indicateurs clés de performance » dans les Etats

Première réunion du Comité de haut niveau
sur la qualité et l’accréditation pour le suivi de la
mise en œuvre des « indicateurs clés de
performance » dans les Etats membres de l’OCI
Accueillie par
L’Université Roi Abdulaziz, Djeddah, Royaume d'Arabie Saoudite
organisée par
Le Ministère de l'Enseignement Supérieur, Royaume d'Arabie Saoudite
L’Organisation islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture
(ISESCO) et l'Organisation de la coopération islamique (OCI)
Procès-verbal
7 - 8 mai 2014
Djeddah, Royaume d'Arabie Saoudite
Première réunion du Comité de haut niveau
sur la qualité et l’accréditation pour le suivi de la mise en œuvre des
« indicateurs clés de performance » dans les Etats membres de l’OCI
Djeddah, Royaume d'Arabie Saoudite, 7-8 mai 2014
1- La première réunion du Comité de haut niveau sur la qualité et l’accréditation pour le
suivi des « indicateurs clés de performance » dans les Etats membres de l'OCI s'est tenue
à Djeddah, Royaume d'Arabie Saoudite, du 7 au 8 mai 2014. La réunion a été tenue
conformément à la résolution de la sixième Conférence islamique des Ministres de
l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Khartoum, Soudan, 20-21
novembre 2012) stipulant la création d’un Comité de haut niveau sur la qualité et
l’accréditation, sous la présidence du Royaume d'Arabie Saoudite pour le suivi de la mise
en œuvre des « indicateurs clés de performance » dans les Etats membres de l'OCI.
2- Ont été présents à la réunion les représentants des Etats membres des trois régions de
l'OCI à savoir:
 Royaume Hachémite de Jordanie
 République d'Indonésie
 République d’Ouganda
 République islamique du Pakistan
 République Populaire du Bangladesh
 Royaume d'Arabie Saoudite
 République du Sénégal
 République du Liban
 République des Maldives
 Malaisie
 République Fédérale du Nigeria.
3- Outre les représentants du Secrétariat général de l'OCI, les organes subsidiaires, les
institutions spécialisées et affiliées suivantes ont pris part à la réunion:
 Le Comité permanent pour la coopération scientifique et technologique
(COMSTECH)
 Le Centre de recherches statistiques, économiques, sociales et de
formation pour les pays islamiques (SESRIC)
 La Banque islamique de Développement (BID).
 L’Université islamique de Technologie, Dhaka, Bangladesh (IUT).
 L’Université islamique d'Ouganda (UIO).
 Les experts de l'ISESCO ayant œuvré à l’élaboration des documents
originaux des Indicateurs clés de Performance.
4- La liste des participants est jointe en annexe I.
1
5- Conformément à la décision de la sixième Conférence islamique des ministres de
l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Khartoum, Soudan, novembre
2012), Dr Mohammad Bin Abdulaziz Al-Ohali, Secrétaire général du ministère de
l'Enseignement supérieur au Royaume d'Arabie Saoudite, a présidé la réunion.
6- La réunion a adopté son programme de travail joint en annexe II.
7- La réunion a été ouverte par la récitation de versets du Saint Coran, suivie par l’allocution
de S.E. Dr Osamah Tayyeb, Recteur de l'Université Roi Abdulaziz, au nom du ministre de
l'Enseignement supérieur, Royaume d'Arabie Saoudite. Dr Osamah Tayyeb a exprimé sa
gratitude à l’occasion de l'ouverture de la réunion et souhaité que la réunion puisse
permettre aux experts d'améliorer les normes de l'enseignement supérieur et l'excellence des
universités au sein des Etats membres de l'OCI, d’élaborer une vision commune pour réaliser
le progrès nécessaire et accroître la prospérité socio-économique de la Oumma islamique.
8- Ensuite a pris la parole S.E. l’Ambassadeur Abdul Moiz Bokhari, Secrétaire général adjoint
de l'OCI pour indiquer les différentes réalisations effectuées par les Etats membres de l'OCI
depuis l'adoption du Programme d’action décennal de l'OCI. Citons à cet égard la
promotion de la Recherche et du Développement R&D dans les Etats membres de l'OCI
