Le PCS - Institut des risques majeurs

Le maire face à la crise :
Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)
Sa mise en place et le maintien de son caractère opérationnel
Sessions d’information décentralisées des élus dans la LOIRE
Institut des Risques Majeurs de GRENOBLE (IRMa)
François GIANNOCCARO, Directeur
Avril 2015
L’Institut des Risques Majeurs de Grenoble
Nos références les plus récentes
 Collaborations avec la DGSCGC – Ministère en charge de l’Intérieur
2
L’appui de l’IRMa
Prochaines formations spécifiques
Programme de formation premier semestre 2015
à destination des élus et agents territoriaux (nombre de place limité !)

2 journées : 4 et 5 juin 2015 « Comment mettre en place des exercices PCS ? ».
–

2 journées : 12 et 13 octobre 2015 « Comment mettre en place un PCS opérationnel ? ».
–

Publics visés : élus et agents – Lieu : GRENOBLE
Publics visés : élus et agents – Lieu : GRENOBLE
1 journée : 14 octobre 2015 « Comment informer efficacement la population ? ».
–
Publics visés : élus et agents – Lieu : GRENOBLE
Ces sessions peuvent être décentralisées dans la LOIRE
Porteur de projet local ?
3
Plan d’intervention
Le PCS, pourquoi et pour quoi faire?
Les fondamentaux du PCS
Les outils du PCS pour garantir son caractère opérationnel
dans la durée
4
2011
5/116
5
Planification des secours : Secours et Sauvegarde
Protection de la
population
SAUVEGARDER
Informer
Alerter
Mettre à l’abri
Interdire
Soutenir
Assister …
Ravitailler
Reloger…
Commune et
intercommunalité
SECOURIR
Protéger
Soigner
Relever
Médicaliser
Évacuer d’urgence…
Services de secours
(SDIS, SAMU…)
6
La gestion des évènements : le binôme DOS/COS
Directeur
des Opérations de
Secours (DOS)
Commandant
des Opérations de
Secours
 Maire / Préfet
 Officier sapeurpompier
PRISE DE DÉCISION
STRATEGIQUE
CONSEIL AU DOS ET
MISE EN ŒUVRE DES
OPERATIONS
TACTIQUES
7
DOS/Préfet : configuration opérationnelle d’un PPI
PC exploitant
COD
Préfet = DOS
PCO
* Cellule élu
Maire
PCC
Responsable des Actions Communales
= RAC
Equipes d’intervention
( sapeurs-pompiers,
gendarmerie,
SAMU,…) et
autres services
Equipes de terrain relevant de la
commune
rendant compte au responsable du PCC
8
Le PCS doit permettre de définir les modalités pour assurer :
la mise en vigilance et l’alerte
l’information (dont l’information
préventive)
la protection et la sauvegarde
le soutien
 au regard des risques connus (ou non !)
9
Focus sur la mise en vigilance et alerte :
Disposition générales ORSEC _ Alerte et Information des Populations
10
Le PCS : comment ?
A quoi doit on faire face?
Selon quels objectifs à atteindre et quels
délais ?
L’Environnement = Je vois
Comment faire?
L’Organisation = Je suis
Avec qui à tout instant?
Le facteur humain = Je fais
Avec quels moyens disponibles selon
les besoins identifiés ?
Les moyens = Je demande
 Détermination des phénomènes
dommageables prévisibles et des
SECTEURS VULNERABLES
 Définir une organisation de crise et sa
CAPACITE DE REACTION
 Définir la CAPACITE D’ANTICIPATION et
les procédures associées de mise en
vigilance et d’armement du PCS H24
 Répertorier les moyens communaux (publics et
privés) et leurs MODALITES DE MISE EN OEUVRE
11
Le PCS documentaire en mairie :
1
Risques et Vulnérabilités
 Scénarios et cartographies opérationnelles associées
2
Organisation du dispositif de crise
communal
 Rôle et mission de chacun
3
Fiches Actions
 Tableau de bord, procédures, pense-bête
4
Outils prêts à l’emploi
 Téléphones, moyens, documents prêts à remplir
Objectif pour les équipes municipales :
- (re)appropriation du dispositif communal PCS existant (ou réalisation)
- Les fondamentaux documentaires doivent être connus par les « personnes clés »
12
Les fondamentaux du PCS
PPR
Carte opérationnelle
14
15/115
15
Diagnostic des risques et des vulnérabilités
 Fiche évènement et
Cartographie
16
L’organisation de crise communale

Objectif :


