
bénévoles
TALMONT ST HILAIRE
15
bénévoles
De 18h00 à 19h30 : démonstration de chiens de Terre-Neuve
18h05 et 20h00 :
PORT-BOURGENAY FÊTE SES TRENTE ANS
démonstration de survie en mer
De 18h30 à 19h45 : concert du groupe « Mal de Mer »
De 20h30 à 22h00 : dîner animé par le Bagad d’Auray
Et tout l’après-midi à Port-Bourgenay
de nombreux exposants seront présents
Stands animés par les bénévoles des six stations permanentes
de la SNSM,
Stand animé par le Centre de formation d’Olonne sur Mer,
Stand de présentation de l’Aquarium le 7e Continent,
De nombreux stands pour découvrir les activités liées à la mer :
ostréiculteurs, réparateur de filet de pêche, marais à poissons...,
Présence de confréries gastronomiques vendéennes,
Un village d’artistes, peintres et écrivains de la mer,
Bar, restauration sur place...
6
©Talmont Saint Hilaire.
feux d’artifice
©SNSM Délégation Vendée.
22h15 :
VHF : canal 16
Téléphone : 196
Maxence de Rugy, maire de Talmont-SaintHilaire (à droite), aux côtés des sauveteurs.
À l’occasion de la fête départementale de la SNSM, la ville
de Talmont-Saint-Hilaire fête le
trentième anniversaire de son
port : Port-Bourgenay.
« Il y a trente ans, le port était
un projet visionnaire porté par
Jean de la Rochethulon, maire
de l’époque, explique Maxence
de Rugy, maire de Talmont-SaintHilaire. Avec ses 650 anneaux,
Port-Bourgenay apporte à Talmont-Saint-Hilaire, une véritable
capacité d’accueil des plaisanciers. Désormais la ville a deux
étendards touristiques : la forteresse dans les terres et le port sur
la mer ».
Une économie liée au port s’est
développée au fil des années.
« Jusqu’à l’ouverture de ce port,
en 1985, la ville était plutôt tournée vers une économie terrestre.
Désormais, nous comptons des
marins, des professionnels du port
mais aussi des entreprises nautiques, des restaurants, des commerces qui se sont développés
autour du port...», ajoute Maxence
de Rugy.
Dès sa construction, pour assurer la sécurité du port et de ses
abords, une station permanente de
la Source
SNSM
a été installée sur le site.
: Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de la
« Nous sommes très reconnaissants envers les sauveteurs-bénévoles, insiste le maire. Nous avons
totalement confiance dans leur
professionnalisme. Ils cultivent
une relation intime avec la mer.
Chaque année, ils sauvent des
hommes, des femmes et des enfants. Ils veillent à ce que l’eau de
mer n’ait pas le goût des larmes ».
©Patrick Durandet.
APPEL AU SECOURS
ÎLE D’YEU
16h00 : ouverture du village
Bourgenay, explique Pierre Berthomé, conseiller général du canton.
Depuis le début, une station permanente de la SNSM y est installée. »
Ce même jour, la nouvelle vedette
de la station, du nom de son premier président Louis Trichet, sera
bénie par l’évêque de Luçon, Monseigneur Castet.
Vendée/le journal d’avril 2015
24H/24, LES SAUVETEURS VEILLENT
AU LARGE TOUTE L’ANNÉE...
Au-delà des trois cents mètres du
rivage et jusqu’à 20 milles de la
côte (40 km environ), les sauveteurs embarqués interviennent
auprès des personnes en péril,
plaisanciers ou marins professionnels. « Après 18 ans dans la Marine
Nationale, il me semblait tout
OU L’ÉTÉ SUR LES PLAGES
Certaines plages du littoral
vendéen sont surveillées
tout l’été par des nageurssauveteurs à la demande
des mairies. Fin connaisseurs des plages et de leurs
dangers, ils vérifient chaque jour
naturel de faire profiter
de mon savoir-faire aux
bénévoles de la SNSM.
Et notamment dans le
domaine des premiers secours », explique Stéphanie Delannoy, canotière à
l’Île d’Yeu.
qu’elles soient praticables.
Selon les cas, ils hissent le
fanion, rouge (baignade interdite), orange (dangereuse),
verte (surveillée). Au-delà
de la formation initiale les
nageurs-sauveteurs
suivent
toute l’année de nombreux
137
sorties
©SNSM Délégation Vendée.
80%
bateaux de
plaisance
11%
bateaux
professionnels
247
9%
personnes
soignées
loisirs de bord
de mer
entraînements. En Vendée,
la SNSM a mis en place
un centre de formation à
Olonne-sur-Mer. « Je suis rentré en formation à 17 ans, trois
ans plus tard, j’ai fait ma première mission sur une plage.
Aujourd’hui, je travaille dans
la Marine Nationale à Brest.
Dès que j’ai des permissions,
je rentre au centre de formation à Olonne en tant qu’intervenant. Derrière l’image du
nageur-sauveteur qui passe
ses journées sur la plage, il y a
le bénévole quasi professionnel qui passe des semaines à
se former pour être efficace »,
explique Gaël Buchou.
65
interventions
76
personnes
secourues
10
enfants
retrouvés
Chiffres de 2014
Chiffres de 2014
INTERVIEW
APPEL AUX DONS !
« Sur le pont en moins de quinze minutes »
©SNSM Délégation Vendée.
L’Herbaudière est la plus grosse
station de Vendée. Pouvezvous nous donner quelques
chiffres ?
Nous sommes 35 bénévoles. À chaque alerte,
l’équipe de garde est sur
le pont en moins de quinze
minutes. En 2014, nous
avons secouru 52 personnes
dont 11 étaient en péril certain. Sous des dehors de cabochards, les bénévoles sont des
gens formidables : il faut en avoir
du caractère pour partir en mer à
trois heures du matin secourir des
personnes qu’on ne connaît pas.
Leur courage et leur grand Cœur,
NOUVELLE VEDETTE LOUIS TRICHET,
UNE FLOTTE RENOUVELÉE
Canots, vedettes, pneumatiques,
chaque station possède ses embarcations. Tous les dix ans, ils
sont envoyés pour une refonte
totale. Après 23 ans de service,
la vedette de port Bourgenay
devenue obsolète vient d’être
remplacée par une nouvelle embarcation plus performante et
baptisée Président Louis Trichet.
« On ne m’a pas demandé mon
avis. Si on me l’avait demandé,
j’aurais dit non ! » s’amuse Louis Trichet, premier patron de la station
permanente de Talmont, créée en
1985. Une reconnaissance pour cet
homme qui a consacré de nombreuses années à organiser les
secours en mer et sur les plages de
la côte talmondaise.
En 1965, à la demande du maire
de l’époque, il organise un premier
poste de secours et de surveillance
sur la plage du Veillon. 20 ans plus
a Vendée / Vendée Expansion (Vendéoscope Edition 2007-2008)
Vendée/le journal d’avril 2015
tard, en 1985, lors de la création du
port, c’est le poste permanent de
secours en mer qu’il organise.
