TOUR DE CHAMPS - Région Haute Normandie

MAGAZINE
D’INFORMATION
DE LA RÉGION
HAUTE-NORMANDIE
w w w.hau tenormandie.fr
N°132 SEPTEMBRE 2014
P.3
FOCUS
LES CONCERTS DE
LA RÉGION
RETOUR EN IMAGES
P. 11-13
DOSSIER
L’AGRICULTURE
EN HAUTE-NORMANDIE
TOUR DE CHAMPS
132
3
FOCUS
Lycées : tour d'horizon
des travaux de l'été
4
EN IMAGES
Les concerts de la Région :
succès populaire
6
VU D’ICI
w Rouen : prairie Saint-Sever
w Barentin : Lucibel primé
w Louviers, Oissel,
Sotteville : champions en
série
w St-Etienne-du-Rouvray :
Seine Ecopolis inauguré
w Le Havre : nouveau succès
pour Aircelle
w Brionne : meilleurs
apprentis de France
w Le Tréport : sauvetage en
mer
w Le Neubourg : le lycée
agricole à l'Elysée
w Barneville : projet Ecocitoyenneté
w Tillières-sur-Avre :
Systemair arrive
8
11
14
17
RÉGION ACTIVE
w Lycées : la plate-forme LEA
w Passeport pour
Sciences Po
w Nouveau : le pass Région
Mobilité Emploi
w Atoumod'Multi
w HN'Go Liberté
w Ligne Serqueux-Gisors
L'édito
DE NICOLAS MAYER-ROSSIGNOL
Président de la Région Haute-Normandie
© David Morganti
N°
SEPTEMBRE 2014
L
a rentrée ! Pour beaucoup de nos concitoyens, c’est une étape
qui n’est pas simple à franchir, notamment lorsque l’on a des
enfants à l’école. Avec les autres collectivités locales, la Région
accompagne les 75 000 lycéens haut-normands et leurs familles.
Chaque année, elle investit plus de 220 millions d’euros dans les
85 lycées publics haut-normands, et près de 200 millions d’euros
pour la formation professionnelle et l’apprentissage. En permettant
aux lycéens, aux apprentis, aux étudiants de première année, mais
aussi désormais aux stagiaires de la formation professionnelle, de
bénéficier des avantages de La carte Région, notre collectivité leur
offre la possibilité d’acheter du matériel scolaire et d’accéder à la
culture et au sport à moindre coût. En instaurant le dispositif Atoumod,
carte unique de voyage, ainsi que des tarifs préférentiels avec HN’Go
Jeunes, la Région permet aux jeunes de se déplacer plus facilement
sur le territoire haut-normand. En abondant le fonds de garantie des
loyers étudiants en faveur du dispositif Caution Locative Etudiant,
la Région facilite l’accès au logement pour les étudiants dépourvus
de garants. En mettant en place le Pass Mobilité Emploi, la Région
aide les jeunes ayant des difficultés d'insertion à obtenir leur permis
de conduire. En créant le Pass Région Santé, la Région souhaite
développer la prévention et l’information. Toutes ces actions en
attestent : la Région est mobilisée pour faire de cette rentrée et de
cette nouvelle année une réussite. En veillant, toujours, à gérer au plus
près l’argent public ; car chaque euro dépensé doit être un euro utile.
Chaleureusement,
Nicolas Mayer-Rossignol
DOSSIER
L’AGRICULTURE
EN HAUTE-NORMANDIE
TOUR DE CHAMPS
LE MAG RÉGION
Pratique, insolite, ludique...
PARCOURS
Jérôme Guillemont,
inventeur européen de
l'année
18
TRIBUNES LIBRES
des groupes politiques
du Conseil régional
18
SORTIR
L’agenda culture, sports,
loisirs, nature...
N°132 SEPTEMBRE 2014
SUIVEZ AUSSI
NOTRE ACTUALITÉ SUR
LES RÉSEAUX SOCIAUX :
@hautenormandie sur twitter
et www.facebook.com/
region.haute.normandie
RETROUVEZ TOUTES LES
INFOS SUR LES ACTIONS DE
LA RÉGION, FLASHEZ
CE CODE.
Journal d’information de la Région Haute-Normandie
5 rue Schuman - CS 21129 - 76174 Rouen cedex
Tél. 02.35.52.56.00 - Fax : 02.35.52.56.56
www.hautenormandie.fr
Directeur de la publication : Nicolas Mayer-Rossignol
Rédacteur en chef: Nathalie Lecerf
Responsable de la publication : Pascale Feugère
Rédaction : Pascale Feugère, Magali Joutet, Laure Voslion, Manon Gauthier
& Michaël Amsalem
Photo couverture : Aurélie Bousselaire, maraîchère bio à Champigny La Futelaye
©Groupement régional des agriculteurs biologiques de Haute-Normandie (GRABHN)
Design graphique & réalisation : arcangelegroupe.com
Impression : Lenglet imprimeurs SAS
Tirage : 897 000 exemplaires Diffusion : La Poste/Mediapost
Dépôt légal : à parution ISSN 1294-8578.
est diffusé dans tous les foyers
Le journal
haut-normands. Si vous ne l’avez pas reçu, signalez cette
anomalie au service communication, 02.35.52.57.06
Focus
U N D I S P O S I T I F,
UNE ACTION,
U N É V É N E M E N T,
UN LIEU
LYCÉES : L'ÉTAT DES LIEUX
DES CHANTIERS DE L’ÉTÉ
Durant l’été, les chantiers dans les lycées ont accéléré la cadence afin de livrer pour
la rentrée des bâtiments neufs ou rénovés. Salles de classe, demi-pensions, internats,
gymnases… Etat des lieux des travaux de l'été, tous financés à 100% par la Région.