Définir une organisation de crise qui s’adapte au fonctionnement normal et aux moyens réels de la
commune
Optimiser la capacité de réaction de la commune :

Être en capacité de mobiliser le dispositif communal de crise H/24
 permanence communale et des astreintes associées (veilles municipales)


Définir la chaine d’alerte des membres du PCS
Préparer le commandement et sa relation avec le terrain



Définir la mise en place et les modalités d’armement d’un poste de commandement communal (PCC)
S’assurer de la « robutesse» des transmissions et des communications au niveau local (PCO) et avec
la préfecture (COD)
Préparer la communication de crise coordonnée avec la Préfecture
 Tenir compte de l’indisponibilité potentielles de certaines personnes (lieu de résidence, …)
 Prévoir des relèves (ne pas mobiliser tout le monde dès le départ)
17
Directeur des Opérations de Secours - (Maire – Élu) :
- Se rend sur les lieux
- Estime l’importance de la crise
- Active le plan communal de sauvegarde
- Prend les premières mesures d’urgence
- Reste en liaison permanente avec la mairie/préfecture
- Valide les décisions techniques proposées par la cellule opérationnelle
Secrétariat
Synthèse
Main
courante
PCC - Élus et autres personnes désignées
ANTICIPER - VEILLER - ALERTER
Se rendent en Mairie (2 personnes min)
Demandent un bilan au Maire par téléphone
Appellent les services de secours: SP, gendarmerie, préfecture,… tiennent la main-courante
Cellules opérationnelles de terrain :
élus et autres personnes désignées
EXPERTISE LOCALE
Se rendent sur les lieux
Mettent en œuvre les 1ères mesures d’urgence
Font acheminer le matériel disponible
Restent auprès des sapeurs-pompiers
Restent en liaison avec la Mairie
Accueillent et enregistrent les personnes évacuées
Exemple : commune de 200 habitants
18
DOS
Directeur des
Opérations de secours
M. Le Maire
Poste de
Commandement
Communal
(PCC)
Responsable des
Actions
communales RAC
= DGS
Expertise locale
Cellule
Logistique
Moyens
Cellule
Accompagnement
Soutien
Réconfort
Cellule
Evaluation
Surveillance
Anticipation
Secrétariat
Synthèse
Main
courante
Cellule
communication
Terrain
Cellule
Logistique
Cellule
accompagnement
Exemple : commune de 6 000 habitants
Cellule
Évaluation /
sécurité
Cellule
communication
19
Poste de Commandement Communal (PCC)

Choix du lieux - critères :
– non exposé à un risque
– moyens de communication (lignes téléphoniques, fax,…)
– lieu calme (réflexion, diminution du stress)
Prévoir un PC de repli
S’assurer de la « robutesse» des transmissions et des
communications
20
21
Matériel PCS

Outils pratiques au PCC :
•
horloge
•
organigramme vierge
•
tableau / paperboard
•
carte murale
•
chasubles, badges, etc.
22
Matériel pour l’organisation de crise


