7.25 MB - Fédération Suisse de Tchoukball

kball – FSTB
ération Suisse de Tchou
Journal officiel de la Féd
– STBV
en Tchoukballverbands
ch
ris
ize
we
Sch
s
de
t
rif
Offizielle Zeitsch
e>4
p
o
r
u
'E
d
s
t
a
n
n
io
p
m
a
h
c
up > 12
k
u
o
h
c
t
u
d
s
o
r
é
50 num
oukball.ch
choukball.ch [email protected]
n°50 juillet 2014 www.t
D.S.
édito
news FSTB
Dans cette rubrique,
vous
trouverez les résultats
finaux des
compétitions organisé
es par la
FSTB lors de la saiso
n 2013-2014,
ainsi que les prestati
ons d’équipes
de clubs suisses ayan
t participé à
des tournois internati
onaux lors
de cette même saiso
n.
Nous arrivons au ter me
de la saison,
durant laquelle de nomb
reuses
compétitions ont eu lieu
. Vous
trouverez en page 3 les
classements
des compétitions officie
lles de la
FSTB ainsi que ceux de
s tournois
internationaux auxquels
des équipes
de clubs suisses ont eu
la chance de
participer.
En parlant de compétitio
ns, il y en a
une sur le point d’arriv
er et il s’agit
des championnats d’Euro
pe ! Dixhuit équipes y prendron
t part, dont
nos deux fameuses équip
es suisses
La plus grosse compétitio
n organisée en sol suisse
féminine et masculine.
Plus de détails
en page 4.
Finalement, dans ce nu
méro, vous
avez aussi droit à nos de
ux rubriques
cette saison a été l'Europ
ean Winners' Cup.
classiques que sont le Zo
om (page 10)
et le Bénévole du tchouk
ball suisse (page
14), dont nous vous lais
sons découvrir
les sélectionnés.
¬ D.S.
tchoukup
écrivez un article !
Le tchouk est le journa
l de la
Fédération Suisse de Tc
houkball. Mais
cette fédération ne serait
rien sans ses
membres. Et ses memb
res, c'est vous !
Nous apprécions toujou
rs les articles
venant de rédacteurs de
tous horizons.
Vous sentez-vous l'âme
à partager vos
projets, vos histoires ? Vo
ulez-vous
promouvoir un événeme
nt ?
up
Le tchoukup est aussi là
pour ça !
Envoyez vos articles à
[email protected]
ch en suivant
les consignes rédaction
nelles (lire
ci-contre).
Un journal, ça prend du
temps à
produire et il y a donc
des délais à
tenir. Vous trouverez ciaprès la list
des délais de rédaction
des prochaines
parutions. Ces dates pe
uvent être
sujettes à modifications.
Merci de
nous avertir dès que po
ssible de votre
intention de rédiger un
article. Cela
nous permettra de vous
garder une
place dans le sommaire
du journal.
¬ D.S.
Novembre 2014
Délai de
rédaction
09.09.2014
Mars 2015
13.01.2015
Parution
Juillet 2015
e
12.05.2015
Consignes
Les articles doivent comp
orter un
titre et une signature (no
m, prénom,
qualité).
La taille maximum est
fixée à 5000
caractères (espaces comp
ris), ce qui
correspond à une page
entière sans
image. Pour un plus gra
nd article,
merci de nous contacte
r à l’avance.
Les photos sont les bie
nvenues.
Elles doivent nous parve
nir en taille
originale avec une légen
de et le nom
du photographe.
Commençons par rappe
ler le
classement de la Coup
e Suisse 2014.
1
Chambésy Panthers
2
Genève 1
3
Piranyon Origin
4
Val-de-Ruz Flyers
5
La Chaux-de-Fonds
6
Sion
7
Lancy Sharks
8
TchoukballA.D.E 1
9
Vernier
10
Piranyon Fusion
11
Chavannes
12
Genève 2
13
Val-de-Ruz 2
14
Lausanne
15
Genève 3
16
TchoukballA.D.E 2
Avec ce cinquième suc
cès de suite en
Coupe Suisse, l’équipe
de Chambésy
est la plus titrée de cette
compétition.
Ensuite, venons-en au
classement
final de la ligue A du ch
ampionnat
suisse 2013-2014.
1
2
3
4
5
6
7
8
Chambésy Panthers
Piranyon Origin
Genève 1
Val-de-Ruz Flyers
La Chaux-de-Fonds
Lancy Sharks
Vernier
Genève 2
championnat de plus, ce
qui leur en
fait quatre au total !
Domini Fox Memoria
l
Tour nament 2013 à Gu
ild
ford (GB) :
Les deux équipes qui ob
tiennent leur
ticket pour l’European
Winners’ Cup
2015 sont le gagnant de
la ligue A
du championnat 2013 –
2014 et le
gagnant de la Coupe Su
isse 2014.
Étant donné qu’il s’agit
des Chambésy
Panthers pour les deux
compétitions,
le deuxième ticket revien
t à l’équipe
classée deuxième de ligu
e A, soit
Piranyon Origin.
Pour ce qui est des pro
motions/
relégations, Vernier l’em
porte en
trois matchs face à Lausa
nne (2-1) et
Genève 2 se maintient
également en
ligue A grâce à ses deux
rencontres
gagnées face à Sion (20).
Classement final de la lig
ue B du
championnat suisse
2013-2014 :
1
Sion
2
Lausanne
3
Bern
4
Chavannes 1
5
Piranyon Fusion
6
Val-de-Ruz 2
7
Morges
8
Chavannes 2
9
Genève 3
10
Neuchâtel Région
À présent, passons aux
résultats
des équipes suisses (en
gras) ayant
participé à dif férentes co
mpétitions
internationales.
O. Renaud
Vous tenez entre vos ma
ins le
cinquantième numéro du
tchoukup.
