Atelier 4_France Lafrenière_Manon Turcotte

Traitements non-pharmacologiques des
troubles du comportement chez une
personne âgée atteinte d’une démence
France Lafrenière, conseillère en soins infirmiers
Manon Turcotte, conseillère en soins infirmiers
avec le soutien de l’équipe de mentorat du CEVQ
et Philippe Voyer Ph.D.
Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec, CHU de Québec
6 novembre 2014
Conflit d’intérêt
Nous n’avons pas de conflit d’intérêt
La démence
Qu’est-ce-que la démence?
• Perturbation permanente de l’état mental qui affecte les
sphères cognitives :
→mémoire et langage
→perte d’autonomie
• Les principales démences:
→maladie Alzheimer
→démence vasculaire
→démence corps de Lewy
→démence frontotemporale
Les symptômes comportementaux et
psychologiques de la démence
Qu’est-ce-que les SCPD?
• Les symptômes comportementaux et psychologiques de la
démence (SCPD) englobent les symptômes de perturbation de
la perception, du contenu de la pensée, de l’humeur et du
comportement.
– Symptômes psychologiques :
• anxiété, dépression, idées délirantes, illusions et hallucinations.
– Symptômes comportementaux :
•
•
•
•
agitation
agitation
agitation
agitation
verbale agressive (blasphémer, crier, etc.)
non agressive (répéter les mêmes mots, demandes constantes, etc.)
physique agressive (frapper, mordre, lancer des objets, etc.)
non agressive (déambuler, errer, accumuler des objets).
La vision du besoin compromis
(Algase et al., 1996)
Adopter la vision du besoin compromis
(Algase et al., 1996)
• Pour cette auteure, un SCPD est une tentative de
communiquer un besoin compromis.
• Un besoin compromis peut être…
Causes sous-jacentes
Recherche des causes sous-jacentes
• Trouble du comportement = causes sous-jacentes
- Exemple: Errance → marche → canalise énergie
- Recherche contact sociaux?
- Personnalité pré-morbide plus active?
- Recherche la tranquilité?
• Attention: la cause ne s’avère pas toujours celle que
l’on pense!
Étapes et principes associés
Première étape:
Est-ce que l’approche est bonne?
Validation
• Approche qui vise à identifier les émotions de l'aîné,
les reconnaître et lui permettre de les exprimer.
• Cette approche est appropriée pour les aînés aux
stades plus avancés de la démence.
– Le but est de rassurer l'aîné qui vit une situation difficile.
– La thérapie de la validation indique qu’il faut, dans ces
circonstances, aller rejoindre l'aîné dans sa réalité, là où il
est.
Diversion
• Approche qui consiste à amener l’aîné à « changer
ses idées envahissantes et anxiogènes » en lui parlant
des événements significatifs de son passé ou en lui
proposant une activité significative.
– Choisir un thème pertinent pour l’aîné.
– Accompagner cette approche verbale d’un élément de
diversion tangible.
Une bonne approche se résume à quoi?
Deuxième étape:
Est-ce que le recadrage est
possible?
Diversion
Cas clinique
Beigne – salle de bain -Stéphane
Troisième étape:
Intervention 2e ligne
L’équipe de mentorat du CEVQ
Cas clinique
Quatrième étape:
Évaluation de l’efficacité
des interventions
Notre plan d’intervention a-t-il été efficace?
• ↓ 32 % sur l’inventaire de l’agitation de Cohen
Mansfield
• ↓ 41% sur l’inventaire neuropsychiatrique de
Cummings (NPI)
Merci!
Questions???
Besoin d’informations supplémentaires?
ÉQUIPE DE MENTORAT DU CEVQ
Hôpital du Saint-Sacrement
1050 chemin Sainte-Foy, Québec
Tél.: 418-682-7511 p. 4883 ou p. 4844
Courriel: [email protected].gouv.qc.ca