Lycée Jacques Prévert, Pont-Audemer
Construction d'un bâtiment polyvalent et réaménagement des locaux existants. Le bâtiment polyvalent a
été mis à disposition de l’établissement en mars 2014.
La livraison des autres locaux est prévue pour cette
rentrée. Le coût global des travaux s'élève à 2,2 millions d’€.
vés par la mise en service en ce mois de septembre
de la Maison des lycéens.
Lycée Pierre de Coubertin, Bolbec
La demi-pension vient d'être restructurée avec extension de la salle de restauration. Les travaux se poursuivent dans la zone "cuisine" jusqu'en février prochain.
Le coût de ces opérations sera de 4,25 millions d’€.
Lycée Louise Michel, Gisors
Après l’inauguration début juin par le président de Région du gymnase, de l’internat et de la demi-pension
entièrement rénovés, c'est la partie sud du lycée professionnel qui fait actuellement l'objet de travaux. Elle
sera livrée en décembre. Le bâtiment de liaison avec
le lycée d’enseignement général et technologique a
été mis à la disposition des élèves en cette rentrée. Le
coût des travaux s'élève à 36,4 millions d’euros, intégralement financés par la Région. w
Lycée Porte Océane, Le Havre
Restructuration de l’accueil, du pôle administratif &
vie scolaire et de la salle des professeurs pour un
montant de 1,6 million d’€. Les travaux se sont ache-
Lycée Ferdinand Buisson, Elbeuf-sur-Seine
La demi-pension a connu une vaste restructuration
d'un montant de 3,1 millions d’€ qui vise à améliorer
le confort des élèves et du personnel.
Le lycée Pierre de Coubertin à
Bolbec (Architecte En Act)
La demi-pension du lycée
Ferdinand Buisson à Elbeuf
(Architecte Gilles Thorel)
Le lycée Louise Michel
à Gisors (Archi5prod)
Magazine d’information de la Région Haute-Normandie
4
© Eric Bénard
Show
devant !
4 SOIRÉES
150 000 SPECTATEURS
For the Hackers
3 JUILLET Metronomy, For the Hackers, BeSharp
20 000 PERSONNES
4 JUILLET Skip the Use, Martin Garrix, Christine,
The Rockin’ Pandas 70 000 PERSONNES
(+30 000 connexions internet sur le site qui
retransmettait le concert)
© Mathieu Olingue
© Mathieu Olingue
Du 3 au 6 juillet, les Concerts gratuits de la Région
ont rythmé les premiers jours de l’été, déplacé
les foules et fait danser le public. Durant 4 soirs,
groupes régionaux et têtes d’affiche internationales
se sont succédé sur la grande scène des Concerts
installée sur la presqu’île de Waddington, devenue
le "dance floor" le plus prisé de toute la région !
5 JUILLET Texas, Lascaux, The Jamm
30 000 PERSONNES
N°132 SEPTEMBRE 2014
The Jamm
© Eric Bénard
Skip the Use
© Eric Bénard
© Eric Bénard
6 JUILLET Ayo, Gaëtan Roussel, You said strange
30 000 PERSONNES
5
© Eric Bénard
EN IMAGES
Martin Garrix
© Eric Bénard
Metronomy
Christine
Gaëtan Roussel
Metronomy
"C’est un succès, 150 000 personnes sont venues assister aux
Concerts gratuits de la Région, dont 70 000 le 4 juillet pour Skip
the Use et Martin Garrix", a salué Nicolas Mayer-Rossignol,
le président de la Région. "Les groupes régionaux, venus de
tout le territoire, ont contribué à la réussite de ces soirées.
Texas
Quant aux groupes lycéens, en plus de relever haut à la main
le défi de la scène, ils ont tous eu leur bac !"
© Mathieu Olingue
© Mathieu Olingue
Texas
Ayo
Magazine
Magazined’information
d’information de la Région Haute-Normandie
Haute-Normandie
6
VU D’ICI
Gonfrevillel'Orcher
Pont-Audemer
Oissel
Brionne
Louviers
L’ACTU DES TERRITOIRES
Barentin
Rouen & Mont-Saint-Aignan
Sotteville-les-Rouen
Saint-Etienne-du-Rouvray
Val-de-Reuil
Saint-Etienne-du-Rouvray
Seine Ecopolis
inaugurée
C'est le 1er juillet qu'a été
officiellement inaugurée la pépinière
& hôtel d'entreprises Seine Ecopolis,
sur le technopôle du Madrillet à
Saint-Etienne-du-Rouvray.
