D`ATMOSPHÈRES 53

Le Scandale Paradjanov de Serge Avédikian et Olena Fetisova
SÉQUENCES
D’ATMOSPHÈRES 53
WWW.ATMOSPHERES53.ORG
AVRIL 2015 / N°152
2
EDITO
p.3
LES FILMS
CHELLI
LES CHEVAUX DE FEU
LE SCANDALE PARADJANOV
LA TERRE ÉPHÉMÈRE
NOTRE ENFANCE À TBILISSI
SAYAT NOVA
STEP ACROSS THE BORDER
IN THE LAND OF THE HEAD HUNTERS | CINÉ CONCERT
LE CHALLAT DE TUNIS
JOY DIVISION
A LA FOLIE
p.4
p.5
p.6
p.7
p.8
p.9
p.10
p.11
p.12
p.13
p.14
ATELIERS ET ADHÉSION
AGENDA
p.15
p.16
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE D’ATMOSPHÈRES 53
Le jeudi 09 avril 2015 à 20h à l’Espace régional, 43 quai Gambetta, Laval
se tient l’Assemblée générale d’Atmosphères 53. Venez nombreux.
3
SÉQUENCES AVRIL 2015 - EDITO
ÉDITO
Arigato gozaimasu (merci beaucoup)
La 19e édition des Reflets du cinéma a mis à l’honneur le
cinéma japonais. Cette année encore, nous l’avons vécue
à vos côtés avec intensité. Le programme était riche et
abondant, les partenaires particulièrement nombreux, et
tout cela a favorisé une diversité qui s’imposait pour mieux
appréhender la culture japonaise, son Histoire, ses traditions, ses interrogations.
RÉDACTION
Textes : Willy Durand et Armelle Pain
Les dates et horaires des séances sont fournis
par les salles de cinéma, sous réserve de modifications intervenant après l’impression.
ATMOSPHÈRES 53
12, rue Guimond-des-Riveries
53 100 Mayenne
Tél : 02 43 04 20 46
Fax : 02 43 04 96 48
contact@atmospheres53.org
www.atmospheres53.org
Facebook / Atmosphères 53
SOUTENU PAR
le Conseil Général de la Mayenne, la Direction
Régionale des Affaires Culturelles des Pays de
la Loire, la Région des Pays de la Loire, la
Communauté de communes du Pays de
Mayenne, la Ville de Laval, et la Communauté
de communes de Château-Gontier.
Il s’agit donc de remercier chaleureusement ici tous ceux
et celles qui ont contribué à construire avec enthousiasme
au fil des jours ce bel édifice. Merci donc à l’ensemble des
partenaires, aux salles de cinéma, aux établissements scolaires, aux bibliothèques, aux municipalités, aux associations, mais aussi aux bénévoles, aux invités, aux rédacteurs de Plans Séquences et enfin aux spectateurs. Merci
à Elise Cocandeau, la petite souris de l’association, qui
cette année encore a sillonné la Mayenne chargée de documents et de films, à Antoine Ledroit qui a été aux petits
soins pour chaque projection au Cinéville de Laval, et à
Imad Makhzoum dont le travail administratif, moins visible,
n’en est pas moins essentiel, surtout quand il s’agit de faire
venir une réalisatrice japonaise, Ayumi Sakamoto, et son
équipe pour quelques jours en Mayenne. Ils ont été sincèrement ravis de leur séjour en Mayenne et promis de revenir tourner un clip à Fontaine-Daniel.
Tous ces moments passés ensemble, les rencontres avec
les invités, les réunions de la gazette Plans Séquences
qu’on terminait souvent bien tard sont nombreux et resteront vivants dans nos mémoires.
Pour nous, l’ambition est modeste mais sincère : rechercher et découvrir des films, mettre en place leur diffusion
en Mayenne, convaincre des partenaires, imaginer des
évènements, attirer votre attention sur les plus fragiles
d’entre eux pour qu’au même titre que d’autres, ils aient
leur chance, et enfin vous transmettre tout ce travail pour
les partager…
Nous espérons que la 20e édition, qui sera consacrée au
cinéma indépendant américain, sera tout aussi intense.