dont le taux est passé à 0,81% en 2011 par rapport à 0,20% en 2000, de même, plus de
90.000 articles ont été publiés en 2011 par rapport à près de 20 000 articles en 2000, outre
l’augmentation des dépôts de brevet. À cet égard, il a appelé tous les participants à œuvrer
ensemble en vue de partager les meilleures pratiques pour améliorer la performance et la
qualité de l'enseignement supérieur dans leurs pays respectifs.
9- Dr Razley Mohd Nordin, Consultant au Département des sciences et des technologies au
Secrétariat général de l'OCI, a prononcé une allocution d’ouverture au nom du Directeur
général de l'ISESCO, dans laquelle il a indiqué que les universités jouent un rôle central
dans la transition vers une économie fondée sur le savoir en étant des véritables vecteurs
de création des connaissances, de l'innovation dans les technologies et dans le
développement des entreprises, de sorte que l'intégration de l'assurance qualité, le savoir
dans le milieu universitaire, la recherche et l'innovation devraient être utilisés en tant que
plate-forme pour que la Oumma puisse aller de l'avant et accompagne le progrès dans le
monde de la science et la technologie.
10- S.E. Dr Mohammad Bin Abdulaziz Al-Ohali, Secrétaire général du ministère de
l'Enseignement supérieur au Royaume d'Arabie Saoudite a pris la parole pour souligner
qu'il était honoré de présider les travaux du Comité. Il a indiqué que le comité ne sera pas
chargé de suivre et de prendre note du progrès réalisé par les universités des Etats
membres de l'OCI en matière des indicateurs clés de performance, mais il contribuera à
aider à l’amélioration de la qualité de l'enseignement supérieur et atteindre l'excellence
dans tous les domaines du savoir. Cet objectif sera atteint grâce à la sagesse collective, en
2
donnant la priorité à l’adoption des indicateurs clés de performance et le renforcement
des capacités des systèmes de l'enseignement supérieur des Etats membres.
11- Dr Razley Mohd Nordin a présenté, au nom de l'ISESCO, un rapport sur les mesures
prises par l'ISESCO pour la mise en œuvre des indicateurs clés de performance.
12- Partage d'expériences et échange de connaissances:
Les membres du Comité ont présenté à tour de rôle les systèmes d'assurance qualité et
d’accréditation applicables dans leurs pays respectifs. Certains pays ont élaboré des systèmes
d’accréditation développés pendant que d’autres ont adopté des systèmes simples. Les
présentations sont disponibles pour consultation sur demande, et des résumés seront présentés
sur le site proposé.
Les représentants des institutions de l'OCI ont exposé leurs activités relatives à l'assurance
qualité et l’accréditation. Les universités de l'OCI ont présenté des exposés sur l'assurance
qualité et l’accréditation qui s’appliquent dans leurs universités respectives. L’Université
islamique d’Ouganda (UIO) est soumise au système national d’assurance qualité et
d’accréditation d’Ouganda aussi bien que le Système Afrique de l'Est pour l’assurance qualité
et l’accréditation. A cet égard, les étudiants de l’UIO ont la possibilité d’être transférés à
d'autres universités dans la région Afrique de l'Est. L'Université islamique de Technologie
(IUT) utilise le document « indicateurs clés de performance » pour améliorer sa qualité
académique et administrative.
Tous les présentateurs sont appelés à soumettre un résumé de leur présentation au président
du comité au plus tard à la fin de mai 2014. Les résumés seront joints au rapport qui sera
présenté à la 7ème Conférence islamique des ministres de l'Enseignement Supérieur et de la
Recherche scientifique, prévue en décembre 2014, au Royaume du Maroc.
13- Défis de mise en œuvre des indicateurs clés de performance:
Le Comité a discuté et échangé des vues sur les multiples défis à appliquer les indicateurs clés
de performance et a fait plusieurs propositions:
a.
Mise en œuvre des indicateurs clés de performance: encourager les Etats membres