Des souvenirs en pagaille
À l’évocation de ces années, les
souvenirs se bousculent à l’esprit
de l’homme aujourd’hui âgé de 85
ans : «  Je me souviens de ce jour
où avec le gendarme de service
nous avons vu un enfant partir au
large sur son matelas pneumatique,
emporté par les vents de terre. Ses
parents ne se rendaient compte de
rien. Nous avons discrètement pris
le canot pour ne pas les affoler et
sommes partis à son secours. À
peine étions-nous sur l’eau que les
parents ont réalisé le drame qui se
tramait. Lucette, ma femme restée
sur place a pu les rassurer. Nous
avons retrouvé l’enfant vert de peur
et l’avons ramené à bon port ».
ils le camouflent
par discrétion. La
mer apprend à
être humble.
Comment
nisez-vous
équipes ?
orgales
Chaque vendredi
à partir de 18h, Les bénévoles de la station de l’Herbaudière sur l’une de leurs trois
nous faisons une embarcations.
réunion pendant
laquelle je transmets les informa- la tempête montait à l’horizon.
tions et nous nous répartissons À cause des rochers, nous avons
les gardes. Il me faut chaque jour pris le zodiac. À la première tenune équipe de six personnes dis- tative, l’hélice s’est cassée. À la
ponibles. On s’arrange en fonc- deuxième nous avons pu récupérer la famille in extremis. Ils s’aption des possibilités de chacun.
prêtaient à sauter à l’eau. Le père
Pouvez-vous nous faire part d’un en état de choc avait les mains
brûlées par les fusées de secours
sauvetage récent ?
mal allumées. La mère et l’enfant
Cet hiver, nous avons dû secou- étaient complètement cramponrir un couple et un enfant dont nés l’un à l’autre. Pendant que
le voilier s’était fracassé contre les pompiers effectuaient les
des rochers. La quille rompue, le premiers soins, une de nos bénébateau était à moitié retourné et voles, sophrologue, a permis au
se remplissait d’eau pendant que gars de se calmer.
©SNSM Délégation Vendée.
Jean-Marc LE GUEN Pourquoi êtes-vous bénévole ?
Président de la station
de l’Herbaudière C’est de l’eau salée qui coule
à Noirmoutier. dans mes veines. Fils de marin
et ancien marin moi-même, je ne
pouvais refuser de remonter la
station permanente de l’Herbaudière quand cela m’a été proposé
il y a trois ans.
Du modeste don de quelques
euros au leg de biens immobiliers, les dons du grand public
sont très précieux pour permettre
aux sauveteurs de la SNSM de
poursuivre leur mission. En effet,
la SNSM dépend à 62% de son
budget de la générosité du grand
public (partenaires privés et dons
individuels), à 19% de subventions publiques comme celles
du Département de la Vendée
ou encore à 19% de différentes
missions rémunérées, (missions
IFREMER, de sécurité...). « Même
si tous les sauveteurs sont entièrement bénévoles, nous avons
besoin de fonds pour assurer nos
missions, », précise Sonia Schuller-Bourdon, responsable de la
communication.
60%
Plus de
de la SNSM
du budget
dépend des dons
www.snsmdelegationvendee.com/
http://www.snsm.org/
LES GRANDES
DATES DE
LA SNSM
1865 : sous l’impulsion de Théodore
Gudin, la Société
Centrale de Sauvetage des Naufragés
est crée.
1873 : Nadault de
Buffon crée la Société des Hospitaliers
sauveteurs Bretons,
affiliée aux Œuvres
Hospitalières
de
l’Ordre de Malte.
1917 :
les Secours en Mer sont
marqués par le tragique sauvetage de marins norvégiens torpillés par les Allemands au large
de l’Île d’Yeu. Six sauveteurs vendéens périssent.
1967 :
sur la demande du gouvernement, les deux associations
fusionnent. La Société
Nationale de Sauvetage en Mer
est créée.
1970 : la SNSM est reconnue
d’utilité publique.
1990-2000 : développement et
modernisation de la flotte, avec
la mise en service de nouveaux
canots tous temps.
L’actualité de Vendée en direct sur www.vendee.fr
7
Le fait du mois
GASTRONOMIE / LE JAMBON DE VENDÉE DÉCROCHE L’INDICATION GÉOGRAPHIQUE PROTÉGÉE
jambon de vendée :
un savoir-faire aujourd’hui protégé
Le jambon de Vendée a officiellement obtenu l’Indication
Géographique Protégée (IGP). Une belle victoire pour les
professionnels qui se battaient depuis des années pour cette
reconnaissance et cette protection de leur savoir-faire. Explications.
LES SECRETS
DU JAMBON
DE VENDÉE
Cru ou poêlé, le jambon de
Vendée est reconnu pour sa
saveur unique. Une saveur
qui découle de sa recette, aujourd’hui protégée par l’IGP.
En voici les principales étapes :
- Le jambon de Vendée se
présente sans os, pour faciliter la pénétration du sel.
C’est le fruit d’un long combat
mené par les professionnels de
la filière jambon de Vendée et de
Vendée Qualité. Alors pour fêter
l’obtention de l’Indication Géographique Protégée, ils se sont
tous retrouvés au sein de l’entreprise Tradition de Vendée, à La
Boissière-des-Landes, pour célébrer et déguster cette spécialité,
au cœur de la gastronomie vendéenne depuis des générations.
Troisième jambon de France
derrière celui de Bayonne
et Aoste
« Dès 1994, des charcutiers vendéens se sont intéressés à l’IGP
pour défendre le produit, sa re-
cette et son aire géographique,
a expliqué Patrice Rautureau,
président de la section jambon
de Vendée au sein de Vendée
Qualité et dirigeant de l’entreprise Petitgas. Pour obtenir cet
IGP, nous nous sommes mis d’accord sur un cahier des charges.
Ce cahier reprend toutes les
caractéristiques du jambon de
Vendée : frotté à la main au sel,
utilisation de l’eau de vie et des
épices... Cet IGP permet de protéger un patrimoine historique
et affectif mais aussi de protéger nos emplois puisqu’environ
350 personnes travaillent pour
ce secteur. On a un succès grandissant en France. Le jambon
de Vendée est le troisième de
France derrière celui de Bayonne
et d’Aoste. »
Une garantie de qualité
pour le consommateur
« Cet IGP est aujourd’hui une
garantie pour le consommateur,
a indiqué Didier Merceron, Président de Vendée Qualité. En
plus de l’origine géographique,
c’est le travail artisanal qui est
protégé. Ce travail manuel sur le
jambon est inscrit dans le règlement européen ».
Pas de récupérations possibles
Les professionnels de la filière
sont donc soulagés par cette
Jambon de Vendée poêlé à la compote douce
À déguster cru ou poêlé, le
jambon de Vendée se prête
également à une multitude de
recettes.
Pour 4 personnes
4 tranches épaisses de Jambon
de Vendée
4 pommes (reinette ou melrose)
1 cuillère à café de cannelle
Beurre
Huile
Préparation : 10 minutes
Cuisson : 30 minutes
1- Pelez et évidez les pommes
puis coupez-les en morceaux.