Armelle Pain et Willy Durand
4
SÉQUENCES SÉQUENCES AVRIL 2015 | LES FILMS
CHELLI
DE ASAF KORMAN
ISRAËL, 2014, 1H30, VO, Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
RÉALISATION : Asaf Korman / SCÉNARIO : Liron Ben-Shlush
PHOTOGRAPHIE : Amit Yasour / MUSIQUE : Asaf Korman
INTERPRÈTES : Liron Ben-Shlush, Dana Ivgy, Yaakov Zada Daniel, Carmit Mesilati-Kaplan, Varda Ben Hur
DISTRIBUTION : Potemkine Distribution
C
helli s’est toujours occupée de
sa sœur Gaby, handicapée
mentale, et pense être la
seule à pouvoir le faire. Néanmoins, il
devient de jour en jour de plus en
plus difficile pour elle de concilier l'attention de tous les instants qu'elle
porte à sa sœur et sa vie professionnelle. Du coup elle s'interdit aussi
d'avoir elle-même une vie personnelle et surtout affective. Cette situation devenant intenable et, sous la
pression des services sociaux, elle
finit par accepter de placer Gaby
dans un institut de jour. Elle peut
alors envisager quelque chose avec
Zohar, professeur de gymnastique
dans le lycée dans lequel elle, mais
ce dernier aura bien du mal à trouver
sa place entre Chelli et Gaby...
Le film de Asaf Korman dresse le
portrait d'une jeune femme dont le
dévouement envers sa sœur ne peut
être remis en question, il a quelque
chose d'absolu et d'évident. De fait,
une telle situation amène à s'interroger sur la légitimité de ce sacrifice.
Peut-on ainsi tout sacrifier de soi
pour l'autre ? Mais aussi, et c'est
sans doute ce qui choque le plus
quant à cette situation, on ne peut
que se demander qu'elle est la place
de l'autre et quelles sont ses possibilités d'être au moins en partie autonome. Asaf Korman traite ces questions difficiles avec beaucoup d'intelligence. Il ne délivre pas de message,
de réponses toutes faites mais expose une situation dans toutes ses
dimensions et ses personnages sont
tout simplement justes.
SÉANCES
LE PALACE,
CHÂTEAU-GONTIER
DIM 11 AVRIL 18H30
LUN 12 AVRIL 20H30
5
SÉQUENCES SÉQUENCES AVRIL 2015 | LES FILMS | LE CAUCASE FAIT SON CINÉMA
LES CHEVAUX DE FEU
DE SERGUEÏ PARADJANOV
URSS, 1965, 1H30, VO
RÉALISATION : Sergueï Paradjanov / SCÉNARIO : Ivan Chendej
PHOTOGRAPHIE : Victor Bestayev/ MUSIQUE : Miroslav Skorik
INTERPRÈTES : Ivan Mikolaitchouck, Larissa Kadotchnikova, Tatiana Bestaeva, Nikolai Grinko, Spartak Bagachvili
DISTRIBUTION : Baba Yaga Films
E
n portant son déjeuner à son
frère Olekso, Ivan est involontairement responsable de sa
mort. En voulant le protéger d'un arbre qu'il abat, Olekso le reçoit sur le
thorax. Ivan s'enfuit dans la neige.
Olekso est enterré... Un dimanche,
Ivan et ses parents sont à l'église.
Devant un tableau du diable devant
Jésus, Ivan interroge son père. "Dans
l'église, il n'y a ni diable ni Satan" lui
répond celui-ci, puis désignant le riche Onoufri Goutenuk : "Satan vit
parmi les hommes : il donne de l'argent à Dieu mais fait souffrir les pauvres"…
Carpates, est un drame poétique relatant l'histoire d'amour impossible
d'Ivan et Marichka, dont les familles
se détestent. Paradjanov décrit des
rites, des couleurs, des traditions médiévales, la force brute des éléments.