de l'OCI à utiliser le document indicateurs clés de performance en tant que référence
pour améliorer la qualité de leurs institutions de l'enseignement supérieur. Chaque
institution de l'enseignement supérieur se doit de concrétiser ces indicateurs clés de
performance en actions;
b. Augmenter la sensibilisation: Bien que les indicateurs clés de performance est un
document bien préparé, la prise de conscience sur le document dans les Etats membres
de l'OCI demeure limité. A cet égard, il convient de mettre en place une stratégie solide
de promotion des indicateurs clés de performance dans les Etats membres de l'OCI. En
3
outre, le Comité a proposé la tenue d’ateliers de travail dans chacune des trois régions de
l'OCI en vue de présenter et de sensibiliser sur les Indicateurs clés de performance;
c.
Elaboration d'un plan stratégique de mise en œuvre des indicateurs clés de
performance: En raison des différences remarquables entre les Etats membres de
l'OCI dans leurs systèmes et infrastructures de l'enseignement supérieur, un document
de stratégie devrait être élaboré contenant des articles et des recommandations
spécifiques pour les sous-régions du groupe de l'OCI ou des Etats membres ayant des
systèmes d'enseignement supérieur similaires;
d. Alliances entre les institutions de l'enseignement supérieur: il a été proposé de tirer
profit des alliances et des programmes existants de la FUMI, du programme d'échange
académique de l'OCI, des programmes de bourses de la BID, d’Erasmus Mundus etc. ;
en vue de renforcer la coopération et la collaboration entre les institutions de
l'enseignement supérieur dans le monde islamique et réaliser pleinement, la mise en
œuvre des indicateurs clés de performance.
e.
Collaboration entre les institutions de l'enseignement supérieur: Il a été proposé le
renforcement de la coopération entre les institutions de l'enseignement supérieur de
l'OCI dans la mise en œuvre des indicateurs clés de performance, à travers l'échange
de visites et le partage d'expériences dans les pratiques d'assurance qualité. Il a été
également proposé l’élaboration d’une étude visant à examiner la possibilité d'un
transfert de crédits entre les universités dans les Etats membres de l'OCI;
f.
Créer un site internet dédié à publier toutes les informations relatives à la mise en
œuvre des indicateurs clés de performance qui incluent les procès-verbaux des
réunions du Comité, les différentes présentations et autres informations pertinentes ;
g.
Formation d'un groupe de travail virtuel pour partager les expériences et les
connaissances sur la mise en œuvre des indicateurs clés de performance. Cette plateforme commune en ligne (i.e. site dédié, groupe e-mail, forum en ligne, et groupe
LinkedIN) favorisera l'échange d'idées, d'expériences et de meilleures pratiques entre
les membres du Comité et pourrait contribuer à accroître la sensibilisation au sujet des
indicateurs clés de performance. Le Groupe de travail virtuel pourrait aussi discuter du
type d'activités pour relever ces défis;
h. Déterminer les cibles / analyse comparative: Le rapport qui sera présenté par les
Etats membres couvrira plusieurs indicateurs. Afin d'évaluer les améliorations
objectivement et d'une manière comparable, il est proposé de fixer certains objectifs
communs à atteindre comme les OMD. Les universités dans les Etats membres
pourraient se regrouper en différents groupes en fonction de leur performance initiale,
puis donner à chaque groupe des références réelles. Par conséquent, il est proposé de
procéder à une enquête sur la pertinence des indicateurs clés de performance pour les
4
Etats membres de l'OCI et une enquête sur l'ordre de priorité des recommandations
figurant dans le document des indicateurs clés de performance. Le SESRIC pourrait
concevoir et distribuer des questionnaires;
i.
Projet pilote: Il a été proposé d’impliquer un nombre limité de pays et d’universités
