AnAlyses du Plomb

Fiche technique
Analyses du Plomb
Eurofins Hygiène du Bâtiment dispose des équipements et des compétences pour
déceler la présence de plomb et en déterminer la concentration sur écailles de peinture,
dans l’air, l’eau, les poussières au sol et les déchets plomb lixiviable.
Notre offre analytique
Plomb dans les écailles de peintures
Prélèvement et analyses
Le recours à l’analyse en laboratoire est nécessaire lorsque :
• La nature du support (forte rugosité, surface non plane...)* ou l’accès difficile aux éléments de construction à analyser
ne permet pas l’utilisation de l’appareil portable à fluorescence X
• Pour une unité de diagnostic donnée, aucune mesure n’est concluante au regard de la précision de l’appareil
• Dans un même local, au moins une mesure est supérieure au seuil de1mg/cm², mais aucune mesure n’est supérieure à
2mg/cm²
Le prélèvement minimal est de 1x1cm et 1g. S’il s’agit de peinture, l’ensemble des couches doit être prélevé, en veillant à
inclure la couche la plus profonde. Il faut par ailleurs éviter le prélèvement de substrat (plâtre, bois...) et la dissémination
des poussières.
L’analyse du plomb acido-soluble est une méthode qui consiste à simuler la solubilisation du plomb dans l’estomac.
Elle donne une évaluation plus juste et précise de la toxicité d’une peinture ou d’un enduit que la mesure du plomb par
fluorescence X. Les résultats sont exprimés en milligrammes par gramme (mg/g).
L’analyse du plomb total (NF T 30-206) est réalisée hors contexte du Contrat de Risque d’Exposition au Plomb (CREP).
* Ces types de peintures (crépis) sont définis et spécifiés dans la norme NF EN 1062-1
Normes et Méthodes
• Le prélèvement doit être réalisé conformément aux préconisations de la norme NF X 46-030 ” Diagnostic Plomb Protocole de réalisation du Constat de Risque d’Exposition au Plomb” sur une surface suffisante pour que le laboratoire
dispose d’un échantillon permettant l’analyse dans des conditions optimales (prélèvement de 0,5 à 1g).
• L’analyse est effectuée en laboratoire pour la recherche du plomb acido-soluble selon la norme NF X 46-031 ”Diagnostic
Plomb - Analyse chimique des peintures pour la recherche de la fraction acido-soluble du plomb”.
• Quel que soit le résultat de l’analyse par fluorescence X, une mesure sera déclarée négative si la fraction acido-soluble
mesurée en laboratoire est strictement inférieure à 1,5 mg/g.
Plomb dans les poussières
Ce diagnostic intervient lorsque des travaux ont eu lieu dans des bâtiments en vue de
supprimer l’accessibilité au plomb. L’inspection est étendue à l’ensemble des locaux
dans lesquels les travaux ont été prescrits et non uniquement sur chaque unité de
diagnostic identifiée par l’opérateur lors du repérage.
•
•
•
•
Prélèvement d’un échantillon de poussières sur le sol dans chaque local traité
Surface à tester (1/10ème de m²) représentant un carré de 32 X 32 cm (1000 cm²) à l’intérieur duquel la lingette
humide est passée à plusieurs reprises horizontalement et verticalement avec pliages successifs.
Placement de la lingette dans un flacon hermétiquement fermé et soigneusement étiqueté (NF X 46-032, Avril 2008)
Méthode d’analyse comprenant une phase d’extraction du plomb acido-soluble suivie par un dosage par spectométrie
d’absorption atomique (SAA). Résultat d’analyse rendu en µg de plomb par m²
Seuil légal relatif au contrôle des travaux en présence de plomb de 1 000 µg/m²
Plomb dans les déchets
La composition des déchets est déterminante pour le choix des filières
d’élimination. Leur teneur en plomb lixiviable, (entre autres polluants) conditionne
le type de filières de stockage ou de traitement adaptées à la charge polluante.
•
•
•
Matériaux inertes (pierres, briques, blocs béton,... sauf plâtre) revêtus de peinture au plomb avec teneur en Pb
lixiviable inférieure à 0,5 mg/kgMS => D.I. (classe 3)
Débris et poussières de plomb avec teneur en Pb lixiviable inférieure à 10 mg/kgMS = D.N.D ou assimilés (classe 2)
Si la teneur en Pb est supérieure à 10 mg/kgMS et inférieure ou au-delà de 50mg/kgMS, traitement dans un centre
spécialisé afin de ramener les déchets à une teneur inférieure à 50 mg/kg avant stockage en D.D. (classe1)
Analyse : Essai de lixiviation suivant la norme NF EN 12457-2
Après broyage de l’échantillon, on procède à une lixiviation pendant 24 heures. L’éluat obtenu est ensuite dosé pour le
paramètre plomb par spectrométrie d’émission plasma à couplage inductif (ICP/AES)
Règlementation :
Arrêté du 28.10.2010 annexe II, critères d’acceptation en CET de classe 3.