Faites-les cuire à feu doux dans
une casserole avec une noix de
beurre et la cannelle jusqu’à ce
qu’elles soient réduites en purée.
reconnaissance européenne qui
vient mettre un coup d’arrêt à
toutes les tentatives de récupération. « Avec l’IGP, nous gagnons
en sécurité, a précisé Didier Cousin, gérant de l’entreprise Tradition de Vendée. Nous sommes
sûrs de ne pas nous retrouver un
jour avec un jambon de Vendée
fabriqué en Chine, à Strasbourg
ou ailleurs ».
La bataille de la qualité
« Cet IGP est un atout de plus
pour la Vendée, a expliqué Bruno
Retailleau, président du Conseil
général. Notre département
compte déjà 64 produits sous
signes et labels de qualité. Cette
bataille de la qualité est cruciale
et les professionnels vendéens
l’ont bien compris. Bravo à tous
ceux qui ont remporté cette bataille de la qualité ».
Renseignements :
http://vendee-qualite.com
©D.R.
Elus et professionnels du jambon de Vendée se sont retrouvés à l’entreprise Tradition de Vendée pour célébrer l’obtention de l’IGP.
- Il est frotté à la main au sel
sec et arrosé à l’eau de vie de
vin puis est saupoudré d’un
mélange d’épices et d’aromates naturels composés notamment de cannelle, poivre,
thym et laurier.
Cela va donner au jambon une
odeur fruitée.
- Le jambon est séché et affiné.
Chaque pièce est alors enveloppée dans un torchon pressé
entre deux planches lui conférant sa forme caractéristique.
L’IGP,
qu’est ce que c’est ?
2- Faites revenir dans une poêle
bien chaude, quelques secondes
de chaque côté, les tranches de
Jambon de Vendée très légèrement huilées.
L’Indication Géographique Protégée est un
signe officiel de qualité européen qui garantit la production dans l’aire géographique
d’origine. C’est l’assurance d’une qualité fidèle
à un savoir-faire qui repose sur un cahier des
charges contrôlé par un organisme certificateur. L’IGP garantit au
consommateur la traçabilité intégrale des produits. Ils sont protégés
des imitations et des usurpations.
3- Disposez une tranche par assiette et garnissez de compote
douce.
(source : http://www.petitgas.fr)
LA VENDÉE, CHAMPIONNE DES PRODUITS SOUS SIGNES DE QUALITÉ
Notre département
compte 64 produits
sous signes ou labels
de qualité (IGP, Label
rouge, AOP, AOC...).
Un record. Les autres
produits qui sont protégés par une IGP sont :
8
LES VOLAILLES DE CHALLANS
©D.R.
MAIS AUSSI
le porc de Vendée et
les volailles de Vendée.
LA MOGETTE DE VENDÉE
LA BRIOCHE VENDÉENNE
LA GÂCHE VENDÉENNE
Vendée/le journal d’avril 2015
Au Quotidien
FIN DE VIE / LE SEPTIER D’OR À TREIZE-SEPTIERS À LA POINTE DES MÉTHODES D’ACCOMPAGNEMENT
JUSQU’AU BOUT, UNE VIE PLEINE DE VIE
« L’homme est fait pour vivre
debout, non pas allongé ». En
mettant l’épanouissement des
résidents au cœur de leurs
préoccupations, le personnel
du Septier d’Or à Treize-Septiers aide les personnes âgées
à vivre pleinement jusqu’à
leur dernier souffle.
« Allo docteur, nous vous appelons
à propos de monsieur A. Il est parti
aux urgences ce matin. Il souhaite
revenir au plus vite à la résidence.
Il veut y terminer ses jours. Nous
sommes prêts à l’accompagner
mais voulons savoir si nous serons
assez compétents pour soulager
au mieux ses douleurs malgré
l’évolution de sa maladie » ? demande Elisabeth Bauchet, directrice adjointe de la résidence pour
personnes âgées, le Septier d’Or
à Treize-Septiers. Tandis que dans
son bureau, le docteur Dano de
l’équipe mobile de soins palliatifs
de Vendée conseille les soignants
par téléphone, un chœur improvisé de résidents se fait entendre
pour souhaiter l’anniversaire de
l’un des leurs.
Ici, au Septier d’Or, la vie est
pleine de vie jusqu’à la dernière
heure. « Et pour y parvenir dans
les meilleures conditions, notre
philosophie est de mettre chaque
résident au centre de toutes nos
toutes les dernières semaines de
sa vie ! »
Et pour toujours mieux prendre
soins des résidents, le personnel
suit régulièrement des formations :
à l’humanitude, à la fin de vie, à
la compréhension des malades
d’Alzheimer, aux séances de
Snoezelen, aux méthodes développées par Naomie Feil...
«Nous cherchons toujours à découvrir de nouvelles méthodes
de soins et à les pousser jusqu’au
bout quand elles sont convaincantes », ajoute Elisabeth Bauchet.
Stimulés jusqu’au bout
Le bien-être des résidents est au cœur des préoccupations du personnels du Septier d’or.
préoccupations », explique Gérald
de Biasio, directeur.
Les repas, un soin à part entière
Quelle que soit leur fonction,
tous les employés sont considérés comme des soignants. « Dans
le sens où nous prenons tous
soins des résidents : des femmes
de ménage aux infirmières et
aides-soignantes en passant par
les cuisiniers, précise le directeur. Nous estimons aussi que la
cuisine est un soin à part entière.
Chaque jour, les repas sont préparés avec soins. Et lorsqu’une
personne arrive en fin de vie, si
un plat peut la réconforter nous
faisons tout pour le lui servir.
C’est ainsi qu’une personne a eu
le plat de son enfance pendant
« Les hommes sont fait pour vivre
debout et non pas allongés »,
rappelle Gérald de Biasio. Les
résidents restent autonomes le
plus longtemps qu’ils le peuvent.
Stimulés jusqu’au bout ils ne sont
alités qu’à l’extrême fin.
Et même au-delà de leur vie, le
personnel prend soins des résidents : une chapelle funéraire
est installée dans la résidence
et le jour du dernier départ, les
résidents et le personnel se retrouvent pour chanter un chant
d’adieu au défunt. Chaque année, une fête est organisée en
l’honneur des défunts de la résidence à laquelle sont conviées
les familles.
BIEN VIVRE SA FAMILLE
FAIRE LE PLEIN D’ÉMOTIONS POSITIVES
©iStockphoto.com/bowdenimages.
vice onco-hématologie et dans
le service maternité, un duo altocontrebasse dans le service hémodialyse... Après une courte explication sur les œuvres proposées,
c’est avec leurs instruments que
les musiciens s’expriment et interprètent des morceaux de Bach,
Beethoven, Vivaldi ou Gounod.
Détente et réconfort
En février, dans les couloirs du Centre Hospitalier
Départemental de La Rochesur-Yon, malades, personnels soignants ou visiteurs
ont pu profiter d’une pause
musicale, qui leur a permis
de voyager bien loin de leur
quotidien. Une belle initiative
mise en place par l’ONPL (Orchestre National des Pays de
Loire).