Dédié à l'éco-construction, porté par
la Métropole Rouen Normandie et
co-financé par la Région, ce bâtiment,
particulièrement exemplaire sur
le plan énergétique, accueille
déjà 14 entreprises et porte de
nombreux projets. w
Pour en savoir plus : 02.35.76.47.40
ou www.rouen-developpement.com/
jinnove-a-rouen
Rouen
N°132 SEPTEMBRE 2014
© Frédéric Bisson
Plaine urbaine
C’est une nouvelle fenêtre sur le
fleuve, sur la cathédrale, sur l'île
Lacroix et sur la colline SainteCatherine qui s'est ouverte
aux habitants de la métropole
rouennaise.
Inaugurée le 12 juillet, la "prairie
Saint-Sever" s'étend sur 5.500
m 2 sur les quais rive gauche,
entre le pont Corneille et le pont
Boieldieu. Financée par la Région, le
Département, la Métropole Rouen
Normandie, la Ville de Rouen et
l’Europe, cette plaine urbaine
pourra servir à de nombreux usages
(farniente, promenades, jeux, piquenique…) et accueillir des événements
sportifs et culturels. Deux autres
phases de travaux sont programmées
à partir de 2015 pour poursuivre
l'aménagement des quais rive
gauche. w
Louviers, Oissel, Val-de-Reuil, Rouen,
Mont-Saint-Aignan, Sotteville-lès-Rouen
Performances en série
Belles performances en série cette saison pour des clubs hautnormands qui se sont employés à porter les couleurs de notre région
au plus haut niveau.
Le Billard Club de Louviers avec son équipe de Division 3 jeu de série
termine 4e de son Championnat de France. Les équipes de Division 1 et
2 jeu de série du Billard Club Osselien sont quant à elles sacrées championne de France 2013-2014 (un doublé historique) et pour parfaire ce
palmarès, l'équipe des - 19 ans est vice-championne de France et médaillée de bronze au Championnat d’Europe à Luxembourg.
Autre performance à saluer, le Championnat d'Europe de golf a été remporté avec brio en juillet par la Haut-Normande Elisabeth Codet, du club
de golf de Rouen/Mont-Saint-Aignan, à Skalica en Slovaquie.
Plusieurs athlètes se sont aussi illustrés par leurs brillants résultats :
Amadou N'Diaye du Val-de-Reuil Athletic Club a décroché le titre de
champion de France Elite 400 haies à Reims. Charlotte et Gabrielle
Nguyen Van Tu du Stade Sottevillais 76 ont obtenu les 3e et 4e places sur
le 20 km marche des Championnats de France d'athlétisme Espoirs à
Albi. Et ce n'est probablement pas fini… w
VU D’ICI
L’ACTU DES TERRITOIRES
7
Gonfreville l'Orcher
et Pont-Audemer
Nouveau succès
pour Aircelle
Le président de la Région, Nicolas Mayer-Rossignol, a visité il y a quelques
semaines le site havrais en compagnie de Martin Sion, PDG d'Aircelle, de
Catherine Troallic, députée et de Laurent Logiou, Vice-président de la Région
Brionne
Meilleurs apprentis de France !
Belle moisson de prix pour les élèves du lycée Augustin
Boismard au concours du Meilleur apprenti de France 2014.
Ce lycée spécialisé dans les métiers d'art de l'ameublement et de
l'agencement s'est en effet imposé dans les catégorie "ébénisterie",
"marqueterie" et "tapisserie". Clément Martin a remporté la
médaille d'or nationale en marqueterie. Les Brionnais sont
également repartis avec 4 médailles régionales (récompensant
le travail d'Aurélie Cahagne, Laurie Hue, Clément Martin et
Alexandre Thomas) et 7 médailles départementales (Aurélie
Cahagne, Laurie Hue, Alexandre thomas, Thimotée Fertey, Emilie
Larmagie et Valentine Fontaine). w
Pour en savoir plus : lycees.ac-rouen/boismard
Clément Martin,
médaillé d'or
en marqueterie
Autre pépite de l'industrie régionale,
l'entreprise Aircelle, présente à Gonfreville
l'Orcher et à Pont-Audemer (groupe Safran),
a été sélectionnée pour fournir les nacelles
de moteurs d'avion du futur A330 NEO
d'Airbus.
L'annonce a été faite au salon aéronautique
de Farnborough, près de Londres : le futur
A330 NEO (pour New Engine Option) sera
équipé de réacteurs Trent 7000 développés
par Rolls-Royce. Cette nouvelle motorisation
devrait réduire la consommation de carburant
et permettre d'économiser 14% du coût
d'exploitation par siège.
La mise en service est prévue en 2017.
"Je félicite les salariés et les équipes d’Aircelle
que je suis allé soutenir il y a quelques semaines
au Havre, indique Nicolas Mayer-Rossignol.
La qualité de leur travail est une nouvelle fois
récompensée. L'attribution de ce nouveau
marché est une bonne nouvelle pour l'emploi
et pour cette entreprise que notre collectivité
accompagne depuis de nombreuses années."