pilotes dans la phase de mise en œuvre initiale. Ont été choisies les quatre universités
affiliées à l’OCI qui sont l'Université islamique de Technologie, Dhaka, Bangladesh
(IUT); l'Université islamique d'Ouganda (UIO); l’Université islamique du Niger (IUN)
et l'Université internationale islamique de Malaisie (IIUM). Ces universités pilotent la
mise en œuvre des indicateurs clés de performance dans leurs universités respectives.
j.
Déterminer les motivations: encourager la mise en œuvre des indicateurs clés de
performance en offrant des motivations pour ceux qui ont réussi à réaliser les objectifs
proposés, tant au niveau de l'université que du pays.
14- Aller de l'avant:
Le Comité a délibéré sur la voie à suivre pour aller de l’avant dans la mise en œuvre des
indicateurs clés de performance et a présenté les recommandations suivantes:
a.
Rapports et suivi réguliers: il convient de présenter des rapports périodiques sur la
mise en œuvre des indicateurs clés de performance aux autorités nationales de
l'enseignement supérieur et des résumés envoyé aux forums organisés par l'ISESCO et
l'OCI.
b. Point focal national: Le Comité a délibéré sur les moyens efficaces de
communication et la collecte des rapports de tous les Etats membres. Il a été proposé
que tous les Etats membres devraient désigner un point focal national, responsable de
l'assurance qualité et l’accréditation dans leur pays respectif;
c.
Examen par les pairs des améliorations: Le mécanisme d'examen par les pairs peut
être établi à travers la visite des universités et l’évaluation des améliorations obtenues
après la mise en œuvre des indicateur clés de performance;
d. Programmes/ ateliers de construction des capacités : le SESRIC organisera un
programme de construction des capacités qui alliera entre les universités en fonction
de leurs besoins et leurs capacités. (Programme de jumelage). Ce qui permettra
également d'accroître la mobilité entre les universités des Etats membres de l'OCI tel
que prévu dans la Vision de l’OCI 1441H;
e.
Cadre de référence du Comité: Le Comité devrait avoir un cadre de référence pour
guider ses travaux et ses délibérations, des objectifs et des rôles clairs, pour assurer sa
continuité, des créneaux clairs de communication, la qualité de membre du comité, des
5
mécanismes de présentation de rapports, etc. Il a été proposé d'inviter tous les
organismes régionaux d'assurance qualité et d’accréditation à se joindre au comité.
15- Conclusions:
a. Le Comité a exprimé sa satisfaction concernant le rôle de leurs gouvernements
respectifs en matière d'assurance qualité dans l'enseignement supérieur et s'est félicité
de l'adoption des indicateurs clés de performance dans les pratiques d’assurance
qualité des universités dans plusieurs Etats membres. Cependant, dans certains pays,
les mécanismes mis en place ne correspondent pas exactement aux indicateurs clés de
performance;
b. Il convient d’officialiser la qualité des membres du Comité de haut niveau sur la
qualité et l’accréditation. À cet égard, les mesures seront explicitées dans le document
qui indique les termes de référence du Comité.
16- Recommandations:
Le Comité a décidé de regrouper les différentes recommandations en trois actions:
A. Actions immédiates:
i. Finalisation du procès-verbal de la première réunion du Comité de haut niveau sur la
qualité et l’accréditation. Le procès-verbal sera adopté à travers sa distribution;
ii. Chaque exposant doit présenter un résumé en 2 pages maximum, avant la fin de mai
2014, les résumés seront annexés au rapport soumis à la 7ème Conférence islamique des
ministres de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique;
iii. Les termes de référence du Comité de haut niveau sur la qualité et l’accréditation
seront diffusées pour finalisation;
iv. L’ISESCO organisera au moins un atelier régional en 2014 pour faire connaitre le
document des indicateurs clés de performance ;
v. Le SESRIC élaborera une étude sur la priorité et l’importance des recommandations