Ces musiciens qui interviennent,
toujours en petite formation (duo,
trio ou quatuor), sont spécifiquement formés au contact et à la relation aux malades. Chaque intervention est d’ailleurs préparée en
amont avec le personnel soignant.
L’objectif de cette initiative est
d’apporter du réconfort, un peu
de légèreté et une foule d’émotions positives aux personnes hospitalisées.
Un duo violon-alto dans le ser-
Renseignements : www.onpl.fr
Vendée/le journal d’avril 2015
Renseignements :
©iStockphoto.com/AngiePhotos.
www.vendeeamitie.com
02 51 34 78 29
Les vacances en Ariège permettent aux adultes handicapés de pratiquer la randonnée.
L’Union Départementale des
Associations Familiales (UDAF)
propose à partir d’avril une
session de formation destinée
à tous ceux qui souhaite mieux
vivre leurs engagements familiaux. L’occasion d’aborder une
Privilégier les temps d’échange
Des groupes de quinze personnes
au maximum seront constitués.
« Cela permettra de construire
un programme précis en fonction des attentes des participants
mais aussi de privilégier les temps
d’échange pour que chacun
puisse apprendre de l’autre 
»,
précise Joseph Jolly, directeur de
l’UDAF.
Renseignements : 02 51 44 37 03,
[email protected], www.udaf85.fr
UNE NOUVELLE RÉSIDENCE
DES SÉJOURS ESTIVAUX À SUCCÈS
salle de séjour. De nouveaux bénévoles (soutien pour l’encadrement,
travaux...) sont les bienvenus !
La formation de l’UDAF permet de délivrer
une multitude de clés pour bien vivre sa
famille.
multitude de thèmes tels que
le droit de la famille, la vie de
couple, la communication dans
la famille, le handicap, le budget familial, l’adolescence... Ces
thèmes seront développés par
des spécialistes (notaires, médecins, conseillers conjugaux, éducateurs, etc).
RÉNOVATION URBAINE / VAL DE FORGES À LA ROCHE
ASSOCIATION / VENDÉE AMITIÉ SOUTIENT LES ADULTES HANDICAPÉS
L’association Vendée Amitié
fête ses quarante bougies. Elle
accompagne les adultes handicapés en organisant notamment
des séjours en Ariège. « Dans les
années 70, les membres de l’association ont eu un véritable coup
de cœur pour cette région, explique Christian Couton, président
depuis 2014. Ils ont d’abord loué
un terrain à un agriculteur. Les
premiers séjours ont été mis sur
pied, à la scout’ ».
Les adultes handicapés ont tout de
suite été conquis : nuit sous tente,
randonnées, vie de groupe... Certains viennent chaque année depuis
des décennies. « Et ils ne changeraient de destination pour rien au
monde ». Désormais, un bâtiment
en dur accueille notamment une
Dans le cadre du projet de
formation des cadres et directeurs d’EPHAD à la prise en
charge de la fin de vie, le Département en partenariat avec
l’ARS a demandé à l’équipe
mobile de soins palliatifs du
docteur Dano et à Gérald de
Biazio d’intervenir.
FORMATION / UDAF LANCE UNE NOUVELLE SESSION
ONPL / INTERVENTIONS DE MUSICIENS AU CENTRE HOSPITALIER DÉPARTEMENTAL
Des musiciens de l’ONPL sont venus apporter un peu de réconfort aux patients du CHD.
Les directeurs d’EPHAD
formés à la fin de vie
Composée de 50 logements
locatifs, la résidence Val de
Forges à La Roche-sur-Yon a
été inaugurée il y a quelques
semaines.
La résidence composée de trois
bâtiments en R+2, R+3 et R+4,
constitue la concrétisation d’un
partenariat engagé entre la ville
de La Roche-sur-Yon, la Rochesur-Yon Agglomération, l’ANRU,
le Conseil général de la Vendée
et Vendée Habitat. Ce partenariat intervient dans le cadre d’un
ambitieux projet de rénovation
urbaine qui permet aux quartiers Nord de La Roche-sur-Yon
de connaître une nouvelle dynamique.
Parmi les 45 ménages qui ont intégré la résidence, dix sont issus
de la résidence Forges A, pour
La nouvelle résidence du Val de Forges a été
inaugurée en janvier.
lesquels un relogement a été
effectué en vue de la démolition
prochaine de cette résidence.
L’actualité de Vendée en direct sur www.vendee.fr
9
Sortir en Vendée
24 mai / l’aiguillon-sur-vie
à vos tickets pour profiter
du festival D32
Le Festival D32 revient pour la 3e
édition, à L’Aiguillon-sur-Vie. Leur
recette ? Trois groupes, trois têtes
d’affiche et une seule soirée de musique.
Cette année, les festivités ont lieu le
dimanche 24 mai, à partir de 18h30,
sur le terrain du Prioté (rue Georges
Clemenceau à L’Aiguillon-sur-Vie) :
Archimède, Sanseverino et Collectif
13 seront sur la scène vendéenne
cette année pour le plus grand plaisir des festivaliers.
La billetterie est ouverte : 17 euros
sur réservations et 20 euros sur
place.
25 et 26 avril / réaumur
« VENDÉE EN SCÈNE » : UN TOURBILLON D’ÉMOTIONS
Vive la fête du chocolat
En avril, la programmation
culturelle du Conseil général
« Vendée en scène » propose
trois nouveaux temps forts.
Le samedi 11 avril, au Casino de
À la découverte
des grandes orgues
Renseignements et réservations :
©D.R.
www.d32festival.com
19 avril / Mareuil-sur-lay
concert salle othello
Un concert est organisé, le dimanche
19 avril, à Mareuil-sur-Lay. La salle
Othello vibre au son de l’Harmonie
de Mareuil-sur-Lay et de l’Orchestre
d’Harmonie de Vendée.
Les fans de musique sont d’ores et
déjà invités à réserver leurs places
afin de profiter de ce moment musical et festif.
Les tarifs sont : 10 euros, gratuit - 16
ans.
Réservations :
02 51 97 21 60
10 avril / fontenay-le-comte
Soirée du code de la route
Une Soirée « Code de la route » a
lieu, le 10 avril, à 20h30, à Fontenayle-Comte. Le centre « Les Abeilles »,
rue de Grissais, accueille le Centr’Europe de Formation Routière
pour faire réviser les conducteurs. Le
public doit répondre à 40 questions.
Cadeaux à la clé ! Bonne ambiance.
Renseignements : [email protected]
16 mai / vendéspace - mouilleron-le-captif
Black M enflamme
le vendéspace
Le 16 mai, le célèbre rappeur français Black M arrive au Vendéspace
pour un concert exceptionnel. Après
le carton avec le groupe Sexion d’assaut, l’immense succès de son album solo « Les Yeux Plus Gros Que
Le Monde », et une tournée Zénith
triomphale à l’automne 2014, Black
M est aujourd’hui devenu une figure
incontournable du rap hexagonal.
Renseignements : billetterie dans les points
l’île d’Yeu, le conteur vendéen Jérôme Aubineau présente « C’est
quand qu’on arrive ? ».