Pour répondre à son ambition, un film
doit être comme un objet artisanal,
aux facettes multiples, reflétant le
folklore, les coutumes, les rites quotidiens, l'inconscient et le conscient
d'un peuple : ici les Goutzouls des
Carpates.
La fantasmagorie ciselée en esthète
par Paradjanov est d'une beauté
étrange et précieuse, due en partie à
Ce film, adapté de la nouvelle Les son authenticité plastique aussi bien
Ombres des ancêtres oubliés et ins- que musicale.
piré des légendes populaires des
SÉANCES
LE VOX, MAYENNE
JEU 16 AVRIL 20H30
VEN 17 AVRIL 17H
MAR 21 AVRIL 18H15
TARIF UNIQUE : 5€
6
SÉQUENCES SÉQUENCES AVRIL 2015 | LES FILMS | LE CAUCASE FAIT SON CINÉMA
LE SCANDALE PARADJANOV
OU LA VIE TUMULTUEUSE D’UN ARTISTE SOVIÉTIQUE
DE SERGE AVÉDIKIAN ET OLENA FETISOVA
ARMÉNIE / FRANCE / GÉORGIE, 2013, 1H35, VO
RÉALISATION : Serge Avédikian, Olena Fetisova / SCÉNARIO : Olena Fetisova
PHOTOGRAPHIE : Sergeï Mikhalchuk / MUSIQUE : Michel Karsky
INTERPRÈTES : Serge Avédikian, Yuliya Peresild, Karen Badalov, Zaza Kashibadze, Yuri Vysotsky, Anton Yakovlev
DISTRIBUTION : Zootrope Films
L
a vie mouvementée de Sergueï
Paradjanov, réalisateur soviétique d’avant-garde, mais aussi
poète et plasticien. Artiste jusque
dans les moindres moments de sa
vie, il s'opposait aussi à toute forme
d’autorité ou tentative du pouvoir de
lui dicter ce qu'il devait être et faire.
Auteur de films cultes, dont Les Chevaux de feu et Sayat Nova, son anticonformisme et son désir d’indépendance, dans un pays qui refuse les
artistes déviants, lui valent cinq années d’emprisonnement dans les
geôles soviétiques. S’il en ressort
meurtri, Paradjanov conserve pour
autant son indéfectible sens de l’humour, son excentricité et surtout sa
passion pour l’art et la beauté.
Tout en évoquant ce parcours atypique, le film épouse le rythme de l'artiste, ses émotions, ses révoltes, ses
provocations, son souci constant d'indépendance...
SÉANCES
LE VOX, MAYENNE
JEU 09 AVRIL 18H15
VEN 10 AVRIL 17H
LUN 13 AVRIL 19H
MAR 14 AVRIL 20H30
TARIF UNIQUE : 5€
7
SÉQUENCES SÉQUENCES AVRIL 2015 | LES FILMS | LE CAUCASE FAIT SON CINÉMA
LA
TERRE ÉPHÉMÈRE
DE GEORGE OVASHVILI
GÉORGIE, 2014, 1H40, VO
RÉALISATION : George Ovashvili / SCÉNARIO : Roelof-Jan-Minneboo, Nugzar Shataidze, George Ovashvili
PHOTOGRAPHIE : Elemér Ragalyi / MUSIQUE : Iosif Badarnashvili
INTERPRÈTES : Ilyas Salman, Mariam Buturishvili, Irakli Samushia, Tamer Levent
DISTRIBUTION : Arizona Films
U
n vieil homme débarque sur
une toute petite île au milieu
d'un fleuve et commence à y
construire une maison. Lors d'un autre voyage entre la rive et l'île, il est
accompagné d'une adolescente, sa
petite fille. Petit à petit tous deux
s'installent sur cette île et y sèment
du maïs. Ils ne peuvent pourtant
guère envisager d'y vivre paisiblement tant les menaces alentour semblent persistantes : des militaires abkhazes et géorgiens patrouillent régulièrement sur le fleuve. Le vieil
homme et sa petite fille ont décidé de
vivre au milieu du fleuve Inguri, la
frontière entre ces deux pays en
guerre…
L'histoire est belle et surtout édifiante,
la démonstration exemplaire pour
dire l'inutilité de la guerre, l'absurdité
des frontières. L'île est en l'occurrence une utopie mais, bien que
vouée à l'échec, elle mérite d'être
tentée, d'être osée.