Au titre de l'appel à projets Energies, la Région
vient ainsi de lui accorder une subvention de
5,4 millions d'€ pour soutenir différents projets
de réduction des émissions de CO2 .w
Barentin Plein feux sur Lucibel
Récemment récompensée par le "Grand prix
des entreprises de croissance" (décerné par
le magazine Décideurs) dans la catégorie
Greentech & énergies, la société Lucibel poursuit son projet de transfert de ses activités de
la Chine à Barentin. Soutenue par la Région qui
vient de lui accorder un prêt à taux zéro d'un
montant d'1,75 million d'€ dans le cadre de l'appel
à projets Energies (APE), l'entreprise va créer sur
le site de l’usine Gardy à Barentin, une unité de
production d’éclairages très innovants à base
de LED qui divisent par huit les consommations
électriques. Ce projet doit permettre la création
de plusieurs dizaines d’emplois directs et le
maintien des emplois indirects liés aux fournisseurs et sous-traitants locaux de Gardy. "Après
avoir œuvré à la relocalisation de cette "pépite"
des énergies vertes vers la Haute-Normandie,
nous apportons notre soutien à ce projet novateur
qui va développer l’activité du site de Barentin
et renforcer l’emploi local", commente Nicolas
Mayer-Rossignol. w
Magazine d’information de la Région Haute-Normandie
Le Tréport
8
VU D’ICI
L’ACTU DES TERRITOIRES
Barnevillesur-Seine
Le Neubourg
Des lycéens à l'Elysée
Le Neubourg
Tillières-surAvre
Le lycée agricole du Neubourg a obtenu le 2e prix
de l'Audace artistique et culturelle pour son
projet "Autour du vêtement de travail" dont la
Région est partenaire. Les lycéens sont allés le
10 juin recevoir leur prix à l'Elysée, en présence
du président de la République, de la ministre de la
Culture et du ministre de l’Education nationale.
"Je veux saluer le lycée professionnel agricole du
Neubourg, a dit François Hollande. Il se trouve que
je connais le Neubourg donc cela me fait plaisir. Là,
nous sommes dans ce que l'on appelle la ruralité
avec un très beau sujet d'investissement des élèves
sur le vêtement de travail. Comment faire pour
que le vêtement de travail soit regardé comme une
œuvre artistique, je pense qu'il y a là une très belle
démarche." Le président a passé un bon moment à
discuter avec les jeunes lauréats, mettant en avant
les bienfaits de l'enseignement agricole et ses
nombreux débouchés ! w
Barneville-sur-Seine
© Alan Aubry - CG76
L'écologie sans frontières
Le Tréport
Une nouvelle vedette pour
le sauvetage en mer
Inaugurée fin juin, la nouvelle vedette de la Société de
sauvetage en mer (SNSM) du Tréport offre des moyens
d’intervention plus efficaces ainsi qu'une meilleure
sécurité à l'équipage. Insubmersible, elle possède une forte
capacité d’auto-redressabilité et est dotée des équipements
les plus modernes. Ses capacités de recherche, de recueil
et d’accueil des naufragés sont supérieures à celles de
l’ancienne vedette. Sa vitesse peut atteindre 26 nœuds
et sa durée de vie est estimée à au moins 25 ans. D'un
coût total de 535 000 €, elle a été financée par la Région
et le Département de Seine-Maritime dans le cadre d’un
Plan pluriannuel d’investissement destiné à soutenir le
sauvetage en mer. La SNSM (133 750 €), l’Etat (133 750 €), la
Région Picardie (30 000 €) et le Département de la Somme
(30 000 €) ont complété le tour de table. w
N°132 SEPTEMBRE 2014
Du 4 au 15 août, le gîte du Panorama à Barnevillesur-Seine accueillait 26 jeunes de 13 à 18 ans
participant au projet "Eco-citoyenneté 2.0"
organisé conjointement par la MJC d’Elbeuf,
l’association Etoile culturelle d’Akbou en Algérie
et l’association AIDA de Cluj en Roumanie.
Financée par la Région, le programme européen
Erasmus et la Métropole Rouen Normandie,
l’opération a permis à ces jeunes de se rencontrer, de
participer à des ateliers et des débats sur l’écologie
et la sauvegarde de l’environnement et de réaliser
une émission de télévision intitulée "Ecologie
sans frontières", diffusée en direct le 13 août sur
internet. Repartis avec leur émission sur DVD, ils ont
maintenant pour mission de partager leur expérience
dans leur pays et de sensibiliser leurs compatriotes à la
préservation et à la valorisation des milieux naturels. w
Pour en savoir plus : MJC de la région d'Elbeuf,
02.35.81.41.30
Tillières-sur-Avre
Une bonne nouvelle
pour l’emploi !
Le Tribunal de commerce de Versailles a
donné le 21 juillet son accord à la proposition
du groupe suédois Systemair AB de reprendre
le site de production d'Airwell à Tillières-surAvre. Fabricant de produits de climatisation, ce
groupe en pleine expansion, déjà présent dans
plusieurs pays d’Europe, souhaite ainsi trouver
un ancrage en France pour poursuivre sa
croissance externe. "C’est une nouvelle positive
pour l’emploi, le site d'Airwell employant près de
150 salariés, souligne Nicolas Mayer-Rossignol.