Toute une histoire ! Voule
z-vous savoir
comment tout a comm
encé ? Rendezvous en page 12.
résultats suisses
saison 2013 – 2014
L. Freléchoux
2
le temps
file !
Les Chambésy Panthers
remportent
donc le championnat po
ur la troisième
fois d’affilée. C’est la qu
atrième fois
qu’ils se sacrent champ
ions suisses
en cinq ans. En outre, les
jaunes et
bleus comptent un doub
lé coupe-
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Bury Kings
Piranyon Origin
Genève 1
Portsmouth Ducks
Guildford Inferno
Fareham Green
Fareham Rhinos
Leeds Galaxy
Famborough Jets
Portsmouth Uni Pythons
Tour noi des Nations
2013 à
Genève :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
Autriche
Suisse Hommes A
Allemagne Hommes A
Italie A
Suisse Hommes B
Italie B
Royaume-Uni
Allemagne Hommes B
Suisse Femmes
France Hommes
Suisse Femmes M18
Allemagne Femmes
European Winners' Cu
p 2014 à
Neuchâtel :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
RT Traiskirchen (AT)
Chambésy Panthers
(CH)
Saronno Castor (IT)
Val-de-Ruz Flyers (C
H)
TuS Oeckinghausen (D
E)
Genève (CH)
Rovello Sgavisc (IT)
Bury Kings (GB)
Limeta Lomnice (CZ)
Southampton Stags (GB)
RT Phönix Baden (AT)
TBC Paris (FR)
Pour le Rimini Beach Tc
houkball
Festival, les résultats n'o
nt pas encore
été publiés au moment
de la rédaction
de cet article.
¬ J.E.
Défense suisse lors du
Tournoi des Nations 201
3
3
die Schweizer wolleen
eidig n
t
r
e
v
l
e
it
t
r
e
t
is
e
m
a
p
o
r
ihre Eu
international
pe ne seront
Ces championnats d’Euro
ats
nn
pio
am
ch
n de remettre
Depuis les premiers
pas seulement l’occasio
août
2
au
t
nt
lle
n’o
jui
s
me
30
da
du
,
les
,
s. En effet,
Cet été
d’Europe en 2001
en jeu les titres européen
pionnats
am
ch
la
’à
les
qu
u
rs
lie
eu
nt
aill
ro
peu plus
au
jamais ter miné
le programme s’étend un
all à
ayant
ns
itio
éd
q
cin
s
de
déjà, avec
ce
d’Europe de tchoukb
première pla
et commence le 28 juillet
lemagne.
nc tout
do
nt
vo
es
ess
iss
d’arbitres
Su
Radevormwald, en Al
et
s
rs
eu lieu. No
les cours de moniteu
équipes
ntinuité.
co
te
cet
r
ale
rve
on
nse
La FSTB y envoie ses
ati
co
ern
ur
faire po
de la Fédération Int
et féminine
le résultat est
rs,
eu
sur
ssi
t
me
lan
nationales masculine
s
rou
de
dé
té
cô
Se
Du
de Tchoukball.
titres qu’elles
ider
mais reste des plus
,
d’a
t
ux
pour défendre leurs
en
rie
ett
glo
rm
ins
pe
mo
ils
deux jours,
nserver il
co
rés
à
pa
ssi
em
t
réu
jà
son
dé
se
nt
’ils
kb
ou all,
avaie
honorables vu qu
au développement du tch
nt
ord (GB).
me
ref
He
tam
à
no
s
et
an
q
e
cin
atr
sur
qu
s
personnes
a
y
de l’or trois foi
particulièrement pour les
ns.
itio
éd
tes
en
céd
tion
pré
éra
ux
lors des de
venant de pays où la féd
résentées
moyens
les
Onze nations seront rep
re
co
nationale n’a pas en
équipes qui
ns
ini
fém
es
str ucture
le
iss
par un total de dix-huit
tel
su
e
ts
un
lta
ce
Résu
de mettre en pla
n à la
tio
ipa
rtic
pa
r
leu
é
rm
ême.
ont confi
1ères
de for mation par elle-m
es prendront
Hereford (GB) 2010
compétition. Huit équip
res
1è
:
Usti (CZ) 2008
aussi
part au tournoi féminin
1ères
06
Le soir du 29 juillet aura
20
)
(CH
lin
co
Ma
e de la
1ères
lieu l’Assemblée Général
Rimini (IT) 2003
ion
• Allemagne
rat
dé
1ères
fraîchement créée Fé
Genève (CH) 2001
Elle
ll.
• Autriche
ba
uk
ho
Européenne de Tc
et
er
• France
lid
nso
co
va s’occuper de
sculins
ns à l’échelle
• Italie
Résultats suisses ma
améliorer les compétitio
ge
rvè
d’harmoniser
• No
1ers
européenne, mais aussi
10
20
ue
èq
B)
(G
tch
e
ord
qu
ref
bli
He
pu
Ré
oukball sur le
•
1ers
le développement du tch
Usti (CZ) 2008
• Royaume-Uni
2èmes
continent.
Macolin (CH) 2006
• Suisse
rs
1e
Rimini (IT) 2003
ur avec ses
2èmes
sera
La FSTB est de tout cœ
ge
rvè
No
de
e
uip
l’éq
nève (CH) 2001
e
Ge
ère voir
A noter qu
esp
e
’ell
qu
deux équipes
ses belges et
jeu et ainsi
complétée par des joueu
au
be
s
plu
r
leu
présenter
s.
ole
agn
esp
conserver leurs titres.