Ce film, remarquable, réussit même
le pari de se dire sans dialogues pour
privilégier l'action, malgré le danger,
les risques, susceptible de proposer
une réconciliation. Car l'histoire n'est
pas seulement celle d'un vieil homme
qui trouve un stratagème pour échapper à la guerre, c'est aussi celle d'un
territoire susceptible d'accueillir toutes les victimes quelles que soient
leurs nationalités.
SÉANCES
LE VOX, MAYENNE
JEU 16 AVRIL 18H15
VEN 17 AVRIL 19H
DIM 19 AVRIL 19H30
LUN 20 AVRIL 17H
MAR 21 AVRIL 20H30
TARIF UNIQUE : 5€
8
SÉQUENCES SÉQUENCES AVRIL 2015 | LES FILMS | LE CAUCASE FAIT SON CINÉMA
NOTRE
ENFANCE À TBILISSI
DE TÉONA ET THIERRY GRENADE
GÉORGIE, 2013, 1H40, VO
RÉALISATION : Téona et Thierry Grenade / SCÉNARIO : David Chubinishvili, Téona Grenade
PHOTOGRAPHIE : Julie Grünebaum
INTERPRÈTES : Irakli Basti Ramishvili, Zuka Tsirekidze, Natasha Shengelaia, Kahi Kavsadze, Elena Glurjidze
DISTRIBUTION : Zootrope Films
T
bilissi, en Géorgie au début
des années 90. Giorgi, 17 ans,
est fasciné par Tony Montana
(Scarface de Brian de Palma) et Vito
Corleone (Le Parrain de Francis Ford
Coppola). Il vit aux côtés de sa mère
Maia et de son petit frère, Datuna,
pianiste prodige. Alors que peu à peu
la ville, en proie au marché noir,
s’embrase, Giorgi, devenu l’un des
caïds du quartier, tente d’aider Datuna à accomplir son rêve de musicien
tout en essayant de le protéger.
Dans un contexte bien différent, le
personnage de Datuna dialogue avec
le jeune Kenji du film Tokyo Sonata
de Kiyoshi Kurosawa. Tout comme
Kenji, Datuna est la promesse d'un
avenir meilleur dans un contexte difficile et particulièrement chaotique. Et,
tout comme dans le film de Kurosawa, les réalisateurs ont fait le choix
de la cellule familiale pour rendre
compte d'une situation politique et
économique anarchique dont il est
rarement question dans les médias.
Un très beau film et une occasion de
mieux comprendre ce qui s'est passé
dans cette région du monde, la Géorgie ayant tout juste reconquis son
indépendance.
SÉANCES
LE VOX, MAYENNE
JEU 09 AVRIL 20H30
VEN 10 AVRIL 15H
LUN 13 AVRIL 17H
VEN 14 AVRIL 18H15
TARIF UNIQUE : 5€
9
SÉQUENCES SÉQUENCES AVRIL 2015 | LES FILMS | LE CAUCASE FAIT SON CINÉMA
SAYAT NOVA - LA COULEUR DE LA GRENADE
DE SERGUEÏ PARADJANOV
URSS, 1969, 1H20, VO
RÉALISATION ET SCÉNARIO : Sergueï Paradjanov d’après l’œuvre de Sayat Nova
PHOTOGRAPHIE : Suren Shakhbazyan
INTERPRÈTES : Sofiko Tchiaourelli, M. Alekian, V. Galestian, Giorgi Gegechkori, Spartak Bagashvili, Medea Japaridze
DISTRIBUTION : Capricci Films
D
e l'enfance aux derniers instants du poète arménien
Sayat Nova. La vie, l'amour,
les angoisses spirituelles, la mort de
cet artiste du XVIIIe siècle, évoqués
au cours de douze chapitres, une série de tableaux vivants représentants
les moments clés de la vie du poète.