Centralisation du matériel
« malle PCS » / « armoire
PCS »
23
DOS/Préfet : configuration opérationnelle d’un PPI
PC exploitant
COD
Préfet = DOS
PCO
* Cellule élu
Maire
PCC
Responsable des Actions Communales
= RAC
Equipes d’intervention
( sapeurs-pompiers,
gendarmerie,
SAMU,…) et
autres services
Equipes de terrain relevant de la
commune
rendant compte au responsable du PCC
24
Schéma d’alerte et de mobilisation des membres du
PCS
Témoin, autorités, relais de
quartier,…
Alerte mairie
Heures ouvrables
Heures non ouvrables
Elu
astreinte
Mairie
Contact des responsables du PCS
(Maire, élu d’astreinte, DGS…)
En lien avec
les services de secours
et/ou
la préfecture
Évaluation de la situation
La situation peut-elle entraîner des risques pour la population?
Oui
Non
Déclenchement du PCS
Heures ouvrables
Mairie (secrétariat)
Contact l’ensemble
des membres du
PCS
Fin/mise en vigilance
Heures non ouvrables
Le Maire (ou son
représentant)
Contact les membres
du PCC
Les responsables de
cellules contact les
membres de la cellule
Appel en cascade
25
Tableau de bord
Fiche Missions – inondation de plaine
Page 1/1
Commune du Pont de Claix / Plan communal de sauvegarde
Objectif
FAD
N°
FICHE MISSIONS OPERATIONNELLE / INONDATIONS
Doc travail V.2 du 21/06/04
Réalisation ?
Action à réaliser
En coordination avec
O/N
Heure
3 & 4 Dès réception d’une vigilance météo ou d’une annonce de crue, prendre les
Alerte
2
informations nécessaires
Mettre en place et activer un PC simplifié
Relever l’heure de déclenchement du PCS
Prendre contact avec un agent chargé du renseignement ou avec l’élu
d’astreinte
Elu d’astreinte
Elu d’astreinte/
Cellule renseignement
Regrouper les informations du terrain
Surveiller
Activer le PCS et
informer les
populations
4
2
Sécuriser les zones
dangereuses
Intervenir
Activer l’ensemble des cellules et mettre en place le PC complet si la situation
évolue dangereusement
Se mettre en contact avec gendarmerie, pompiers et préfecture si nécessaire
Préparer les messages à diffuser à la population et aux autorités préfectorales
6
Evacuer et héberger
Téléphoner au système d’annonce des crues et météo France pour suivre
l’évolution
Noter les informations données par la cellule renseignement et par les
systèmes téléphoniques
Transmettre ces informations au DOS dès qu’il y a une évolution
Noter l’heure de prise de décision d’évacuer et le nom de la personne qui en a
pris la décision et si nécessaire faire des requêtes PRM
Regrouper toutes les informations sur les identités des personnes évacuées
Cellule renseignement
DOS
DOS (décision)
Cellule communication
Cellule accompagnement
Cellule accompagnement
Informer les services préfectoraux de l’évacuation
Donner toutes les informations à diffuser au public (famille, riverains non
évacués…)
Noter les zones mises en sécurité et les reporter sur la carte
Informer gendarmerie, DDE et préfecture de cette sécurisation
Préparer messages à diffuser
Cellule communications
Cellule renseignement
Cellule communication
Prendre connaissance des lieux sur lesquels il est indispensable d’intervenir
(déblaiement)
Informer la cellule logistique de la nécessité d’intervenir sur ces lieux
Cellule logistique
 Exemple: Fiche mission de la cellule décision / Inondation
26
Procédures
27
L’alerte des populations
Exemples d’outils pratiques pour l’utilisation des moyens d’alerte
FAD EVA-4
MESSAGE A DIFFUSER AU HAUTPARLEUR - CRUE DE L’ISERE
 Message à diffuser
« Nous vous informons que le risque de crue de l’Isère est
imminent. Couper l’électricité et rejoignez à pied la place
de la mairie.
Pensez à prévenir votre entourage.
 Circuits et arrêts à effectuer
1. Départ rue de la fontaine à hauteur n°1 (faire toute la route jusqu’à la
rue du Japin)
2. Rue du Japin, au bout revenir sur Gières par la rue de la Libération
3. Passage rue des palettes
4. Repartir rue de la fontaine en direction de la rue des Maquis de
l’Oisans
5. Prendre la rue des Maquis de l’Oisans
6. Repartir rue de la libération en direction de la rue du Moiron
7. Prendre la rue du Moiron et passer devant la ferme Mollard
8. Rouler sur la digue en passant devant le camp des gens du voyage
9. Passer par le quartier des grand mas
 Voir carte avec les arrêts spécifiques
28
Le recensement des moyens mobilisables
 Exemple: recensement des lieux d’accueil
29
Le recensement des moyens mobilisables
La Réserve communale de sécurité civile
Missions
Être un relais de quartier
Détails
Participer aux actions de prévention des risques menées par la commune :
réunions publiques, exercices de simulation…
En période de crise, collecter des informations sur le terrain et diffuser les
informations aux riverains dans une relation d’échange avec la mairie
Participer à la sauvegarde
Aider les cellules « logistique » et «sécurité/évaluation» dans l’acheminement
préventive des biens et
équipements des logements de matériel, la sécurisation des zones,…
Contribuer à l’accueil dans les Aider la cellule « soutien et réconfort » pour l’installation des personnes, la
bâtiments communaux
distribution des repas, l’encadrement des enfants…
Participer aux visites à
domicile des personnes
sensibles
Personnes âgées ou à mobilité réduite. Cette mesure s’appliquerait notamment en
cas de phénomènes extrêmes: grand froid, canicule,…
Participer au nettoyage et à la Lorsque tout danger physique est écarté. Peut concerner des logements, les voies
remise en état suite à la crise d’accès,…
Aider les sinistrés dans les
démarches administratives
Aider la cellule «soutien et réconfort» pour les démarches auprès des
assurances, dossiers d’indemnisations…
Qualités recherchées
 Connaissance de son
secteur
 Qualités relationnelles
 Forme physique
 Sens de l’accueil
 Qualités relationnelles
 Forme physique
 Administratif
30
Le PCS: les maillons faibles
 L’alerte des populations
 Les transmissions
 L’évacuation préventive
 La communication de crise
31
32
L’information du public … Une obligation du maire
33
Les outils du PCS :
Garantir le caractère opérationnel du PCS dans la durée
Les outils du PCS :
Se préparer pour être prêt dans la durée
 La volonté politique :
 Un maire mobilisé et un élu désigné à la sécurité et aux risques
 Un Conseil municipal impliqué et responsabilisé
 L’intégration de la mission de sécurité/risques dans le management de la
commune