C’est une reconnaissance de la qualité de leur
travail. La Région est prête à mobiliser ses outils
pour accompagner le développement du site." w
RÉGION ACTIVE
LYCÉES, JEUNESSE & FORMATION
9
Pass Région Mobilité Emploi
Un permis pour l'autonomie
Parce que l'absence de moyen de transport est bien souvent un frein à l'autonomie et à l'insertion
durable des jeunes, la Région a créé le pass Région Mobilité Emploi. Objectif : offrir à des jeunes
ayant de faibles ressources financières un coup de pouce décisif pour passer leur permis de
conduire voiture (permis B).
O
Nouveau
Des lycéens
bien connectés
© Thinkstock
pérationnel en ce mois de
septembre, il s'adresse aux
jeunes de 16 à 25 ans en
“emploi d’avenir” ou en formation
qualifiante suite à un Contrat d’accès
à la qualification (CAQ), résidant en
Haute-Normandie et suivis par une
Mission locale/PAIO. D'un montant de
1 000 € maximum par jeune, l’aide
peut couvrir jusqu’à 50% des frais
de cours de code et de conduite
en auto-école. La Région peut aussi
accorder aux bénéficiaires du CAQ
une aide ponctuelle pour leurs trajets domicile-formation. Limitée à
100 €, celle-ci est cumulable avec
l’aide au permis de conduire pour les
jeunes ayant un projet professionnel
validé par leur Mission locale/PAIO.
"Pour travailler, pour se former, il faut
pouvoir se déplacer. Ce nouveau
dispositif de la Région va permettre
à des jeunes aux revenus modestes
de s’ouvrir d'autres horizons”, indique
Nicolas Mayer-Rossignol.
Pour plus de souplesse et de proximité, le pass Région Mobilité Emploi
est géré directement par les Missions
locales/PAIO. w
Pour en savoir plus : contacter
les Missions locales/PAIO ou
www.hautenormandie.fr
Etudes supérieures
Sciences-Po par la grande porte
Le 1er juillet, le lycée Marcel Sembat de Sotteville-lès-Rouen recevait 4 élèves ayant brillamment réussi leur concours d'entrée
à Sciences-Po. Un rêve rendu possible grâce à l'atelier de sciences
politiques mis en place par le lycée. Faisant l'objet depuis 2010-2011
d'une Convention d'éducation prioritaire avec Sciences-Po, le lycée
Sembat a ouvert un atelier de sciences politiques. Accueillant une
vingtaine d'élèves de Première et Terminale, 2 heures par semaine,
c'est à la fois un lieu d'approfondissement de culture générale et un
coup de pouce pour ceux qui veulent passer le concours d’entrée
à Sciences-Po. Pari réussi cette année puisque sur les 5 élèves
de Terminale ayant été admis aux épreuves d'admission, 4 ont été
reçus et intègreront dès cette rentrée la prestigieuse école. w
Pour en savoir plus : http://ateliermarcelsembat
Dès ce mois de septembre, une trentaine
de lycées haut-normands ont accès à
lea.hautenormandie.fr, nouveau portail
lycéen tout en modernité et ergonomie !
Le nouveau portail lea.hautenormandie.fr
permet aux lycéens et leurs parents ainsi
qu’à l'ensemble de la communauté éducative, de partager fichiers et dossiers et d’accéder en quelques clics aux notes, devoirs,
dates de contrôles, absences, cahier de
textes, emploi du temps...
Gagnant en modernité, en fiabilité et en
ergonomie, ce nouvel outil numérique est
déployé à partir de cette rentrée dans une
trentaine de lycées publics. Dès 2015, il
sera accessible à l’ensemble des établissements régionaux. Financé par la Région
Haute-Normandie avec le concours de
l’Union européenne, il offre aussi la possibilité de publier des blogs et de consulter
l'annuaire du lycée. A noter : l’identifiant et
le mot de passe d'accès sont fournis par
l’administration du lycée. w
Magazine d’information de la Région Haute-Normandie
RÉGION ACTIVE
TRANSPORTS RÉGIONAUX
Atoumod'Multi
Après plusieurs mois d'expérimentation
concluante de la carte Atoumod dans les
agglomérations de Rouen, Elbeuf et Evreux,
la Région et ses partenaires mettent en
place Atoumod'Multi, nouvel abonnement
mensuel qui permet de voyager sur plusieurs
réseaux de transport.
Fonctionnant par zones géographiques,
Atoumod'Multi constitue une vraie avancée
pour les usagers. Avec un seul et même titre
de transport chargé sur la carte Atoumod, il
est désormais possible de circuler en toute
liberté et en illimité dans la ou les zones de son
choix, en train, bus, métro et/ou car. D'abord
testé à l'échelle de la métropole rouennaise et
des agglomérations de Louviers/Val-de-Reuil
et d'Evreux, Atoumod'Multi sera peu à peu
étendu à toute la Haute-Normandie. Simplicité
d'utilisation mais aussi simplicité tarifaire : c'est
le nombre et la combinaison des zones qui
déterminent le prix de l'abonnement. Une réduction supplémentaire s'applique aux moins
de 26 ans. Les prix sont calculés au plus juste
pour être attractifs : une personne effectuant
le trajet Mont-Saint-Aignan/Oissel via le réseau
Astuce et le train (1 zone) paiera son abonnement 66 € par mois (56 € pour les moins de
26 ans). Pour le trajet Val-de-Reuil/Rouen en
train et le réseau Astuce (2 zones), il en coûte 89
€ par mois (70 € pour les moins de 26 ans), soit
une vingtaine d'euros économisés par mois ! w
Pour en savoir plus et connaître les points
de vente d'Atoumod'Multi : www.atoumod.fr.