Censuré à sa sortie par le régime soviétique pour son anticonformisme,
Serge Daney (Cahiers du cinéma)
avait déclaré à propos du film : "Il fait
partie de ces films (il y en a de moins
en moins) qui ne ressemblent à rien.
Paradjanov est de ceux (ils se font
très rares) qui font comme si personne avant eux n’avait filmé. Heureux effet de "première fois" auquel
on reconnaît le grand cinéma."
Sergueï Paradjanov ne souhaite pas
faire une biographie du poète mais
bien rendre compte de son esprit, de
son monde intérieur. Dans un même
temps, il entend sortir de l'ombre et
magnifier l'identité et la culture arménienne.
Dès qu'il le peut, dans sa vie ou dans
son art, il ne manque pas une occasion de prendre fait et cause pour les
peuples opprimés, les exclus, les exilés, et avec Sayat Nova il a - malgré
les pressions - les coudées franches.
Cette œuvre est visuellement stupéfiante...
SÉANCES
LE VOX, MAYENNE
JEU 23 AVRIL 20H30
DIM 26 AVRIL 17H30
MAR 28 AVRIL 18H15
TARIF UNIQUE : 5€
10
SÉQUENCES SÉQUENCES AVRIL 2015 | LES FILMS | ROCK & CINÉMA | RODOLPHE BURGER
STEP ACROSS THE BORDER
DE NICOLAS HUMBERT ET WERNER PENZEL
ALLEMAGNE / SUISSE, 1998, 1H30, VO
RÉALISATION ET SCÉNARIO : Nicolas Humbert, Werner Penzel
PHOTOGRAPHIE : Oscar Salgado
MUSIQUES : Fred Frith, René Lussier, Haco, Iva Bittova, Tom Cora, John Zorn, Arto Lindsay
DISTRIBUTION : Documentaire sur Grand Ecran
D
e 1988 à 1990, les réalisateurs ont suivi Fred Frith,
compositeur et musicien anglais, guitariste, improvisateur et multi-instrumentiste, de répétitions en
concerts, d’interviews en moments de
solitude, des États-Unis en Europe,
en passant par le Japon. Au gré de
ces voyages et de ces concerts, Fred
Frith rencontre d’autres musiciens,
parmi lesquels : René Lussier, Iva
Bittová, Tom Cora, Tim Hodgkinson,
Bob Ostertag et John Zorn.
Le film cherche à épouser la forme
improvisée de la musique de Fred
Frith. Il est d’ailleurs décrit par ses
réalisateurs comme une performance
de 90 minutes d’improvisation, un
dialogue continuel entre musique improvisée et cinéma direct. Musique et
film naissent d’une attention intuitive
à l’instant présent et non de l’application d’un schéma prémédité. Une rencontre exceptionnelle entre musique
et image.
SÉANCE
UNIQUE
Notre invité : En
1986, il fonde le
groupe Kat Onoma qui s’arrêtera
en 2004. En parallèle, il entame une
carrière de guitariste solo, développe
des projets du côté des musiques
électroniques, mais aussi de l’image
(Ciné-concerts). Il apparaît aussi à
l’écran dans le film Ne change rien de
Pedro Costa avec Jeanne Balibar.
Récemment il crée un spectacle musical : Le Cantique des cantiques &
hommage à Mahmoud Darwich.