Un chargé de mission ou un service clairement identifié
 La formation et le recyclage des « personnes clés » du dispositif de crise
 Les mises à jours documentaires du PCS
 Information pérenne des populations et promotion de l’implication civile et
citoyenne (les réserves communales de sécurité civile)
 Mise en place régulière d’entrainements / exercices
35
Les ressources de l’IRMa en soutien aux communes :
Service
Nom
Numéro
Direction
GIANNOCCARO
04 76 47 73 73
francois.giannoccaro@irma-grenoble.com
Expertise et méthodes
ROUSSELON
04 76 47 46 43
marion.rousselon@irma-grenoble.com
CASSAGNE
04 76 47 46 42
laurence.cassagne@irma-grenoble.com
BOUSSAGEON
04 76 47 73 73
Jeanne.boussageon@irma-grenoble.com
MIONI
04 76 47 46 45
nelly.mioni@irma-grenoble.com
GOMINET
04 76 47 46 45
sebastien.gominet@irma-grenoble.com
Information, communication
et ressources
documentaires
Adresse électronique
36
Les ressources de l’IRMa en soutien aux communes :
37
Institut des Risques Majeurs
15 rue Eugène Faure – 38 000 Grenoble
Tel : 04-76-47-73-73
www.irma-grenoble.com
E-mail : info@irma-grenoble.com
Perso : marion.rousselon@irma-grenoble.com
Les travaux de l’IRMa sont soutenus :
Zoom sur les dernières crues en Rhône-Alpes et la vigilance
météorologique
L’observation météorologique
Les difficultés de l’anticipation
40
Inondations et Vigilance Météorologique
Les difficultés de l’anticipation
 Crue du torrent "Le Malnant" à Thônes (Haute-Savoie) le 8 septembre 2014 :
 A 16h00, le département de la Haute-Savoie est en vigilance jaune.
 Un orage localisé se produit sur la commune de Thônes vers 21h00 notamment sur le bassin versant du Malnant.
 La crue se produit entre 21h30 le lundi 8, et 02h00 du matin le mardi 9 (pic de crue vers 1h00 selon les habitants,
début de la décrue vers 2h00). Les dégâts matériels sont concentrés sur la partie amont du bassin versant).
 Dans la partie aval un camping est évacué préventivement, il ne sera finalement pas inondé.
41
Inondations et Vigilance Météorologique
Les difficultés de l’anticipation
 Crue du torrent du Saint-Antoine à Modane (Savoie) le 1er août 2014
 A 16h00, le département de la Savoie est en vigilance jaune.
 Un orage fort mais loin d'être exceptionnel se produit aux alentours de la commune de Modane entre 18h et 22h.
 La crue du torrent du Saint-Antoine se produit entre 20h00 et 20h30. Le torrent envahi la zone d'activité de Modane
et quelques habitations (épaisseur de boue comprise entre 1 et 2m.) obligeant les services de secours à hélitreuiller
plusieurs personnes.
 La période de retour de cette crue est de l’ordre de 30 à 50 ans, selon le service RTM de la Savoie.
42
Inondations et Vigilance Météorologique
Les difficultés de l’anticipation
 Crue du torrent du Grand Rocher à Chantelouve (Isère) entre le 1er et le 2 août 2014
-
A 22h17 le département de l'Isère est en vigilance jaune.
-
L'orage s'est produit entre 21h00 le vendredi et 01h20 le samedi 2 août.
-
La crue s'est produite vers 1 heure du matin le 02/08 et a duré moins d'une heure (entre le début et la fin des
débordements).
-
En pleine nuit, plusieurs maisons du hameau de La Chalp ont été envahies par l'eau, la boue et les matériaux
charriés par le torrent (entre 1,5 et 1,8 mètre d'épaisseur dans les habitations, plus de 2 mètres à l'extérieur).
43