LIGNE SERQUEUX-GISORS
PLUS DE SERVICES
Depuis le 6 juillet, la ligne Serqueux-Gisors offre du lundi au
samedi un aller-retour supplémentaire en autocar. La Région,
qui a déjà rétabli et renforcé fin 2013 la liaison en train sur
cet axe, a décidé de répondre aux besoins complémentaires
exprimés par les voyageurs. Desservant Forges-les-Eaux,
Gournay-en-Bray, Neuf-Marché, Bouchevilliers, Talmontiers
et Eragny-sur-Epte, cet aller-retour est donc mis en place du
lundi au samedi. Les horaires tiennent compte à la fois des
contraintes domicile-travail en semaine et des besoins du
week-end. Ce nouveau service permet aux résidents de la
vallée de l’Epte de se rendre à Paris en transports publics,
sans dégrader l’offre ferroviaire mise en place fin 2013 et les
habitudes déjà prises par d’autres voyageurs. w
Horaires disponibles sur
http://haute-normandie.ter.sncf.com
N°132 SEPTEMBRE 2014
Nicolas Mayer-Rossignol, le président de la Région
et Frédéric Sanchez, le président de
Rouen Normandie Métropole
HN'Go Loisirs
Profitez-en
jusqu'au 28 septembre
Pour vos déplacements durant les weekends d'été en train ou en bus Région,
quelle que soit votre destination en
Haute-Normandie, la Région a créé en
partenariat avec la SNCF, le pass HN'Go
Loisirs. Ou comment voyager de manière
illimitée et à prix très réduit durant tout un
week-end, seul ou à plusieurs. Disponible
entre le 31 mai et le 28 septembre, HN'Go
Loisirs est destiné aux personnes empruntant
occasionnellement les trains ou les bus
Région pour se balader en Haute-Normandie
le temps d'un week-end. Coûtant 18 € pour
une personne seule et 30 € pour un minigroupe de 2 à 5 personnes, ce pass est
valable le samedi et/ou le dimanche et
permet de voyager librement en train ou en
bus Région. Pensez-y les 21 et 22 septembre
lors des Journées du patrimoine ! Pour
acheter un pass HN'Go Loisirs, il suffit de se
présenter à un guichet de gare, une boutique
SNCF ou un distributeur de billets régionaux.
Depuis le 1er juillet, on peut également se
le procurer sur la boutique en ligne du site
http://haute-normandie.ter.sncf.com.
© Eric Bénard
Plus pratique et
plus économique !
EXPRESSO
10
11
DOSSIER
L’AGRICULTURE
EN HAUTE-NORMANDIE
TOUR DE
CHAMPS
© Loïc Séron
Dans notre Région, le modèle dominant
est la polyculture-élevage avec une
En Haute-Normandie, les 2/3 du
prépondérance des céréales, des cultures
territoire sont voués à l’agriculture.
de la betterave ou des pommes de
terre sans oublier le lin dont la HauteC’est dire son importance pour
Normandie est la première région
l’économie, l’emploi, l’environnement
productrice de France. Mais la filière
et nos paysages. Comment, avec
laitière est également présente :
la Région, s’adapter aux défis
18% des exploitants élèvent des
environnementaux, à la raréfaction
bovins et produisent du lait pour
des vocations et à la transmission
870 millions de litres par an dont la
moitié est transformée en Hauteaux nouvelles générations ?
Normandie. Cependant, outre la
Le point avec le témoignage
production, les agriculteurs sont
d’agriculteurs passionnés.
aussi des acteurs majeurs du monde
rural en contribuant, par exemple,
à la valorisation et à l’entretien des
paysages, à l’aménagement de l’espace
ou au tourisme rural. "Nous soutenons toute l'agriculture hautnormande. Notre volonté est d’accompagner, avec tous les acteurs
du monde agricole dont je salue le travail, la mutation progressive
des exploitations vers des modes de productions conciliant toujours
mieux les impératifs économiques et environnementaux", affirme
Nicolas Mayer-Rossignol, président de la Région.
En 2014, la Région a pris toute sa dimension en matière d’agriculture en
devenant l’autorité de gestion du FEADER (Fonds Européen Agricole
pour le Développement Rural) qui comprend le volet développement
durable de la PAC (Politique agricole commune). L'augmentation
sensible des crédits européens régionalisés devrait contribuer à
mieux aider les filières régionales d'élevage, l'installation de nouveaux
agriculteurs, la transformation et la vente à la ferme, l'agriculture
biologique et la création d'activités en milieu rural.