Un spectacle familial (dès 9
ans) et tout public qui plonge
avec folie dans les relations
père/fils.
Venez assister à cette rebellion
tendre et déjantée menée cœur
battant par ce jeune conteur microoner mi-rocker et décuplée par
la guitare d’un musicien pas plus
vieux.
Le 30 avril, à la cathédrale de
Luçon et le 5 mai à l’église Saint
Louis, à La Roche-sur-Yon, l’Orchestre de Vendée, sous la direction de Claude Bardon, et ses 70
musiciens vous invitent à la découverte des Grandes Orgues avec le
soliste vendéen Guillaume Marionneau, organiste titulaire des
La désormais célébrissime Fête
du chocolat attend les papilles
gourmandes, les 25 et 26 avril.
Cette année, le Manoir de Réaumur résonne au son des castagnettes, l’Espagne étant l’invitée
de ce rendez-vous chocolaté.
Renseignements :
©D.R.
AGENDA
11 et 30 avril, 5 mai / île d’yeu - luçon - la-roche-sur-yon
www.feteduchocolat.fr
Entrée gratuite
orgues de la cathédrale de Luçon.
Au programme : un hommage à
Franz Liszt avec La bataille des
Huns et la Symphonie avec orgue
de Camille Saint Saëns, dédiée à
la mémoire du compositeur hongrois.
La formation vendéenne interprétera également le Concerto pour
orgue de Francis Poulenc, œuvre
à grand succès depuis sa création
en 1939 à la salle Gaveau à Paris.
Renseignements :
www.vendee.fr, 02 51 44 79 85
18 avril / Saint-Michel-en-l’Herm
Dès le 13 avril / château de saint-mesmin
12 avril / Nieul-sur-l’Autise
Anne-sophie girard fait
sa crâneuse !
enfants du moyen-âge
L’Art en goûter invite
Yves Baudry
Du haut de son mètre quatrevingt, l’humoriste Anne-Sophie
Girard vient en Vendée « faire
sa crâneuse ». Son spectacle
est donné, le samedi 18 avril, à
20h30, à Saint-Michel-en-l’Herm
(espace culturel du Pays né de la
Mer).
Il paraît qu’Anne-Sophie Girard, c’est une sœur, une copine, bref vous mais en pire ! En
plus, elle fait sa crâneuse et on
aime ça...
Renseignements : 02 51 30 21 89 ; 02 51
56 36 52 ; 12 ou 8 euros le spectacle.
Des animations médiévales sont
concoctées pour les enfants
découvrant le Château de SaintMesmin, tous les lundis et mardis
après-midis, pendant les vacances
scolaires.
Ainsi, les 13-14 ; 20-21 ; 27-28
et même le dimanche 26 avril,
les enfants profiteront de moult
activités. De 14h30 à 18h30,
place aux jeux, aux initiations,
aux contes, à la calligraphie et à
tant d’autres us et coutumes du
Moyen-Âge.
Une belle occasion de passer
autrement ses vacances. Bien
entendu, les adultes sont aussi les
bienvenus !
Les tarifs des journées sont les
suivants : 5 euros pour les adultes,
3,5 euros pour les plus de 14 ans
et 2 euros pour les 6-14 ans. Amusez-vous bien !
Renseignements :
www.chateau-saintmesmin.fr
Le 12 avril, à 15h, place à l’Art
en goûter (10, 7 euros) à l’Abbaye d’Aliénor de Nieul-surl’Autise. La conférence (église
abbatiale) a pour sujet « 
La
Dame à la licorne » par l’artiste
peintre Yves Baudry. Il propose
une étude des tapisseries du
Musée de Cluny.
Le concert sera interprété par le
Duo humoresque : Clara Zaoui
(violoncelle) et Xénia Maliarevitch (piano).
Renseignements : 02 51 50 43 10
dès le 22 avril / vendée
26 avril / mouilleron-le-cAPTIF
joyeux petits souliers et orpheus en tournée
kev adams revient au
Vendéspace
du 1ER au 10 avril / vouvant
artiste et résistant
Les danseurs des Joyeux Petits
Souliers d’Ukraine et les chanteurs d’Orpheus, invités par Vendée Ukraine, sont en tournée en
Vendée, du 22 avril au 1er  mai :
La Mothe-Achard, St-Georgesde-Montaigu, Moutiers-les-Mauxfaits, Ste-Hermine, Le Perrier...
Ils présentent leur nouveau
spectacle. Les bénéfices soutiennent des projets en Ukraine,
notamment l’hôpital pédiatrique
de Tchernobyl, une maison de
retraite, quatre orphelinats, des
familles... Danseurs et chanteurs
sont hébergés dans des familles.
Après un spectacle mémorable
en mai 2014, le jeune humoriste
Kev Adams revient au Vendéspace le 26 avril prochain. Il s’agira de l’une des dernières dates
de sa tournée « Voilà Voilà ». Venez découvrir ou redécouvrir ce
talent hors norme qui enchaîne
les succès sur scène comme à la
télévision. Une occasion à ne pas
manquer pour rire avec le comique préféré des adolescents,
des familles, des coiffeurs et des
moutons !
Une exposition des œuvres de
Maurice de la Pintière, artiste et
résistant déporté dans le camp de
concentration de Dora, est proposée, du 1er au 10 avril (15h-19h),
dans la nef Theodolin à Vouvant.
Les œuvres sont commentées par
son fils, Bruno de la Pintière. Exposition mise en place par « Patrimoines du Vouvantais ». À noter
que Jean Artarit le psychiatre, psychanalyste et historien, membre de
l’Association pour le Mémorial de la
Résistance et de la Déportation en
Vendée (AMRDV) prolonge cette
exposition par une conférence, le
12 avril, à 18h. Entrée libre.
Renseignements :
Renseignements : billetterie dans les
Renseignements :
points de vente habituels.
vendee-ukraine.populus.ch
www.patrimoines-du-vouvantais.fr
de vente habituels
avril / vendéthèques de la gaubretière, montaigu et la châtaigneraie
28 avril / la roche-sur-yon
dès le 18 avril / les lucs-sur-boulogne
théâtre, fantasy, histoire... des animations pour tous dans les vendéthèques !
découvrir les archives
exposition sur le maroc
À la Vendéthèque de Montaigu, le théâtre est à l’honneur
avec l’exposition « Viens voir les
comédiens » jusqu’au 10 juin. En
avril : une soirée théâtre contemporain « Entre cours et jardins »
le 1er avril, un stage théâtre pour
les 12-15 ans les 16 et 17 avril et
pour les 6-11 ans les 23 et 24 avril.
Enfin, une soirée avec les Zig de
l’Impro le 24 avril.
À la Vendéthèque de La Gaubretière, l’exposition « 
Fantasy,
contes et légendes » se poursuit
jusqu’au 25 avril. En plus d’une
après-midi jeux vidéo le 11 avril,
Les Archives départementales
proposent, le 28 avril, de 17h à
18h30 (gratuit), une présentation
des ressources de leur site internet auprès du grand public.