¬ D.S.
ra dix
,
Chez les hommes, il y au
plus que bien défendues
les Suissesses s'étaient
nats d'Europe en 2010,
ion
e.
mp
anc
cha
rs
d'av
équipes :
nie
nts
der
poi
Lors des
imum 11
• Allemagne
• Allemagne B
• Autriche
• Belgique
• Espagne
• France
• Italie
• République tchèque
• Royaume-Uni
• Suisse
e équipe
Évidemment, la deuxièm
prise en compte
allemande ne sera pas
Il reste aussi
dans le classement final.
e polonaise
uip
la possibilité qu’une éq
nous
is
ma
e,
participe à l’aventur
nfirmation
co
de
eu
re
n’avons pas enco
lignes.
lors de l’écriture de ces
sur les épaules
Un grand poids repose
ses suisses.
de nos joueurs et joueu
ayant remporté tous leur
s matchs avec au min
5
30. Juli
Diesen Sommer, vom
n in
de
fin
st
gu
bis am 2. Au
rmwald
vo
de
Re
in
d
lan
Deutsch
isterme
die Tchoukball Europa
mit
ist
BV
schaften statt. Der ST
naltio
Na
n
me
der Herren und Da
e
ihr
um
n,
ete
rtr
mannschaft ve
ben
ha
e
es
Di
n.
ge
idi
Titel zu verte
en
hr
Ja
r vier
die beiden Teams vo
olerf
ts
in Hereford (GB) berei
gt.
idi
rte
ve
greich
gesamt achtElf Nationen sind mit ins
die Europazehn Mannschaften für
et. Bei den
eld
gem
an
n
fte
meisterscha
Nationen
Frauen nehmen folgende
teil :
• Deutschland
• Großbritannien
• Italien
• Norwegen
• Öster reich
• Schweiz
• Tschechei
S. Urbina
la Suisse va défendsre
ses titres européen
D.S.
4
international
Die
e Niederlage an den
Männer mussten nur ein
.
aften in 2010 einstecken
letzten Europameistersch
verlängert
vergeben. Das Programm
er
eiz
hw
Sc
r
de
rn
28. Juli mit
lte
am
hu
nt
Sc
Auf den
sich etwas und begin
tet eine
las
r
iele
Sp
onalen
d
ati
un
n
ern
ne
int
r
rin
Spiele
der Ausbildung de
ten Euroers
n
de
Trainierit
em
Se
ein
st.
ie
La
sow
sse
gro
Schiedsrichter,
die
t
ha
01
20
in
n Verbands.
pameisterschaften
Kurs des internationale
n
de
in
ft
ha
nsc
an
ei Tage. Die
Frauen-Nationalm
Diese Kurse dauern zw
n
de
r
me
im
n
be
sga
Au
f
twicklung
bisherigen fün
Kurse sollen bei der En
en
nn
eri
eiz
hw
Sc
e
ser
Un
Vor allem für
.
Titel geholt
vom Tchoukball helfen.
Norwegische
, auch
zen
set
ran
da
s
alle
n, in denen
Zu beachten ist, dass die
o
ne
als
werden
Teilnehmer aus Regio
rch Belgische
fortzusetzrie
Se
e
ihr
r
noch nicht
Nationalmannschaft du
e
Jah
nd
rbä
sem
in die
die nationalen Ve
rt werden
nant ist die
mi
do
er
nig
solche Kurse
Spielerinnen komplettie
n,
we
be
as
ha
l
Etw
.
tte
ten
die nötigen Mi
i
dre
t
mi
ft
ha
nsc
an
wird.
Kurse sehr
Männer-Nationalm
anzubieten, sind diese
,
ten
tre
fge
au
eln
Tit
en
ch
von fünf mögli
wichtig.
n also zehn
zten beiden
Bei den Männern werde
unteranderem in den let
:
ten
tre
findet die
Mannschaften an
Ausgaben.
Am Abend des 29. Julis
s neu gegründe
g
un
neralversamml
Ge
en
au
Fr
r
• Belgien
houkball
Ergebnisse schweize
deten Europäischen Tc
rband soll
• Frankreich
Ve
ser
Die
tt.
1.
Verbands sta
10
20
B)
n
(G
nie
ord
tan
ref
bri
He
oß
d Verbesse• Gr
1.
sich um die Festigung un
08
20
)
(CZ
d
ti
lan
Us
ch
uts
De
•
Wettkämpfe
1.
rung der Europäischen
Macolin (CH) 2006
wichtige
• Deutschland B
1.
kümmern. Eine weitere
Rimini (IT) 2003
hrung für die
• Italien
rfü
de
1.
Aufgabe wird die Fe
Genève (CH) 2001
ll in Europa
ba
• Öster reich
uk
ho
Tc
Entwicklung des
• Spanien
sein.
r Männer
• Schweiz
Ergebnisse schweize
• Tschechei
Vorfreude auf
1.
Der STBV blickt voller
Hereford (GB) 2010
ameisterschaf1.
die kommenden Europ
land B wird
Usti (CZ) 2008
e NationalDie Mannschaft Deutsch
ser
2.
ten und hofft, dass un
ment einbeMacolin (CH) 2006
em Spiel
natürlich nicht ins Klasse
ön
sch
1.
mannschaften mit
ss auch noch
Rimini (IT) 2003
Titel verteie
zogen. Es ist möglich, da
ihr
i
be
da
2.
begeistern und
haft
nsc
01
an
20
)
lm
na
(CH
tio
ve
Na
nè
e
Ge
sch
die polni
digen können.
züglich fehlt
teilnehmen wird. Diesbe
¬ D.S.
Bestätigung.
aften dieaber noch die offizielle
hn
Diese Europameistersch
Übersetzung Pascal Ku
zu
u
ne
Titel
nen nicht nur dazu, den
formation / Bildung
6
mémento J+S
J+S Memento
Informations Jeunes
se+Sport
Plusieurs personnes on
t suivi le cours
de moniteur J+S et ont
reçu leurs
reconnaissances J+S ce
printemps.