Élevage de M. & Mme BAILLEUX
EARL du Vieux Chêne, à Mesnil Mauger
Magazine d’information de la Région Haute-Normandie
12
En Haute-Normandie, actuellement,
si les grandes exploitations progressent,
les petites structures se maintiennent. Cependant, une difficulté de relève de génération
se fait sentir : on recense actuellement 7200 exploitations transmissibles pour 2400
repreneurs potentiels. C’est pourquoi la Région favorise l’installation des jeunes
agriculteurs avec le dispositif Coup de pouce et la Dotation Jeune Agriculteur Régionale.
Ainsi, en 2013, 110 nouveaux agriculteurs ont été aidés. "Valoriser la biodiversité, protéger la
ressource en eau, améliorer les conditions de travail des exploitants et des salariés agricoles, mieux
répondre à la demande des consommateurs qui souhaitent des produits locaux de qualité... sont des
défis gagnants pour tous et auxquels nous voulons contribuer aux côtés de la profession", souligne
Claude Taleb, vice-président en charge de l’agriculture.
Innovation
La Région favorise aussi l’innovation en matière agricole. Ainsi, le lin avec ses multiples
capacités s’avère être un véritable matériau
d’avenir. L’association FIMALIN soutenue par la
Région réunit industriels et producteurs de lin et
a vocation à développer des process industriels
permettant d’utiliser la fibre de lin dans les
matériaux composites. Il faut également citer le
cluster NOVEATECH qui travaille à la valorisation
des agro-ressources (agro-matériaux, chimie du
végétal, biomasse, plastiques biosourcés).
Fabrice Dauce, ancien
informaticien, éleveur
caprin et transformateur
à Thil-Riberpré depuis
2007.
LA CHAMBRE D'AGRICULTURE
DE NORMANDIE : DES "PROS"
Les chambres d’agriculture sont chargées
d’accompagner l’ensemble des agriculteurs dans
le suivi technico-économique de leur exploitation.
Pour la Région, la chambre régionale d’agriculture et
les chambres départementales de l’Eure et de la
Seine-Maritime sont des partenaires incontournables.
Une convention cadre 2014-2020 a été établie
et les principes adoptés lors de la Commission
Permanente de juillet dernier. Conclue pour 6 ans,
cette convention vise à sécuriser les exploitations
dans leur développement, accompagner la mutation
agroécologique de l'agriculture haut-normande et
créer de la valeur ajoutée et de l’emploi durable.
N°132 SEPTEMBRE 2014
© Le GRABHN
Agriculture biologique :
en progression
Comme au niveau national, la progression de
l'agriculture biologique se poursuit et s'accélère
en Haute-Normandie. Aujourd'hui, les surfaces
bio ou en cours de conversion atteignent quelque
8 000 hectares. Grâce au programme régional
"Ambition bio", l'objectif est de tripler cette surface
d'ici 2017. Pour cela, plusieurs associations se mobilisent sur le terrain, soutenues par la Région : le
Groupement régional des agriculteurs biologiques
de Haute-Normandie (GRABHN) accompagne au
quotidien les agriculteurs bio (et ceux qui veulent
le devenir) et défend leurs intérêts ; Inter Bio
Normandie a pour mission de fédérer les acteurs de
la filière à l'échelle de la Normandie ; Terre de liens
Normandie, organisme d'investissement solidaire,
aide les agriculteurs bio à accéder au foncier et à
s'installer ; Lin & Chanvre bio vise à promouvoir et
valoriser la constitution d'une filière de chanvre et
de lin textiles issus de l'agriculture biologique.
Parallèlement, les initiatives se multiplient pour
faciliter la vie des consommateurs et rendre les
produits bio plus accessibles : vente à la ferme, marchés, magasins de producteurs, collectifs d’achats,
systèmes de paniers, vente en ligne, restauration
collective…
13
Bastien Vigné et sa femme
sont sur les marchés le
mercredi au Neubourg, le
vendredi à Pont-Audemer,
le samedi à Rouen SaintMarc et à Bernay et le
dimanche à Caudebeclès-Elbeuf.
© Mathieu Olingue
Claude Taleb, Vice-président en charge de l'agriculture,
Nicolas Mayer-Rossignol, président de la Région et
Perrine Hervé-Gruyer, conseillère régionale, en visite à
la ferme de Hyaumet à Dampierre en Bray avec Laurent
Moinet, président de l'Interbio Normandie et propriétaire
de l'exploitation.
Bastien Vigné
En 2 ans, 35 gammes de produits à la ferme
Situé à Campigny dans l'Eure, le bâtiment de plusieurs centaines de m²
renferme environ 700 lapins, prêts à
être engraissés ou inséminés.
Auparavant ouvrier agricole, Bastien
Vigné a décidé de se lancer dans l'aventure avec sa femme. C'est en janvier
2013 qu'ils ont repris l'exploitation
suite à un départ en retraite et ont pu
s'installer grâce aux aides publiques,
recevant des subventions au titre de
"l'aide à l'installation" pour jeune agriculteur ou de "l'aide à la transformation
fermière". La Région Haute-Normandie
l'a largement soutenu, mais aussi le
Département de l'Eure, l'Etat et l'Europe.
"Lorsque nous avons repris cette
UN OUTIL
DE FORMATION
PERFORMANT
Entre les lycées agricoles, les
CFPPA (centres de formation
continue), les CFA et le réseau
associatif, la Haute-Normandie
dispose d'un outil de formation
agricole très performant où le
taux d'insertion professionnelle,
en agriculture, mais aussi dans
les secteurs connexes, avoisine
les 100 % !