Cette formation est l’occasion
de découvrir les archives numérisées, les fiches méthodologiques, les inventaires, les projets collaboratifs...
L’exploration du site se fera à travers l’exemple les sources de la
Guerre 14-18.
Véronique Bandry, artiste peintre,
présente son exposition « Maroc,
les Mille et Une portes », les 18/19
et 25/26 avril, de 10h à 18h30, aux
Lucs-sur-Boulogne. Senteurs et couleurs ensoleillées invitent le visiteur
au dépaysement. Des toiles sur la
Vendée sont aussi présentées. L’exposition a lieu dans la Galerie du
Sénéchal. L’entrée est libre.
Renseignements :
www.artabus.com/verobandry
10
la Vendéthèque vous propose
un stage BD (12-15 ans) les 14 et
15 avril.
Enfin, la Vendéthèque de La
Châtaigneraie accueille à partir du 10 avril, une exposition
« 
39-45, les Vendéens dans
la guerre ». Le 22 avril, avec
« Opération Enigma » (à partir de 10 ans), découvrez cette
étonnante machine de la seconde guerre mondiale.
Renseignements : 02 51 06 43 43 (Mon-
taigu), 02 51 57 49 00 (La Gaubretière), 02 51
52 56 56 (La Châtaigneraie).
Réservations : 02 51 37 71 33
[email protected]
Vendée/le journal d’avril 2015
AGENDA
11 avril / sécurité routière au Haras de la vendée à la roche-sur-yon
4 et 5 avril / mouilleron-le-captif
19 avril / Les Herbiers
découvrez le camion de prévention routière
Open de vendée de judo
La Nordic 232
Le Vendéspace, à Mouilleronle-Captif, accueille l’Open de
Vendée de Judo, le 4 avril. Les
judokas féminins et masculins,
minimes et cadets, donnent rendez-vous au public pour assister
à de nombreux combats. Plus de
550 sportifs venus de toute la
France se déplacent pour venir
s’affronter sur les tatamis !
Le lendemain, dimanche 5 avril,
le Vendéspace accueille pour la
première fois le tournoi des Petits As du judo.
Cette journée permet aux judokas, catégorie Poussins, de s’affronter sur tatamis dans un climat
très convivial. Entrée libre les
deux jours, de 8h30 à 17h30.
Cette marche Nordique se déroule
aux Herbiers, le 19 avril prochain.
Ce rassemblement interrégional
fête sa 4e édition. Deux circuits
de 10 et 14 km feront découvrir
aux marcheurs le site du Mont des
Alouettes : virée nordique de 10 ou
14 km ; épreuve chronométrée de
Marche Nordique sur 14 km.
Le départ a lieu à 9h sur le parking
du Mont des Alouettes (inscriptions
sur place dès 8h).
Renseignements :
L’épreuve cycliste Les Essarts/
Olonne-sur-Mer a lieu le 5 
avril.
Départ des Essarts, à 14h20. Les
coureurs passent par La Chaize-leVicomte, St-Florent-des-Bois... À
St-Mathurin, direction l’Île-d’Olonne
puis Olonne-sur-Mer pour 5 tours de
circuit (127 km au total). Ouvert aux
2e-3e catégories et aux juniors.
Le Haras de la Vendée entame une nouvelle saison
et propose, en guise d’ouverture, un après-midi de
sensibilisation à la Sécurité
Routière, le 11 
avril, à La
Roche-sur-Yon.
le public à la Sécurité Routière.
Ils installent le nouveau camion
d’Education à la Sécurité par la
Prévention (ESP), dans les allées
du Haras.
Pour l’ouverture de la saison du
Haras de la Vendée, à La Rochesur-Yon, le Conseil général de la
Vendée et le Lycée Kastler-Guitton s’associent pour sensibiliser
Le 11 avril, de 13h30 à 18h, diverses animations sont proposées
au public : simulateur de conduite,
karts à pédales, présentation des
nouvelles mesures en matière de
Sécurité routière
sécurité des enfants en voiture...
En parallèle, une exposition sur
les transports d’hier à aujourd’hui
ravira les passionnés tandis qu’un
spectacle inédit, à 17h, ponctuera
cette fin d’après-midi.
À noter aussi que le Haras propose ce jour-là, plusieurs ateliers
équestres.
Nouvelle saison au Haras
Du 12 au 30 juin, le Haras de la
Vendée invite, les mercredis, samedis et dimanches (14h-18h), les
enfants et les adultes à découvrir
ce site dédié au patrimoine vivant.
Des visites, des démonstrations
équestres, un stage de cirque
équestre inédit Cirkawa etc.
©LPO Lycée Kastler-Guitton.
Renseignements et tarifs :
haras.vendee.fr
La journée du 11 avril : entrée gratuite
Le Haras de la Vendée, du 12 avril au
30 juin : ouverture les mercredis, samedis
et dimanches, de 14h à 18h. 5 euros, 3 euros
(18/25 ans), gratuit - 18 ans.
vendespace.vendee.fr ; 02 51 44 27 23
Du 17 au 26 avril / les sables-d’olonne
en route pour la solo
maître coq 2015
19 avril / Saint-Jean-de-Monts
Le Championnat de France de
Rugby Junior Filles a lieu, du 7
au 9 avril, à La Roche-sur-Yon,
aux Terres Noires. Deux cents
sportives sont attendues.
Organisé par l’UNSS (Union
Nationale du Sport Scolaire), ce
championnat de niveau national
a choisi cette année la Vendée
pour donner l’occasion aux meilleures rugbywomen de s’affronter.
La Solo Maître Coq 2015
s’élance, des Sables-d’Olonne,
le 17 avril. Jusqu’au 26 avril, les
skippers invitent les amoureux
de la voile à suivre la course, du
côté des Sables-d’Olonne. Sur
la trentaine de marins inscrits,
il y a notamment de futurs participants au Vendée Globe mais
aussi des bizuths...
Pendant plusieurs jours, les Sablais profiteront de ce ballet de
skippers, prêts à en découdre
pour remporter la course. Le
programme sportif est étoffé
et voici quelques rendez-vous :
jeudi 23 avril à midi, départ
d’une grande course au large
de 350 milles, lundi 21 et mardi 22, parcours côtiers à la journée etc.
17e duathlon International
Renseignements : www.unss.org
Renseignements :
11 et 12 avril / les Sables-d’Olonne
Du 7 au 9 avril / La roche-sur-Yon
Place à la coupe de France de surf
Championnat de France
de rugby junior fille
La Coupe de France de Surf Open
et Ondines surfe sur la vague
des Sables, les 11 et 12 avril. La
plage de Tanchet, spot vendéen,
accueille les compétiteurs, 60 en
Surf open (48 open, 12 espoirs) et
21 en Surf ondine (dont un top 6
allant d’office au second tour).
©Virginie B.
Renseignements :
www.surfingfrance.com
www.olonnasurfclub.fr
Le 17e Duathlon International de
Saint-Jean-de-Monts se déroule,
le 19 avril, au départ du centreville.