Il faut noter que c’est le
seul cours
moniteurs de l’année. Ma
lgré cela, il y
a eu seulement douze ins
criptions sur
vingt qu’aurait pu comp
ter le cours.
Le même problème s’e
st présenté
pour le cours de for ma
tion continue 1
Chevronnés-sélection, ave
c treize
inscriptions. Il est très en
courageant
de découvrir ces perso
nnes qui ont
envie de poursuivre leu
r instruction
pour améliorer leurs co
mpétences.
Quelques-uns des partic
ipants sont
candidats à la for matio
n d’expert
J+S. Il est réjouissant de
savoir que la
relève des experts se po
rte bien.
Bravo et merci à toutes
celles et
tous ceux qui s’investiss
ent pour le
tchoukball, avec le mouv
ement J+S,
les coachs, les moniteu
rs, les experts,
les clubs et la FSTB.
Voici les prochaines da
tes connues
pour la for mation J+S
spécifique à
notre sport :
Formation de base :
Du 27 février au 1 mars
et du 27 au
29 mars 2015 : Cours de
moniteurs à
Genève.
Formation continue
1:
22.11.2014 : L’apprentiss
age du
mouvement à Couvet.
30-31.05.2015 : Tactique
à Macolin
Vous pouvez toujours co
nsulter
l’ensemble des offres de
cours sur
go.fstb.ch/modulesjstc
houk
¬ Muriel Sommer Vorpe
Cheffe de sport J+S tch
oukball
Informationen Jugend
+Sport
Mehrere Personen habe
n den J+SLeiterkurs besucht und
die J+S
Anerkennung diesen Frü
hling
erhalten. Zu beachten ist,
dass es
der einzige Leiterkurs de
s Jahres ist.
Trotzdem konnten nur
zwölf von
zwanzig Plätzen belegt
werden.
Das selbe Problem ereign
ete sich
für die Weiterbildung 1
Chevronnéssélection mit dreizehn An
meldungen.
Es ist jedoch sehr motiv
ierend zu
sehen, dass sich diese Te
ilnehmer
einsetzen und ihre Ausbi
ldung
fortsetzen möchten um
ihre
Kenntnisse und Kompete
nzen zu
verbessern. Einige Teiln
ehmer sind
auch Kandidaten für die
J+S-Experten
Ausbildung. Es ist schön
zu sehen,
dass sich der Nachwuch
s der Experten
gut entwickelt.
Bravo und Merci an alle
, welche sich
für Tchoukball einsetzen
: mit der
Organisation J+S, mit de
n Coachs,
den Leitern, den Experte
n, den
Vereinen und dem STBV
.
Folgende Daten der Ku
rse im Rahmen
der Ausbildung J+S spe
zifisch zu
unserer Sportart sind be
kannt:
Gr undausbildung :
Vom 27. Februar bis 1.
März und vom
27. bis 29. März 2015 :
Leiterkurs in
Genf.
Weiterbildung 1 :
22.11.2014 : L’apprentiss
age du
mouvement in Couvet.
30-31.05.2015 : Tactique
in
Magglingen.
Wie immer können Sie
das gesamte
Angebot an Kursen unter
go.fstb.ch/modulesjstc
houk aufrufen.
¬ Muriel Sommer Vorpe
J+S-Fachleiterin Tchouk
ball
Übersetzung Mirjam Ba
rtels
Chiffre du mois
Combien y a-t-il eu de
parutions
imprimées du journal int
itulé
tchoukup ?
a) 24
b) 49
c) 50
¬ J.E.
Réponse en page 11
7
D.S.
posterii
p
European Winners' Cu
Night session
Sgavisc
o
ll
e
v
o
R
–
s
r
e
ly
F
z
u
-R
e
Val-d
14
0
2
s
r
a
m
9
2
le
l,
e
t
â
h
c
Neu
club
club
Genève est la deuxièm
e ville
la plus peuplée de Su
isse, avec
195'177 habitants. L'e
mblème
de la ville est son jet
d'eau
qui culmine à 140 m.
Avec 22
organisations intern
ationales et
plus de 2500 organis
ations non
gouvernementales (O
NG), Genève
est la ville qui accueil
le le plus
d'organisations intern
ationales au
monde.
C.P. : C’est grâce à ce pre
mier club que
d’autres sont nés dans la
région ?
D.B. : Tout à fait, je peux
même dire
que tous les clubs nés da
ns le canton
sont issus du TBC Genè
ve, d’une
manière ou d’une autre
.
C’est d’ailleurs dans
cette
même ville que le cré
ateur du
tchoukball, le Dr. Br
andt, chauxde-fonnier d’origine,
a inventé le
tchoukball.
Le Zoom de cette éditio
n du
tchoukup va donc se co
nsacrer au
plus grand club de Su
isse qu’est
le TBC Genève. Pour
cela, nous
avons rencontré son
président :
Daniel Buschbeck.
¬ C.P.
C.P. : Te souviens-tu de l’a
nnée de
création du club ?
D.B. : Bonne question, de
mémoire, je
dirais que c’était en 1996
.
Les juniors du club en
C.P. : Et dans le canton de
Genève ?
D.B. : Dans le canton de
Genève,
c’était bien le premier clu
b.
R. Pedro
L. Zito
11
En 2009, la première équ
ipe du club remporte la
C.P. : As-tu démarré l’aven
ture tout seul
ou étais-tu accompagné ?
D.B. : Nous étions tout un
groupe,
c’était dans le cadre d’u
n mouvement
scout qui jouait au tchou
kball. Après
un certain temps, nous
avons décidé
de séparer les deux act
ivités et c’est
à ce moment-là que l’o
n a décidé de
créer le club.
pleine action lors du cha
mpionnat régional genevo
is
ligue A du championnat
suisse.
C.P. : À part toi, reste-t-il
des
joueurs encore en activité
ou dans
l’administration du TBC
Genève ?