figurant dans le document des indicateurs clés de performance;
vi. L’ISESCO créera un site web dédié aux indicateurs clés de performance.
B. Actions à court terme:
i. Elaboration d'un rapport sur l'état de mise en œuvre des indicateurs clés de
performance qui sera soumis à la 7ème Conférence islamique des ministres de
l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique;
6
ii. Création d'un groupe de travail pour le partage des expériences et des connaissances
sur la mise en œuvre des indicateurs clés de performance;
iii. Elaboration d'un plan stratégique de mise en œuvre des indicateurs clés de
performance.
C. Actions à moyen et long termes:
i. Les autres recommandations restant seront examinées ultérieurement.
17- Les participants à la réunion ont exprimé leur profonde gratitude à S.E. Dr Khalid Ibn
Mohammad Al Anqari, ministre de l'Enseignement supérieur, Royaume d'Arabie Saoudite
pour avoir bien voulu placer cette réunion sous son patronage, et à S.E. Dr Osamah
Tayyeb, Président de l'Université du Roi Abdulaziz pour ses précieux conseils prodigués
dans le discours de la cérémonie d'ouverture.
18- Les participants à la réunion ont exprimé leur gratitude à S.E. Dr Mohammad Bin
Abdulaziz Al-Ohali, Secrétaire du ministère de l'Enseignement supérieur, Royaume
d'Arabie Saoudite et Président du Comité de haut niveau sur la qualité et l’accréditation
pour sa sagesse et sa gestion éclairée des délibérations. Ils ont adressé leurs vifs
remerciements à l'Université Roi Abdulaziz du Royaume de Arabie Saoudite pour
l'accueil chaleureux et la généreuse hospitalité réservée aux délégations, ainsi que pour
toutes les dispositions prises pour assurer le bon déroulement de la réunion.
19- A l'issue de ses travaux, le Comité d'organisation a exprimé ses remerciements et sa
gratitude au Serviteur des Deux Saintes Mosquées, le Roi Abdullah Bin Abdulaziz Al
Saoud, pour son soutien constant à l'action islamique commune.
7
Annexe I
Première réunion du Comité de haut niveau sur la qualité et
l’accréditation pour le suivi de la mise en œuvre des
« indicateurs clés de performance » dans les Etats membres de l’OCI
Djeddah, Royaume d’arabie saoudite, 7 - 8 mai 2014
Liste des participants
NO.
NOM
PAYS
INSTITUTION
E-MAIL
TELEPHONE
1
Prof. Dr. Osama Sadiq Tayeb
Arabie Saoudite
Ministère de
l’Enseignement supérieur
[email protected]
+966 2 695 2008
2
Prof.Dr. Mohammed Abdulaziz Ohaly
Arabie Saoudite
Ministère de
l’Enseignement supérieur
[email protected]
+966 1 441 8892
3
Prof. Dr. Abdulrahman Obaid Alyoubi
Arabie Saoudite
Ministère de
l’Enseignement supérieur
[email protected]
+966 2 9652021
4
Prof. Abdullah Ibrahim Al Mhaidib
Arabie Saoudite
Ministère de
l’Enseignement supérieur
[email protected]
+966 555407762
5
Dr. Saad Abdullah Said Al-Zahrani
Arabie Saoudite
Ministère de
l’Enseignement supérieur
[email protected]
+966 555424196
6
M. Mohamad Ahmad Zghoul
Djeddah –
Arabie Saoudite
Responsable
professionnel - OCI
[email protected]
[email protected]
+96650646822
+966 2 6512288
7
Dr. Razley Nordin
Djeddah –
Arabie Saoudite
Consultant,
Département des Sciences et
Technologies - OCI
[email protected]
+966 2 6515222
NO.
NOM
PAYS
INSTITUTION
Spécialiste principal de
l’Education, Banque
islamique de
Développement (BAD)
Président de l’Université
Effat des Finances
islamiques
E-MAIL
TELEPHONE
8
M. Mohamed Adullatif Kissami
Djeddah –
Arabie Saoudite
9
Prof. Dr. Hassanuddeen Abd Aziz
Djeddah –
Arabie Saoudite
10
Prof. Dr. Mukhtar Ahmed
PAKISTAN
Président de la
Commission de
l’Enseignement supérieur
[email protected]
[email protected]
[email protected]
+92 51 9040 2428
11
Dr. Mohammed Ali Mahesar
PAKISTAN
Coordinateur Général par
intérim du COMSTECH
[email protected]tech.org
[email protected]
[email protected]
+92 51 9220 0681
12
Dr. M. Qasim Jan
PAKISTAN
Conseiller, Secrétariat du
COMSTECH
[email protected]
[email protected]
[email protected]
+92 33 39116467
+92 51 92200681
13