Deux courses enfants débutent
l’après-midi, dès 13h15. Puis,
place au Duathlon, à 15h30, en
présence des meilleurs athlètes
(duathlètes et triathlètes) de la
région.
À noter la présence de l’équipe
élite de Saint Jean de Monts Vendée Triathlon Athlétisme.
Renseignements et inscriptions :
www.triathlon-vendee.com
11 et 12 avril / fontenay-le-comte
championnat départemental d’attelage
Un Championnat Départemental
d’Attelage se déroule les 11 et
12 avril, de 9h à 18h, à Fontenayle-Comte (La Plaine des Sports).
C’est la première étape du Vendée Horse Synergie Tour.
L’entrée est gratuite et le spectacle promet des moments de
sensations, notamment lors du
marathon, disputé le dimanche
12 avril. Cet événement est organisé par l’AFAE « Les Cavaliers de
l’Etrier ».
Renseignements : 06 51 18 40 98
www.etrierfontenaisien.fr
11 et 12 avril / Chantonnay
Le trail du champ du loup
Le Trail du Champ du Loup accueille les sportifs, les samedi 11 et
dimanche 12 avril, à Chantonnay.
Cette course nature attend les
amoureux des sous-bois grâce à
Chantonnay Raid qui fête sa 20e
bougie.
Autour du Lay et du barrage de
l’Angle Guignard, trois circuits ont
été tracés, pour partir à la découverte du Fuiteau, Moulin Neuf et
Touchegray.
Plus de 800 coureurs sont attendus cette année : un 10 et un 21
kilomètres sont au programme de
la nocturne du samedi soir.
Un 10, un 21 et un 31 kilomètres
sont quant à eux au menu du diVendée/le journal d’avril 2015
manche matin.
À vos baskets !
Renseignements :
www.chantonnayraid.com
www.unss-vendee.com
www.solomaitrecoq.com
11 avril / Chavagnes-en-Paillers
Rando semi nocturne et gourmande
La 8e édition de la randonnée semie nocturne gourmande EWEC
a lieu, le 11 avril, sur la commune
de Chavagnes-en-Paillers.
Le départ a lieu de 17h à 19h,
pour le 9 ou le 13 km. Un nouveau parcours est proposé : le
barrage de la bultière et ses alentours.
Plusieurs animations se dérouleront sur place.
Les tarifs de la randonnée avec
repas (uniquement sur réservations) sont : 10 euros (adultes) et
5 euros (enfants). Et l’inscription,
sur place, pour la randonnée est :
5 euros (adultes) et 2 euros (enfants).
Course les essarts-olonne
Renseignements : www.olonnesurmer.fr
1er mai / pouzauges
national pétanque jeunes
Le National Pétanque Jeunes a lieu
le vendredi 1er mai, à Pouzauges.
Ce concours national est possible
grâce aux cent bénévoles mobilisés.
Les catégories du concours sont : minimes, cadets et juniors. Le concours
débute à 10h au Boulodrome Largeteau. En parallèle, à 14h15, a lieu un
concours départemental seniors, en
triplettes mixtes.
Renseignements : 06 44 38 91 93
25 avril / les sables-d’olonne
spécial10 km des sables
Le 10 km des Sables, bien connu
des sportifs, est cette année support
du Championnat Régional du 10 km
Hors Stade. La course, ouverte à
tous, est cependant limitée à 1 000
concurrents !
La course se déroule le 25 avril et
son départ a lieu à 17h, place Maraud. Une course enfants démarre à
15h30 (400 m en relais).
http://jcjog85.e-monsite.com
6 avril / bocage de Vendée
Circuit du bocage vendéen
Renseignements et inscriptions :
www.ewec1158.fr
06 30 83 88 05 ou 06 08 36 38 78
1er mai / belleville-sur-vie
trail du troussepoil
à vos marques avec les
foulées de belleville
Le 3 Trail du Troussepoil, organisé par MMAC, attend les coureurs, le 26 avril, dans les sentiers
vallonnés de Moutiers-les-Mauxfaits, du Bernard et du Givre. Les
parcours de 11 et 20 km font découvrir la forêt du Bois-Lambert
et franchir à 4 reprises la rivière
légendaire du Troussepoil !
Un moment à vivre aussi en famille, sur le site d’Indian Forest.
Les Foulées de Belleville attendent les coureurs, le vendredi 1er mai. Organisée par Les
Enfants de la vie, cette journée
sportive comprend un 10 km
mixte, un 5 km femmes et deux
courses pour les enfants. Les
bénéfices sont reversés à l’Unafam.
Renseignements et inscriptions :
Renseignements et inscriptions :
http://mmac.fr/organisation/trail-dutroussepoil
www.mmac.fr
5 avril / Les essarts - olonne-sur-mer
Renseignements : 02 51 32 20 89
26 avril / moutiers-les-mauxfaits
e
Renseignements et inscriptions :
www.acbvathle.fr
www.lesenfantsdelavie.fr
[email protected]
06 34 63 82 67
Le Circuit du Bocage Vendéen est
disputé, lundi 6 avril, au départ de
Saint-Fulgent. Organisé par le Vélo
Club Essartais, la Communauté de
communes et la mairie de Saint-Fulgent, il débute à 14h, ce lundi de
pâques.
Rendez-vous Avenue de Bretagne.
Les coureurs filent ensuite vers Beaurepaire, La Gaubretière etc avant de
revenir à Saint-Fulgent.
Renseignements : www.vc-essartais.fr
avril / Vendée
retrouvez l’agenda
des sorties
Retrouvez toute
l’actualité des randonnées, théâtres,
concerts en Vendée
sur : www.vendee.fr
L’actualité de Vendée en direct sur www.vendee.fr
L’agenda des sorties
sur votre smartphone
11
Événement
parc équestre du bocage :
un atout pour la filière cheval
du projet qui regroupe près de
70 membres mais aussi plusieurs
structures adhérentes (Caval’Herbiers, la Ferme de l’étang, le Relais St Georges, les attelages du
bocage herbretais, l’IREO...). Au
total, plus de 260 cavaliers seront
ainsi amenés à utiliser régulièrement les équipements du parc.
La toiture du parc est entièrement recouverte de panneaux photovoltaïques.
Attirer de grandes compétitions
Aux Herbiers, le nouveau parc
équestre du bocage est un nouvel atout de poids pour la filière
cheval en Vendée. Après le pôle
équestre vendéen construit à
Sainte-Foy en 2013, cet équipement vient répondre au besoin
d’une filière particulièrement
dynamique sur notre département. « Il n’y avait pas de site
public de compétition sur le bocage, explique Gabriel Bonnin,
président de l’association Equi
altitude. Association à l’initiative
Avec ce nouvel outil, la Vendée
va pouvoir attirer les plus grandes
compétitions ainsi que des cavaliers de renom. En effet, ce type de
structure est encore rare en Pays
de Loire. « Notre objectif est de
pouvoir recevoir des compétitions
3 étoiles d’ici trois ans », poursuit
Gabriel Bonnin. Le parc va accueillir différents types d’épreuves ou
d’événements : saut d’obstacles,
voltige, trek, endurance mais aussi
attelage, spectacles équestres...