D.B. : Pas à ma connais
sance, à part
Carole Greber et Christia
n Buschbeck.
C.P. : Le club de Genève a-t
-il été le
premier de Suisse ?
D.B. : Non, pas du tout,
il y avait déjà
une bonne dizaine de clu
bs en Suisse
romande en comptant
notamment les
clubs comme Neuchâtel
, Val-de-Ruz,
Lausanne, peut-être mê
me Sion.
S. Bruhin
10
zoom sur le
TBC Genève
C.P. : Cela doit être une bel
le satisfaction,
non ?
D.B. : D’un point de vue
égoïste, dans
le bon sens du ter me, no
us aurions
pu faire grandir le club
de Genève au
nombre de joueurs pré
sents. Pourtant
ce que l’on a fait est dif
férent. Dès
qu’un joueur a voulu cré
er un club,
Genève a été là pour l’ai
der, ce qui
a créé au début des diffic
ultés pour
notre club, car au lieu d’u
tiliser des
forces vives, et le faire
avancer, nous
avons incité nos joueurs
à créer des
clubs ailleurs.
C.P. : Combien y a-t-il d’é
quipes dans le
club de Genève ?
D.B. : Nous avons cinq en
traînements
M12, deux entraînements
M15, un
entraînement ouvert à
tout le monde,
un entraînement spécia
l filles, un
entraînement sénior, tro
is équipes
jouant en championnat
dont deux en
ligue A et une en ligue
B. Nous avons
eu en effet dès le départ
la volonté
de créer une équipe po
ur tous les
niveaux. Je suis content
d’en être
arrivé là aujourd’hui, no
us sommes
probablement l’un des
seuls clubs en
Europe à avoir autant de
choix comme
cela dans notre activité.
C.P. : En tant que créateur
du club, quelle
est la plus grande satisfa
ction que tu as
pu avoir au sein du TBC
Genève ?
D.B. : C’est de voir des
juniors débuter
le tchoukball étant tout
petits, de les
voir continuer à progre
sser d’année en
année et ensuite les vo
ir s’investir en
tant que responsables.
Meylin, la capitaine de
Genève 1 lors de la pre
C.P. : Le côté sportif passe
donc en
deuxième plan ?
D.B. : Il est vrai que, ma
intenant,
je suis moins impliqué
dans le
domaine sportif, mais j’ai
vécu, au
sein de l’équipe de cham
pionnat,
des moments vraiment
fantastiques.
Actuellement le côté ges
tion du
club est plus présent. Né
anmoins, je
ne boude pas mon plaisir
à voir les
équipes de championn
at enchaîner de
bons résultats.
C.P. : Comment vois-tu le
club dans
20 ans ?
D.B. : Nous avons fait un
très grand
travail de fond ces derni
ères années.
Il n’est pas visible, mais
il est
fondamental pour créer
de bonnes
fondations. Nous somme
s partis pour
avoir un gros club à Ge
nève.
C.P. : Te vois-tu encore pré
sident après
tout ce temps ?
D.B. : Je ne pense pas. Ce
qui est
marrant dans le tchoukb
all, c’est
que la fonction évolue.
Je n’ai pas
l’impression d’assumer
le même rôle
qu’il y a cinq ans, enco
re moins dix
ans, même si le poste res
te le même.
C.P. : As-tu l’impression que
le tchoukball
a changé ces der nières an
nées ?
D.B. : Il faut écrire un livr
e pour
expliquer à quel point le
tchoukball a
changé ces quinze derni
ères années,
mière journée de la Cou
pe Suisse 2014
c’est énorme, les gens
ne s’en rendent
pas compte. Pour le clu
b de Genève,
la courbe a suivi une pe
tite évolution,
mais constante, pour en
suite exploser
au niveau de l’ef fectif, ma
is elle a
baissé quand les autres
clubs se sont
créés. Aujourd’hui, nous
ne sommes
pas encore au record d’e
ffectif, mais
les années qui viennen
t risquent de le
battre.
C.P. : Pour ter miner, la pre
mière équipe
du club de Genève est arr
ivée jusqu’en
demi-finale du champion
nat suisse, était-ce dans vos objectifs
initiaux ?
D.B. : De mon point de
vue, depuis
quelques années nous
jouons
au-dessous de nos possi
bilités. Je
pense que l’on peut alle
r au-delà de ce
que l’on atteint actuellem
ent et nous
allons faire les travaux
nécessaires
pour que les prochaines
années ça se
concrétise au niveau du
classement.
Réponse de la page 6
Chiffre du mois
a) Il y a eu 24 parution
s du tchoukup,
sans compter le tchoukup
express qui n’a
pas été imprimé. En réa
lité, la numérotation du tchoukup comp
rend aussi
les éditions parues sou
s son ancienne
appellation : Suisse Tchouk
ball. Pour
plus de détails, voir l’ar
ticle en
page 12.
12
tchoukup
fünfzig Ausgaben
und noch so frisch
tchoukup
cinquante numéros
et toutes ses dents
up
n
Le tchouk célèbre so
Depuis son
ro.
mé
nu
me
tiè
an
qu
cin
de douze
s
plu
a
introduction il y
ont
es
os
ch
de
ans, beaucoup
e du
oir
ist
l’h
r
su
r
changé. Retou
journal de la FSTB.
Fédération
En 2001 le comité de la
Carole
ck,
be
Suisse (Daniel Busch
chel
Mi
et
er
sm
Greber, Erika Me
pour
yen
mo
un
it
ha
Thomann) cherc
mb
s les me res
communiquer avec tou
01, nous nous
de la Fédération. De 20
us souvenezsouvenons tous, mais vo
unication
mm
vous des moyens de co
xistait
n’e
k
oo
à disposition ? Faceb
e-mails
les
et
b
we
le
pas encore et si
up de
co
au
be
e
qu
tils
étaient des ou
it
utilisa tous les
monde avait adopté et
nnes sans
jours, le nombre de perso
re bien plus
co
accès à Internet était en
tions de
ita
lim
s
grand. Sans parler de
ne belle
d’u
i
vo
l’en
–
taille des fichiers
teur
ep
réc
le
ur
po
photo impliquait
échargement
plusieurs minutes de tél
du fichier.