LE 6PAR4, LAVAL
VEN 24 AVRIL 20H30
EN PRÉSENCE DE
RODOLPHE BURGER
ENTRÉE LIBRE
11
SÉQUENCES SÉQUENCES AVRIL 2015 | LES FILMS | ROCK & CINÉMA | RODOLPHE BURGER
IN THE LAND OF THE HEAD HUNTERS
DE EDWARD S. CURTIS ACCOMPAGNÉ PAR RODOLPHE BURGER
USA / CANADA, 1914, 1H05
RÉALISATION ET SCÉNARIO : Edward S. Curtis
PHOTOGRAPHIE : Edmund August Schwinke
COMPOSITION MUSICALE : Rodolphe Burger - guitare, sampler, voix. Mixée en enregistrée par Julien Perraudeau, Léo Spiritof et Marco De Olivera / DISTRIBUTION : Capricci Films
M
otana, fils d’un grand chef
indien, part à l’aventure pour
acquérir des pouvoirs surnaturels. La nuit, il rêve de la belle Naida. Il se promet de l’épouser à son
retour. Mais la jeune fille est aussi
convoitée par le féroce Sorcier qui
règne sur les chasseurs de tête. Craignant ses terribles sortilèges, Waket,
père de Naida, lui a destiné sa fille.
Une guerre entre tribus se prépare…
Aux marges du film ethnographique
comme du film documentaire, cette
oeuvre de 1914, véritable chefd’œuvre sur les Indiens d’Amérique
du Nord, met en scène une version
tribale de Roméo et Juliette : Motana
s’éprend de la fille du chef d’un autre
clan, promise à un vénéneux sorcier…
Un scénario tragique choisi alors par
Curtis pour rompre avec la vision folklorique des Amérindiens.
La partition de Rodolphe Burger, inspirée du rock et des musiques indiennes, sublime encore l’hallucinante
danse de ces fantômes qui traversent
le temps.
CINÉCONCERT
EXCEPTIONNEL
LE 6PAR4, LAVAL
SAM 25 AVRIL 20H30
TARIFS DE 12€ À 16€
12
SÉQUENCES SÉQUENCES AVRIL 2015 | LES FILMS
LE CHALLAT DE TUNIS
DE KAOUTHER BEN HANIA
TUNISIE / FRANCE, 2014, 1H30, VO
RÉALISATION ET SCÉNARIO : Kaouther Ben Hania
PHOTOGRAPHIE : Sofian El Fani / MUSIQUE : Benjamin Violet, Si Lemhaf
INTERPRÈTES : Jallel Dridi, Moufida Dridi, Mohamed Slim Bouchiha, Narimène Saidane, Kaouther Ben Hania
DISTRIBUTION : Jour2Fête
T
unisie, avant la révolution. Un
homme à moto, armé d’un rasoir, balafre les fesses des
femmes qui arpentent les trottoirs de
Tunis. On l’appelle le Challat, “la
lame”. Fait divers, rumeur ou mise en
scène politique, d’un quartier à l’autre, tout le monde en parle, mais personne ne l’a jamais vu. Dix ans plus
tard, alors qu’avec le Printemps
Arabe les langues se délient, une
jeune réalisatrice obstinée enquête
pour élucider le mystère du Challat
de Tunis. Elle commence par se rendre à la prison car l’homme aurait été
arrêté et y purgerait sa peine. Cependant, on ne la laisse pas entrer…
« Le Challat de Tunis est une satire
sociale malicieuse et insolite, qui
nous rappelle les réjouissantes co-
médies italiennes d’autrefois. À ceci
près que le film propose une forme
cinématographique hybride et inclassable, qui brouille avec une joyeuse
bouffonnerie les frontières entre la
fiction et le « documenteur ». Truffé
de situations incongrues et de simulacres loufoques, Le Challat de Tunis
déjoue les certitudes et les attentes. » (Rima Samman, cinéaste)
SÉANCES
LE PALACE,
CHÂTEAU-GONTIER
DIM 03 MAI 18H30
LUN 04 MAI 20H30
13
SÉQUENCES SÉQUENCES AVRIL 2015 | LES FILMS | ROCK & CINÉMA
JOY DIVISION
DE GRANT LEE
ROYAUME UNI, 2007, 1H35, VO
RÉALISATION : Grant Lee / SCÉNARIO : John Savage
PHOTOGRAPHIE : Grant Lee / MUSIQUE : Joy Division
AVEC : Anton Corbijn, Martin Hannett, Peter Hook, Stephen Morris, Bernard Sumner
DISTRIBUTION : Pretty Pictures
G
râce à des archives inédites
et la collaboration des anciens membres du groupe,
opérant aujourd’hui sous le nom de
New Order, Grant Gee réalise un documentaire sur Joy Division, groupe
essentiel et inclassable de la fin des
années 70. Un des films les plus élégants jamais réalisés sur le rock.