Situé à un carrefour stratégique
©D.R.
Fin mars, le parc équestre du bocage a ouvert
ses portes aux Herbiers. Un nouvel outil
d’excellence au service d’une filière qui pèse
lourd en Vendée.
entre Angers, Saumur, Nantes et La
Roche-sur-Yon, le parc équestre est
également au cœur d’une région
d’élevage majeure. Pour les éle-
veurs vendéens, ce parc équestre
est une véritable vitrine. Il leur servira pour bien préparer, présenter et
donc vendre leurs chevaux.
LE PARC ÉQUESTRE
DU BOCAGE EN BREF
EN EXTÉRIEUR :
une carrière tous temps de
5 400  m2,
une aire de détente de
2 400  m2,
une carrière et détente en
herbe de 9 100 m2,
un rond d’Havrincourt pour le
saut en liberté et pour longer
les chevaux,
une zone de réception pouvant accueillir 120 boxes démontables.
EN INTÉRIEUR :
une carrière de 2 664 m2,
une aire de détente de
1 440  m2,
44 boxes en dur,
la toiture est entièrement
recouverte de panneaux photovoltaïques.
Le parc équestre du bocage est un lieu d’entraînement, de formation et de compétitions.
LA VENDÉE, TERRE D’ÉLEVAGE
Une quarantaine de critères de
qualité
Pour faire monter en gamme
la production vendéenne, le
Conseil général soutient l’Association des éleveurs de chevaux
du terroir vendéen qui a mis en
place et promeut le label cheval qui finalise la démarche. Des raet poney de sport vendéen. Ce dios sont également effectuées,
label vient certifier une démarche ce qui participe encore à rassurer
les futurs acheteurs. Disposer de
qualité
inédite
en
ce label est un vrai plus pour
France dans ce domon élevage ».
maine. « J’ai déjà trois
chevaux
labellisés
« cheval vendéen »,
explique ainsi Thierry
Pineau, éleveur à StLaurent-sur-Sèvre.
Ce label est un gage
de confiance et de
transparence pour
les acheteurs. Ils sont
certains de disposer
d’un cheval « 
clé en
main ». Pour être certifié,
le cheval doit répondre aux
nombreux critères de qualité du cahier des charges.
Au bout de trois ans, le cheval participe à une journée
Thierry Pineau, éleveur à St Laurent-sur-Sèvre
de tests comportementaux
et Basoar du Blanc, un cheval labellisé.
EN VENDÉE, C’EST
Le label
cheval et poney
de sport vendéen
Mis en place en 2011, ce label
s’appuie sur un terroir d’élevage extensif, une génétique
de grande qualité et une
méthode d’éducation professionnelle commune à tous les
intervenants. Pour être certifié, l’éleveur doit répondre à
une quarantaine de critères.
Aujourd’hui, 33 élevages sont
habilités et déjà 45 chevaux et
poneys ont été labellisés.
61 clubs affiliés à la FFE,
5 952 licenciés dont 79%
sont des femmes,
près de 400 élevages,
5 hippodromes,
de grands champions :
Rodolphe Scherer, Vincent
Guilloteau, Eric Vigeanel,
Jean-Maurice Bonneau...
©PSV photo - Normandie 2014.
Avec près de 400 élevages, la
Vendée est un important département producteur de chevaux
en France. Près de 1 050 poulinières permettent de compter plus
de 600 naissances par an. Et régulièrement, de grands champions
originaires de Vendée s’illustrent
en compétition. Récemment, cela
a été le cas de Urdy d’Astrée, sacré champion de France des 6 ans
en 2014, né et élevé à Sérigné.
« C’est une consécration de sortir
un crack, explique Fabien Bachellereau, l’éleveur.
LE CHEVAL
Renseignements :
www.cheval-vendeen.com
Découvrir l’univers du cheval en Vendée
AU HARAS DE LA VENDÉE
©B.Gendron.
©Lahure Pascal.
EN RANDONNÉE
EN FORMATION
Le Haras de la Vendée, à La Roche-surYon ouvre ses portes le 11 avril. L’occasion de plonger dans un univers passionnant. Au fil de votre visite vous pourrez
découvrir les coulisses de cette
vitrine du cheval en Vendée
ainsi que le conservatoire des
chevaux du monde. Tout
au long de l’année, une
multitude d’animations,
concours, ateliers pédagogiques et séances de travail
sont organisés.
Renseignements : http://haras.vendee.fr
En Vendée, plusieurs formations se développent autour
des métiers du cheval.
La Maison Familiale Rurale de
Bournezeau propose même
un nouveau cursus depuis
quelques mois : un Certificat de spécialisation éducation et travail des jeunes
équidés. Celui-ci se déroule
par alternance en deux ans.
L’objectif est que les élèves
sachent travailler les jeunes
chevaux (les débourrer, les
monter pour les concours, les
présenter aux acheteurs...).
«Il y a un vrai besoin dans
ce domaine, notamment en
Vendée », explique Rapahaël
Bossard, directeur de la MFR.
Cette formation, est animée
par des professionnels de
renom. En parallèle de cette
formation, la MFR prépare, en
alternance, des jeunes au Bac
Pro métiers du cheval. « Ces
métiers recrutent », précise
Raphaël Bossard. À la sortie
du bac pro, ils sont plus de
95% à trouver rapidement un
emploi.
Renseignements :
www.ecole-cheval-vendee.com
En Vendée, près de 880 kilomètres de
circuits équestres sont à disposition des
cavaliers. Le Comité départemental de
tourisme équestre organise ces circuits
qui permettent de profiter des paysages
de Vendée à dos de cheval. « Nous
sommes le premier département des
Pays de Loire pour ces circuits, précise
Jean-Michel Rouet, président du Comité.
En Vendée, il y a une belle dynamique
autour du tourisme équestre avec un
nombre de licenciés en hausse de 7% par
rapport à l’année dernière ».
Renseignements : www.cdte85.fr
Le mensuel du Département
Journal de la
Avr il 2015 / n°204
Ce numéro est une publication du Département. Tél. 02 51 44 79 10 - Directeur de la publication : Bruno Retailleau. Co-directeur de la publication : Joël Sarlot. Conception et rédaction : service éditions
- Direction de la communication du Département - Dépôt légal à parution - ISSN : 1957-0112 - Crédit Photos : Photothèque CGV, SAGACITÉ, Shutterstock, Fotolia, P. Durandet, Lahure Pascal, B.Gendron,
PSV photo - Normandie 2014, LPO Lycée Kastler-Guitton, Virginie B, iStockphoto.com/AngiePhotos - bowdenimages - Sjo - miflippo - uchar, SNSM Délégation Vendée, Talmont Saint Hilaire, DPPI Jean-Marie Liot, FFC - Photographe Patrick Pichon, Les P’tites Beurtounes, SyDEV-P. Baudry, Sénat/C.Lerouge-S. Kerlidou, Yannick Vergereau, Ville de Saint Hilaire de Riez.
CE JOURNAL EST IMPRIMÉ
SUR UN PAPIER RESPECTANT
L’ENVIRONNEMENT