Prof. Dr. Md Ashraful Hoque
BANGLADESH
Université islamique de
technologie
[email protected]
+8801735444474
14
Prof. Dr. Muhammed Sadique
BANGLADESH
Secrétaire du Ministère de
l’Education
[email protected]
[email protected]
+880 2 9675002
15
Prof. Dr. Sabita Rezwana Rahman
BANGLADESH
Professeur, Département
de Microbiologie
Université de Dhaka
[email protected]
+880 1552638020
16
M. Md Mosharaf Hossain
BANGLADESH
Conseiller, Ambassade du
Bangladesh à Riyad
[email protected]
+966 11 419 5661
INDONESIE
Directeur, Institution
nationale d'accréditation
de l'enseignement
supérieur
[email protected]
[email protected]
+6281558181777
17
Prof. Dr. Mansur Mashun
[email protected]
+966500696381
[email protected]
+966544252078
NO.
NOM
PAYS
INSTITUTION
LIBAN
Directeur général de
l'enseignement supérieur,
Ministère de l'Education et de
l'Enseignement supérieur
E-MAIL
[email protected]
[email protected]
[email protected]
TELEPHONE
+961.3.333917
+961.1.772500
+961.1.772677
18
Prof. Dr. Ahmad Jammal
19
Prof. Dr. Bashir Khalifeh Al Zu’bi
JORDANIE
Président, Commission
d'Accréditation de
l'Enseignement supérieur
[email protected]
[email protected]
+9626795902190
+962 779992200
+962-6 5339237
20
Dr. Mohamed Abdulmuhsin
MALDIVES
Secrétaire permanent,
Ministère de l'Education
[email protected]
[email protected]
+9607784819
[email protected]
+603-79687012
+603-79687044
+603-79569162
[email protected]
+221 770990007
+221 338257518
[email protected]
[email protected]
+256 702452649
Expert, Conseil national de
l'enseignement supérieur
[email protected]
[email protected]
[email protected]
+256-793661486
+256312262140/1/2/3/4
TURQUIE
Chercheur principal, Centre
de formation en recherche
sociale et statistique,
économique et pour les Pays
Islamiques (SESRIC)
[email protected]
[email protected]
+90-312-4686172 ext.
504
+90-530-2830483
NIGERIA
Directeur,
Bureau du Secrétaire
exécutif de la Commission
nationale des universités
[email protected]
21
M. Najmi Mohd Noor
MALAISIE
22
Prof. Dr. Papa GUEYE
SENEGAL
23
Dr. Musa Matovu
OUGANDA
24
Dr. Innocent Nkwasiibwe,
OUGANDA
25
26
Mme. Zehra Zumrut SELCUK
Dr. Bello Kumo Gidado
Directeur de la Division
d'Audit des institutions,
Agence Malaisienne de
Qualifications (MQA)
Secrétaire exécutif,
Autorité nationale pour
l'assurance qualité de
l'enseignement supérieur
Directeur de l'assurance
qualité, Université
islamique d'Ouganda
+ 234 8033145087
Annexe II
Première réunion du Comité de haut niveau
sur la qualité et l’accréditation pour le suivi de la
mise en œuvre des « indicateurs clés de
performance » dans les Etats membres de l’OCI
Accueillie par
L’Université Roi Abdulaziz, Djeddah, Royaume d'Arabie Saoudite
organisée par
Le Ministère de l'Enseignement Supérieur, Royaume d'Arabie Saoudite
L’Organisation islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture
(ISESCO) et l'Organisation de la coopération islamique (OCI)
Programme de travail
7 - 8 mai 2014
Djeddah, Royaume d'Arabie Saoudite
Annexe II
Première réunion du Comité de haut niveau
sur la qualité et l’accréditation pour le suivi de la
mise en œuvre des « indicateurs clés
de performance » dans les Etats membres de l’OCI
7 - 8 mai 2014, Djeddah, Royaume d'Arabie Saoudite
Programme de travail
Mercredi 7 mai 2014
09:00-09:30: Inscription
09:30-10:00: Séance d’ouverture
Allocution de bienvenue prononcée par le représentant de l'Université Roi
Abdulaziz, Royaume d'Arabie Saoudite.
Allocution du représentant de l’Organisation islamique pour l'Education, les
sciences et la culture (ISESCO).
Allocution prononcée par le représentant de l'Organisation de la coopération
islamique (OCI).
Allocution du Président du Comité de haut niveau sur la qualité et
l'accréditation, Royaume d'Arabie Saoudite.
10:00-10:30: Pause -café
10:30-12:30: Première séance de travail
Améliorer la qualité de l'enseignement supérieur, les expériences et les
nouvelles initiatives par les Etats membres et les organisations et
universités islamiques