Plomb dans l’air
La mesure de plomb dans l’air est effectuée dans le cadre de travaux sur des
revêtements contenant du plomb afin d’assurer la sécurité des travailleurs et
déterminer leur exposition pour comparaison avec la Valeur Limite d’Exposition
Professionnelle (VLEP).
•
•
•
•
•
Prélèvement d’air effectué selon la méthode normalisée NF X 43-257 par aspiration sur un filtre en fibre de verre
inséré dans un porte filtre d’ouverture 4mm au moyen d’une pompe de prélèvement dont le débit est réglé à 2 L/min
Durée de prélèvement : de 6 à 8 heures et représentative de l’activité du travailleur sur sa journée. Si la durée d’exposition est plus courte, le prélèvement est réalisé pendant la phase de travail exposant aux poussières de plomb
Prélèvement de préférence de type individuel, la pompe de prélèvement étant portée par le travailleur, avec la
tête de captage des poussières fixée dans sa zone respiratoire
échantillon analysé en laboratoire par spectroscopie atomique après solubilisation du filtre et des poussières
(méthode normalisée NF X 43-275 pour la technique analytique)
Résultat exprimé en milligrammes de plomb par m3 d’air, pondéré le cas échéant par la durée d’exposition pour comparaison
avec la valeur limite de 0,1 mg/m3 d’air
Réglementation
Pour prévenir ces risques, la réglementation prévoit la réalisation de diagnostics d’exposition au plomb pour les salariés
et la recherche de présence de plomb dans les revêtements des bâtiments.
•
•
•
•
•
•
•
Articles L.1334-1 à L.1334-12 et R.1334-1 à R.1334-13 Code de la Santé Publique
Articles L.271-4 à L.271-6 et R.271-1 à R.271-5 Code de la Construction et de l’Habitation
Décret n°2006-474 du 25 avril 2006 relatif à la lutte contre le saturnisme et modifiant les articles R.1334-1
à R.1331-13 du Code de la Santé Publique (Dispositions réglementaires)
Arrêté du 25 avril 2006 relatif au constat de risque d’exposition au plomb
Arrêté du 25 avril 2006 relatif aux travaux en parties communes nécessitant l’établissement d’un constat de risque
d’exposition au plomb
Arrêté du 25 avril 2006 relatif au diagnostic du risque d’intoxication par le plomb des peintures
Arrêté du 12 mai 2009 relatif au contrôle des travaux en présence de plomb réalisés en application de
l’article L.1334-2 du Code de la Santé Publique
Où envoyer les échantillons ?
• Plomb lixiviable et plomb dans l’eau :
Eurofins Analyses pour l’environnement France
5, rue d’Otterswiller
67700 SAVERNE
• Plomb sur écailles de peinture, plomb total et poussières prélevées au sol :
Eurofins LEM
20, rue du Kochersberg
67700 SAVERNE
Une prestation de qualité
Nous vous proposons un partenariat de confiance avec la mise à disposition de solutions en accord avec la
réglementation et les normes en vigueur.
Nos laboratoires accrédités COFRAC :
Eurofins LEM : n°1-1751
Eurofins Analyses pour le Bâtiment Sud-Est : n°1-1591
Eurofins Analyses pour le Bâtiment Ile-de-France : n°1-1592
Eurofins Analyses pour le Bâtiment Nord : n°1-1593
Eurofins Analyses pour le Bâtiment Ouest : n°1-5597
Eurofins Analyses pour le Bâtiment Sud-Ouest : n°1-5840
Eurofins Analyses pour le Bâtiment Sud : n°1-5922
Portées disponibles sur www.cofrac.fr
Eurofins Hygiène du Bâtiment, c’est :
•
•
•
•
Un réseau de 7 laboratoires en France
Des délais express pour vos besoins immédiats
La consultation des résultats analytiques en ligne via Eurofins On Line (EOL)
Un suivi personnalisé en toute simplicité avec un interlocuteur unique
Nous contacter
T : 03 88 911 911
Batiment@eurofins.com
www.eurofins.fr/hdb
FT_HDB_PLOMB.pdf
Version du 09/04/15