Si le film n'a pas la puissance de
Control que réalisera quelques années plus tard Anton Corbijn, il est
une bonne occasion de mieux comp r e nd r e l e c o nt e x t e s o ci oéconomique du Manchester que vivaient les membres du groupe et plus
particulièrement Ian Curtis, son
« leader ». L'aventure que retrace le
film montre à quel point l'expérience
personnelle et humaine de ces an-
nées-là ne pouvait être dissociée de
la musique. Le film dit aussi l'exigence artistique, musicale et littéraire
de Ian Curtis, la jeunesse, l'effervescence et la créativité incroyable de
ces années-là.
Cette projection illustre la conférence ROCK & CINÉMA partie 2 :
documentaires et biopic. Quand le
rock fait son cinéma : voici une histoire
aussi vieille que le rock lui même. D’abord, vu comme une mode et donc
traité comme tel dans les 50’s, le rock
sera pris en considération à partir de
l’année 1967 et va désormais se partager entre fiction, biopic et documentaire.
SÉANCE
UNIQUE
6PAR4,
LAVAL
MAR 05 MAI 20H30
ENTRÉE LIBRE
CONFÉRENCE
ROCK ET CINÉMA
PARTIE 2 :
DOCUMENTAIRES ET
BIOPIC
MER 29 AVRIL 20H30
PAR CHRISTOPHE
BRAULT
14
SÉQUENCES SÉQUENCES AVRIL 2015 | LES FILMS
À LA FOLIE
DE WANG BING
HONG-KONG / FRANCE, 2014, 3H50, VO, Festival des 3 Continents Nantes 2013 - Montgolfière d’Argent
RÉALISATION : Wang bing
PHOTOGRAPHIE : Liu Xianhui, Wang Bing
DISTRIBUTION : Les Acacias
W
ang Bing nous plonge dans
la « folie » de la Chine
contemporaine. Un hôpital
psychiatrique du sud-ouest de la
Chine. Une cinquantaine d’hommes
vivent enfermés traînant leur mal-être
du balcon circulaire grillagé à leur
chambre collective. Ces malades,
déviants, opposants ou placés par
leur famille désireuse de les écarter,
éprouvent au quotidien leur résistance physique et mentale à la violence d’une liberté restreinte.
aujourd'hui. Force est de constater
que personne ne prend soin d'eux.
De temps en temps une infirmière
passe pour distribuer quelques médicaments, parfois des proches rendent
visite à certains, mais c'est tout.
SÉANCES
LE VOX, MAYENNE
MAR 05 MAI 20H00
« L’immersion dans un asile de fous
POUR LES AUTRES
de la pauvre province chinoise du
Yunnan : À la folie est littéralement SÉANCES, CONSULTEZ
LE PROGRAMME DU
un film de dingues réalisé par un ciCINÉMA.
néaste fantôme, une œuvre colossale, hors-norme et inédite à bien des
niveaux, qui n’a même pas consIl y a de quoi être estomaqué et cho- cience de l’être. » (Christophe Beney)
qué par ce que nous livre le nouveau
film de Wang Bing (A l'ouest des
rails, Les Trois sœurs du Yunnan) :
des hommes d'une fragilité extrême
livrés à eux-mêmes et vivant dans
des conditions à peine imaginables
15
SÉQUENCES SÉQUENCES AVRIL 2015 | ATELIERS
ATELIERS À LAVAL ET EVRON
Atelier Pocket Film
Atelier incrustation sur fond vert
Du 13 au 17 avril de 13h30 à 17h30 au CLEP, en- Du 13 au 16 avril à Evron, encadré par Karine
cadré par Wilfried Jude, réalisateur.