Séance d'information par le représentant de l'ISESCO sur les mesures prises
depuis la dernière réunion de haut niveau sur la qualité et l'accréditation des
experts.
Présentation par les Etats membres participants sur les progrès réalisés dans
leurs pays sur la mise en œuvre des mesures d'assurance de la qualité dans
l'enseignement supérieur (Jordanie, Indonésie, Ouganda, Pakistan,
Bangladesh, Arabie Saoudite, Sénégal, Liban, Maldives, Malaisie, Nigeria et
autres).
1
Annexe II

Séance d'information par les organisations participantes sur leurs
programmes d'amélioration de la qualité dans l'enseignement supérieur et les
progrès réalisés dans les Etats membres (l'OCI, l'ISESCO, la BID, le
SESRIC, COMSTECH et autres).

Présentation par les universités participantes sur les mesures prises pour
l'amélioration des performances des universités à la lumière des indicateurs
de performance clés. (Université islamique de technologie du Bangladesh,
l'Université islamique d'Ouganda et autres).

Discussion générale et Evaluation des performances.
12:30-13:30: Déjeuner et prière
13:30-15:00: Deuxième séance de travail
Discussion sur les diverses mesures proposées dans le KPI et le «Guide pour
l'évaluation et l’amélioration de la qualité des universités du Monde
islamique"

Les normes d'assurance qualité et critères de développement.

Le développement du système d'assurance qualité interne (IQA) dans les
universités

Les processus du Système d'assurance qualité externe (CQE).

Le Succès des indicateurs clés de performance pour les universités de monde
islamique.
Jeudi 8 mai 2014
09:00-11:00: Troisième séance de travail
Discussion des nouvelles initiatives et outils pour l'amélioration de la
qualité de l'enseignement supérieur dans les pays islamiques

Gouvernance de l'Université, l'internationalisation de l'éducation, de la
stabilité financière, développement de systèmes innovants, des évaluations
comparatives, etc.

Favoriser la coopération et la collaboration dans la mise en œuvre des
indicateurs clés de performance pour les universités dans les Etats membres de
l'OCI

Mode de travail futur du Comité de haut niveau sur la qualité et l'accréditation
des Etats membres de l'OCI.
2
Annexe II
11:00-11:15: Pause -café
11:15-12:30: Quatrième séance de travail
Discussion et élaboration de recommandations pour la 7ème session de la
Conférence islamique des Ministres de l'Enseignement Supérieur et de la
Recherche scientifique :

Sur l'évaluation et l’amélioration de la qualité pour les universités du monde
islamique.

Sur les défis et les enjeux majeurs auxquels sont confrontés le système
d’enseignement supérieur, les universités, les ministères et autres institutions
concernées.

Sur d'autres nouvelles initiatives d'assurance de la qualité dans les Etats
membres.
12:30-13:30: Déjeuner et prière
13:30-15:00: Séance de clôture

Discussion et adoption des recommandations à soumettre à la 7ème session de
la Conférence islamique des Ministres de l'Enseignement Supérieur et de la
Recherche scientifique.

Mots de clôture
3
Annexe II
ANNEXE

Les experts des Etats membres peuvent inclure les points suivants dans leurs
présentations sur les progrès réalisés dans l'application des mesures
d'assurance de la qualité:
1. Mesures prises et les progrès réalisés pour l'amélioration de la qualité de
l'enseignement supérieur au niveau national au cours des deux dernières
années, l'échange d'expériences, de nouvelles initiatives et tendances.
2. Performances ou création d’un cadre et d’un système d'assurance de la qualité
pour l'enseignement supérieur.
3. Performances ou création d'un cadre de qualifications.
4. Performances ou de création du système de qualité interne d'assurance (IQA)
au niveau institutionnel au sein de chaque établissement d'enseignement
supérieur.
5. Toutes les enquêtes et études périodiques au niveau national pour évaluer et
analyser la situation, le progrès et le développement sur l'AQ dans
l'enseignement supérieur
6. Performances ou mise en place des organes spécialisés pour la collecte,
l'analyse et la diffusion de données et de statistiques fiables sur
l'enseignement supérieur dans les Etats membres où ils n’existent pas.
7. Toutes les mesures de renforcement des capacités adoptées comme des
conférences, des ateliers, des programmes de formation et de certification
professionnelle sur l'AQ pour les universités
8. Tous les efforts de collaboration consentis pour renforcer la collaboration et la
coopération entre les organisations et les organes de contrôle de qualité
régionaux dans les Etats membres de l'OCI.

Les représentants des organisations islamiques peuvent inclure les points
suivants dans leurs résumés sur les progrès réalisés dans l'application des
mesures d'assurance de la qualité:
1. Programmes et activités mis en œuvre sur les indicateurs de performance clés
dans le monde islamique
2. Activités mises en œuvre et progrès réalisés pour l'amélioration de la qualité
de l'enseignement supérieur au cours des deux dernières années, l'échange
d'expériences, de nouvelles initiatives et tendances.
3. Toute initiative visant la coopération et la collaboration ainsi que le
réseautage.

Les représentants des universités islamiques peuvent inclure les points
suivants dans leurs présentations sur les progrès réalisés dans l'application
des mesures d'assurance de la qualité:
1. Les mesures prises pour la mise en œuvre des indicateurs clés de performance.
2. Toute difficulté ou défis rencontrés.
4