, trouver les
discuter de sa vocation
réaliser la
s,
icle
rédacteurs des art
l’époque !) et
de
rd
Wo
création (sur le
ment final à
apporter le CD du docu
us demandez
l’imprimeur (si vous vo
il n’était
pourquoi – l’envoi par ma
la taille du
–
ble
simplement pas possi
!).
e
nd
gra
p
document était tro
que le comité
C’est dans ce contexte
isse Tchoukball.
Su
le
a décidé de lancer
par année,
s
foi
q
cin
Publié quatre à
aque
ch
re
ind
tte
d’a
son but était
partager
de
n,
tio
éra
féd
la
membre de
s
nte et
les informations importa
à venir.
nts
d’annoncer les événeme
t un
tou
it
éta
r
Le travail à accompli
ent,
cem
an
fin
son
r
challenge : assure
bre 2001, le
Et finalement, en novem
Tchoukball
premier numéro du Suisse
ines
est paru. Huit pages ple
oukball en
d’informations sur le tch
it déjà
éta
at
Suisse : le championn
entrée
son
t
sai
là, le tchoukball fai
équipes
les
et
rt
po
+S
dans Jeunesse
participer
suisses se préparaient à
nde en
aux championnats du mo
Angleter re.
petit
Le journal a ainsi fait son
fil des
au
in
em
bonhomme de ch
trois
tre
en
nt
ssa
rai
années en pa
t droit
eu
Il
.
son
sai
r
pa
s
et cinq foi
rations
à quelques petites amélio
is sans
visuelles par-ci par-là, ma
parence
l’ap
ns
grand changement da
générale.
e le journal
C’est en octobre 2007 qu
prendre
change de nom pour
up La FSTB avait
.
ouk
tch
ion
llat
l’appe
llectif de
alors fait appel à un co
repenser
ur
po
designers, binocle,
résultat est
Le
ge.
pa
toute la mise en
ssion se
pre
l’im
,
ins
réussi ! Néanmo
blanc, et ce
fait toujours en noir et
encore.
s
son
sai
e
pendant quatr
voit
La saison 2011 – 2012 se
nous sortons
et
restreindre son budget
sera pas
ne
i
donc un hors-sérieupqu
s. Il est
res
exp
imprimé : le tchouk
s for mat
sou
bs
clu
x
alors envoyé au
puissent
électronique pour qu’ils
tous leurs
transmettre le journal à
pas imprimer
membres. Le fait de ne
rédaction de
le journal a permis à la
le réaliser en
t
en
pouvoir complètem
ît et donne
pla
at
ult
couleurs. Le rés
ssion en
pre
l’im
à
r
envie de passe
les deux seuls
e
qu
si
ain
st
couleurs. C’e
lors de cette
numéros qui sont sortis
d’être les
saison ont eu le privilège
journal
Le
.
ier
premiers à en bénéfic
ent
em
iss
ch
rai
raf
profite ainsi d’un
nd
spo
rre
co
i
qu
et
u
visuel bienven
vos
tre
en
ez
ten
us
vo
e
au modèle qu
mains.
isse Tchoukball
Tous les numéros du Su
up des saisons précédentes
et du tchouk
ent en
sont accessibles gratuitem
ukup.
ho
/tc
ch
all.
kb
ligne sur tchou
même
usvo
r
pa
nc
do
ez
Vous pourr
rna
jou l, mais
constater l’évolution du
tchoukball
du
aussi revisiter l’histoire
s années.
ère
rni
de
de ces bientôt treize
¬ D.S.
¬ Erika Mesmer
Première responsable
du journal de la FSTB
up
e 50.
Die tchouk feiert ihr
ten Auflage
ers
er
ihr
it
Ausgabe. Se
hat sich
vor über zwölf Jahren
ckblick auf
viel verändert. Ein Rü
ng des
itu
die Geschichte der Ze
STBVs.
mitee des
2001 suchte das neue Ko
s (Daniel
schweizerischen Verband
er, Erika
Buschbeck, Carole Greb
mann)
om
Mesmer und Michel Th
ern
ied
tgl
einen Weg mit den Mi
ren.
izie
un
mm
des Verbands zu ko
,
alle
s
un
wir
An 2001 erinnern
die
an
ch
no
ch
eu
ihr
aber erinnert
von
ten
kei
Kommunikationsmöglich
nicht
ch
no
es
damals?! Facebook gab
und
t)
de
rün
(FB wurde erst 2004 geg
n
vo
ails
E-M
d
wenn das Internet un
,
rde
wu
t
utz
gen
e
vielen schon reg
vernetzten“
dann waren die „Nicht
hrzahl. Und
doch noch weit in der Me
bezüglich
von den Begrenzungen
sprechen wir
der Grösse der Dateien
ein schönes
rde
schon gar nicht – wu
sste der
mu
nn
Foto verschickt da
mehreren
nd
hre
wä
ses
Empfänger die
.