Pain, monteuse, truquiste.
Le film de poche ou Pocket film est un type de film Ecriture et réalisation de courtes scènes sur fond
réalisé soit avec une caméra de poche, soit avec un vert et découverte de la post-production et d’un effet
téléphone mobile.
spécial très utilisé au cinéma et pour la télévision :
l’incrustation sur fond vert.
Au programme de cet atelier : Écriture, tournage et Information : Sophie Aycard, Communauté de communes des Coëvrons.
montage d'un film...
Public conseillé : 11-14 ans
Tarif lavallois : entre 35 et 55€ selon quotient fami- Atelier de programmation
Les 20 et 21 avril à Evron, encadré par Cécile
lial. Tarif non-lavallois : 55€
Nhoybouakong, programmatrice.
clep.animation@wanadoo.fr
Visionnage de courts métrages européen sur le
thème du racisme et de la xénophobie et constitution d’un programme par des jeunes des Coëvrons.
Les films choisis seront diffusés au mois de juillet
dans le cadre d’un projet européen avec des jeunes
roumains et polonais.
Ces ateliers bénéficient du soutien de Passeurs d’Images.
Information : Bruno Massé, Communauté de communes des Coëvrons.
Contact et réservation :
CLEP, 8 impasse Haute Chiffolière, Laval
02 43 56 41 31
BULLETIN D’ADHÉSION - 2015
À ADRESSER À : ATMOSPHÈRES 53 // 12 RUE GUIMOND-DES-RIVERIES, 53100 MAYENNE
□ Adhésion normale : 18€
□ Adhésion(s) supplémentaire(s) à la même adresse : 9€
□ Scolaires, étudiants, chômeurs, carte CAF : 9€
NOM(S) ET PRENOM(S) : …………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………….……………
CODE POSTAL .…………….. COMMUNE : ……………………………………………………………………….……………..
ADRESSE(S) ELECTRONIQUE(S) :
………………………………………………………………………………………………..
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Je souhaite recevoir le Séquences par mail (pdf) □ ou par courrier □
Je souhaite recevoir des informations par mail (newsletter) □ oui □ non
POINTS DE VENTE : LAVAL - LIBRAIRIE M’LIRE / MAYENNE - ATMOSPHÈRES 53
16
08/04 > 14/04
LE PALACE, CHÂTEAU-GONTIER | CHELLI
LE VOX, MAYENNE | LE SCANDALE PARADJANOV OU LA VIE TU-
MULTUEUSE D’UN ARTISTE SOVIÉTIQUE
LE VOX, MAYENNE | NOTRE ENFANCE À TBILISSI
LAVAL | ATELIER | POCKET FILM
EVRON | ATELIER | INCRUSTATION SUR FOND VERT
15/04 > 21/04
LE VOX, MAYENNE | LA TERRE ÉPHÉMÈRE
LE VOX, MAYENNE | LES CHEVAUX DE FEU
LAVAL | ATELIER | POCKET FILM
EVRON | ATELIER | INCRUSTATION SUR FOND VERT
EVRON | ATELIER | PROGRAMMATION DE COURTS MÉTRAGES
VOX, MAYENNE | SAYAT NOVA - LA COULEUR DE LA GRE22/04 > 28/04 LE
NADE
6PAR4, LAVAL | ROCK & CINÉMA | STEP ACROSS THE BORDER
6PAR4, LAVAL | ROCK & CINÉMA | CINÉ CONCERT DE RODOLPHE
BURGER | IN THE LAND OF THE HEAD HUNTERS
29/04 > 05/05
LE VOX, MAYENNE | A LA FOLIE
LE PALACE, CHÂTEAU-GONTIER | LE CHALLAT DE TUNIS
6PAR4, LAVAL | ROCK & CINÉMA | CONFÉRENCE | LES DOCUMEN-
TAIIRES ET LES BIOPICS
6PAR4, LAVAL | ROCK & CINÉMA | JOY DIVISION