Minuten herunterladen
h das
In diesem Umfeld hat sic
Suisse
die
Komitee entschlossen
. Mit vier
en
geb
Tchoukball herauszu
r war ihr
Jah
pro
re
bis fünf Exempla
nds zu
rba
Ve
s
de
ied
tgl
Ziel jedes Mi
ation zu
erreichen, wichtige Inform
e Anlässe
verteilen und zukünftig
wältigende
anzukündigen. Die zu be
rderung : die
Arbeit war eine Herausfo
die Ziele zu
Finanzierung zu sichern,
r Artikel
de
en
definieren, die Autor
ellung zu
nst
me
zu finden, die Zusam
damals!)
n
vo
rd
Wo
m
machen (mit de
mit dem
und zum Schluss die CD
Dr ucker zu
fertigen Dokument zum
fragen, warum
bringen (wenn Sie sich
il zugeschickt
Ma
dies nicht einfach per
einfach zu
für
da
r
wurde – die Datei wa
gross!)
r es dann
Im November 2001 wa
ge des
so weit : die erste Aufla
chienen.
Suisse Tchoukballs ist ers
onen
ati
8 Seiten voll mit Inform
weiz: die
Sch
r
de
über Tchoukball in
ball trat
uk
ho
Tc
,
da
Liga war schon
die Schweizer
Jugend+Sport bei und
bereiteten
Nationalmannschaften
schaft in
sich auf die Weltmeister
Grossbritannien vor.
in schwarz
die Zeitschrift weiterhin
s noch für
weiss gedruckt – und die
weiter vier Jahre.
12 wird
In der Saison 2011 – 20
d eine
un
ert
uzi
red
ihr Budget
ht gedruckt
nic
die
e,
ab
usg
Sondera
up express, wird
wird, die tchouk
d den Klubs in
herausgegeben. Sie wir
endet, damit
ges
elektronischer Form
weiterleiten
ern
ied
tgl
sie diese den Mi
on nicht
können. Da diese Versi
die Redaktion
te
nn
ko
,
rde
wu
gedruckt
talten. Das
die Zeitung in Farbe ges
it ist die Lust
Resultat gefällt und som
stärkt. Daher
be
len
auf Farbe umzustel
sgaben, die
Au
en
zig
hatten die zwei ein
en wurden,
diese Saison herausgegeb
ruckt zu
das Privileg in Farbe ged
erlebt dadurch
werden. Die Zeitschrift
lle Erfrischung
eine willkommene visue
ll, dass Sie
de
und entspricht dem Mo
n.
lte
ha
en
gerade in den Händ
im Laufe der
Seit dem hat die Zeitung
t und ist drei
Jahre ihren Weg gemach
chienen. Sie
bis fünf Mal pro Jahr ers
rungen erlebt,
hat kleine visuelle Ände
rungen.
de
aber ohne grosse Verän
die Zeitschrift
Im Oktober 2007 ändert
up
in tchouk
ihren Namen und wird
eitet da mit
umgetauft. Der STBV arb
le zusammen,
den Designern von binoc
u zu gestalten.
um das ganze Layout ne
doch wird
kt,
Das Resultat ist geglüc
Tchoukball
Alle Ausgaben der Suisse
up
gangenen
und tchouk der vorherge
line unter
Saison stehen gratis on
zur Verfügung.
p
tchoukball.ch/tchouku
Entwicklung
die
r
be
Sie können dort sel
die
ch
au
er
der Zeitschrift ab
balls der letzten
Geschichte des Tchouk
stöbern.
fast dreizehn Jahre durch
¬ D.S.
etzung)
¬ Erika Mesmer (+ Übers
itung des
Ze
r
de
Erste Chefredaktorin
STBVs
13
interview
interview
Thomas Produit
J.E. : Ta place préférée sur
un ter rain ?
T.P. : Il y a deux places
que j'aime
beaucoup mais une en
particulier :
l'aile gauche. J'aime be
aucoup
cette place, car elle me
permet de
pouvoir goûter à toutes
les joies du
tchouk ! En effet, il n'y
a rien de plus
satisfaisant à mon goût
que de faire
une énorme volante ave
c l'autre
ailier ! De nos jours les
ailiers sont
amenés de plus en plu
s à participer
de manière plus prono
ncée en
défense. Ça me permet
de pouvoir
soutenir un peu mon cen
tre-cadre et
donc aussi de m'engage
r en défense,
à mon grand bonheur
puisque ma
J.E. : Le pire ?
T.P. : Je n'ai pas de « ma
uvais »
souvenir mais j'ai eu de
s moments
de doutes ou de décep
tions parfois.
En fin d'année passée
notamment,
puisque j'ai été longtemp
s blessé et
que ma longue absence
des ter rains,
sur tout lors d'un tourno
i comme celui
de Genève, m'a pesé sur
le moral.
J.E. : Tes autres hobbies
?
T.P. : Je n'en ai pas vra
iment car le
tchouk s'auto-suffit ! Ma
is je peux
dire que j’aime bien la
lecture et les
sciences.
J.E. : Tes activités de bén
évole ?
T.P. : Je suis président
du club
de Zürich et sinon au sei
n de la
FSTB même j'ai deux cas
quettes :
Je suis Coach J+S de la
FSTB et
co-entraîneur avec Br un
o Remolif
C.P.
« le succès n'est pas un bu
t mais un moyen de viser plus haut
». Ces joueurs
nous apprennent que l'o
n ne vise plus
haut que si l'on gagne
dans les règles
de l'ar t !
J.E. : Ton meilleur souven
ir
tchoukballistique ?
T.P. : Je ne sais pas par
où commencer
puisque qu'il y en a tan
t ! Mon séjour
en Autriche pour les ch
ampionnats
du monde juniors, la vic
toire avec
Genève 1 aux Geneva
Indoors Élite,
ou encore la troisième
place au
dernier tournoi de Rim
ini resteront
en tout cas gravés dans
ma mémoire.
Je ne parle même pas
de la dernière
European Winners’ Cu
p à Neuchâtel
qui reste pour moi un
des meilleurs
tournois de tchoukball
auquel j'aie
participé.
J.E. : Quand et comment
as-tu découver t
le tchoukball ?
T.P. : C'était en fin 2006
. Je faisais du
handball, mais je ne m'
épanouissais
pas vraiment. En effet,
j'aimais
bien ce sport, mais je n'a
rrivais pas
vraiment à m'intég rer
dans mon
équipe. C'est pourquoi
je cherchais à
voir ailleurs. Ma mère,
ayant vu qu'à
Genève on proposait ce
« nouveau »
sport, m'a suggéré d'essa
yer le
tchoukball. J'ai tout de
suite croché !
J.E. : Ton ou tes club(s) ?
T.P. : J'ai commencé à
Genève et je
ne l'ai quitté que récem
ment en fin de
saison 2012. Comme j'ai
déménagé à
Zürich, j'ai décidé d'y cré
er un club.
Ça ne marche pas vraim
ent for t et
comme le championnat
me manquait,
j'ai aussi eu l'honneur
de rejoindre le
club de Val-de-Ruz cet
te saison !
15
D.S.
Le tchoukball helvétiq
ue bouge
beaucoup, et ce grâc
e aux
nombreux bénévoles
qui y
apportent leurs comp
étences.
Par cette rubrique, la
rédaction
souhaite vous présen
ter
brièvement celles et
ceux qui
contribuent à faire viv
re le
tchoukball en Suisse.
Présentation de Thom
as Produit
de Zürich et du Val-d
e-Ruz.
¬ J.E.
Thomas en 2011, alors
encore avec le maillot gen
des sélections M18 du
cadre national.
Le Coach J+S fait le lie
n entre J+S
et la FSTB. Concernan
t les sélections
M18, je fais ça depuis
deux saisons
et ça me plaît de transm
ettre aux
jeunes ma vision du tch
oukball et à
ma grande satisfaction
ce sont des
joueurs et joueuses ex
traordinaires,
volontaires et travaille
urs !
Benoît Vermot
Thomas, lors de la pet
ite finale de l'European
seconde place préférée
c'est le
centre-cadre.
J.E. : Ce qui te motive le
plus dans le
tchoukball ?
T.P. : Premièrement, c'e
st rapide,
c'est beau et qu'est ce
que l'on se
marre ! Sinon j'aime ce
sport car il
me permet de jouer à
« haut » niveau
tout en n’étant qu'un spo
rtif amateur.
Quand vous avez goûté
à l'adrénaline
que procure un match
de tchouk,
vous devenez accro ! Po
ur finir, ce
qui me motive le plus
c'est aussi
l'ambiance, les gens ! Le
monde du
tchouk est petit ; on se
sent comme
dans une grande famille
.
plus qu'un joueur, un
Winners' Cup 2014 à Neu
châtel
J.E. : Selon toi, quelles val
eur s sont
portées par le tchoukball
?
T.P. : L'esprit d'équipe et
le don de soi,
ainsi que le fair-play. L'e
sprit d'équipe,
car c'est un sport colle
ctif et ce n'est
qu'en construisant ensem
ble que l'on
réalise de belles chose
s. Le don de soi
car comme dans beauco
up de sports
collectifs, on doit se do
nner pour
l'équipe et s'oublier un
peu. Ça nous
réapprend à être humb
le. Le fair-play
car, même si ça se perd
parfois, je ne
connais aucun autre spo
rt où, même
lors d'une finale de cham
pionnat
hyper tendue, un joueu
r montre qu'il
a fait point perdu à l'ar
bitre. Cette
honnêteté est la preuv
e vivante de
la citation de Pierre de
Coubertin :
D.S.
14
présentation d'un bén
du tchoukball suisse évole
C'est avec énormémen
t de tristesse
que nous vous annonçon
s le décès de
Benoît Vermot lors d'u
n accident de la
route sur venu ce vendre
di 6 juin 2014.
Benoît, 25 ans, était jou
eur au sein
de l'équipe des Val-de-R
uz Flyers et
membre du club de Va
l-de-Ruz depuis
son plus jeune âge.
C'était un joueur exemp
laire. Un
attaquant complet et red
outablement
efficace. Un exemple de
fair-play
aussi. Jamais il n'a hauss
é la voix
envers un arbitre ou un
joueur
adverse. Un joueur pré
cieux pour son
équipe, tant sur le ter rai
n que dans le
vestiaire grâce à sa cap
acité d'écoute.
exemple
Derrière son calme appa
rent se
cachait un jeune homm
e plein
d'humour et de vie. Cette
vie qui lui a
été enlevée trop vite.
La Fédération Suisse de
Tchoukball
adresse ses plus sincèr
es
condoléances à la famille
et aux
proches de Benoît, ainsi
qu'à tous les
membres du Tchoukba
ll Val-de-Ruz.
¬ Le Comité exécutif de
la FSTB
evois
n°50 juillet 14
www.tchoukball.ch
[email protected]
16
partenaires
impressum
.ch
[email protected]
t FSTB,
en
sid
David Sandoz – pré
tchoukup
du
ble
nsa
rédacteur respo
all.ch
[email protected]
eur
act
réd
–
es
tev
Jérémie Es
all.ch
kb
ou
tch
@
ves
ste
jeremie.e
r
eu
Claudio Podda – rédact
ch
all.
kb
[email protected]
e Br uhin,
Mirjam Bartels, Stéphan
l
nie
Da
,
nd
nzi
Marzell Came
ux,
ho
léc
Fre
n
rai
Lo
ck,
Buschbe
Raquel
er,
Pascal Kuhn, Erika Mesm
as
om
Th
,
Pedro, Olivier Renaud
,
rpe
Vo
er
Produit, Muriel Somm
o ont
Zit
nt
ure
La
et
a
Samantha Urbin
avec tous nos
collaboré à ce numéro,
remerciements.
© FSTB – juillet 2014
es
Publié à 1300 exemplair
vin SA
Ca
hic
Imprimé à Artgrap