Pour en savoir plus : cité des
Métiers de Haute-Normandie,
02.32.18.82.80,
www.citedesmetiershautenormandie.fr
exploitation il y a près de 2 ans, il n'y
avait que de l'engraissement mais pas
de maternité. Nous avons mis cela en
place par des inséminations et gérons
tout le processus du début à la fin. De
la naissance du lapin à la vente de nos
produits sur les marchés".
Le couple se diversifie et fait également de l'élevage de veaux et de volailles. Il fabrique au total 35 gammes
de produits différents, labellisés
"bienvenue à la ferme" (saucisse de
lapin aux herbes, pâté, rillettes de lapin, veaux, volailles, saucisson à l'ail).
Prochainement, le couple de jeunes
agriculteurs ouvrira sa boutique
directement à la ferme.
L'AGRICULTURE
HAUT-NORMANDE
EN QUELQUES
CHIFFRES
Aurélie Bousselaire
Des produits frais
en toutes saisons
11 489
exploitations
23 841 actifs
dont 14 117 chefs
d'exploitation ou
coexploitants
3800 salariés
d’exploitation
agricoles
26% des chefs
d'exploitation
ou coexploitants sont
des femmes
808 831
hectares cultivés
© Le GRABHN
Avec 3000 m 2 de serres, 3 hectares
de maraîchage en plein champ
et un atelier riche de 200 poules
pondeuses, les journées d’Aurélie
Bousselaire, maraichère biologique à Champigny la Futelaye
(Eure), sont bien remplies. Sa
production est vendue en direct
à la ferme ou sur le marché du
village et par des collectifs d’achat,
comme les AMAPS "pour qui
nous composons une centaine de
paniers par semaine. Ces modes de
commercialisation souples, nous
permettent d’alterner les jours de
cueillette et de vente en garantissant une fraîcheur des produits aux
consommateurs".
Bon à savoir
Source Agriscopie
Normandie 2013.
Magazine d’information de la Région Haute-Normandie
100% PRATIQUE, INSOLITE & LUDIQUE
ARTEOZ
À CHACUN
SA CULTURE
© Francis Cormon
Créée en 2013 et lauréate du concours
"Talents de la création d'entreprise",
l'association Arteoz a pour but de
permettre aux Haut-Normands, en
particulier les personnes en situation
de handicap, les seniors et les
personnes à petits budgets, d'identifier
facilement les lieux culturels qui leur
sont accessibles, de même que les
sorties adaptées à leurs besoins.
Sur le site coopératif www.arteoz.net (dont
une nouvelle version est mise en ligne
en ce mois de septembre), on peut ainsi
entrer différents critères tels que sa zone
géographique, son mode de transport, la
nature de son handicap ou sa situation
financière.Projet d'économie sociale et
solidaire soutenu par la Région, Arteoz
encourage les lieux culturels à mieux
prendre en compte et à s'ouvrir davantage
aux personnes en difficulté. L'association
organise le 3 octobre prochain au théâtre de
la Foudre, à Petit-Quevilly, une rencontre sur
le thème "Comment rendre l'offre culturelle
accessible à tous ", avec forum,
discussions et ateliers. w
LE CHÂTEAU DE GAILLON
Contact : www.arteoz.net
JOYAU DE LA RENAISSANCE
© Elvire Le Cossec
Situé à 10 km de Château Gaillard et à 20 km de Giverny, le
château de Gaillon est construit sur un éperon rocheux qui
surplombe la ville de Gaillon et la vallée de la Seine.
N°132 SEPTEMBRE 2014
On le doit au cardinal Georges d’Amboise, qui fit venir
des architectes, peintres et sculpteurs prestigieux, venus
pour certains d'Italie. Ces artistes transformèrent en quelques années le château médiéval en un palais Renaissance comparable
aux châteaux de la Loire. Entouré de jardins, le château de Gaillon
a récemment fait l’objet de plusieurs chantiers de restauration menés par de grands artisans. La charpente de la tour de la Sirène a
ainsi été restaurée grâce à des méthodes de construction traditionnelles par une quarantaine de charpentiers venus de 14 pays.
L’Association pour la Renaissance du Château (l’ARC), avec l'appui
de la municipalité, a pris en charge la sauvegarde des équipements de cuisine datant de la période carcérale. La façade sur la
cour du pavillon d’entrée a également été restaurée de manière
admirable, sous la houlette de la DRAC. Un vrai travail d'orfèvre !
À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, une visite
s’impose pour admirer les bas reliefs sculptés de rinceaux, de pilastres, d’oiseaux, de dauphins et de faunes, qui ornent la façade.
Une belle idée de balade ! w
Contact : Office de tourisme de Gaillon, 02.32.53.08.25,
[email protected]
Jeux équestres mondiaux
LA NORMANDIE AIME LES JEM !
Nicolas Mayer-Rossignol et Laurent Beauvais, les présidents
des Régions Haute et Basse Normandie accompagnent
Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, lors de
l'inauguration du Pavillon France
Les Jeux équestres mondiaux ont déplacé des
centaines de milliers de personnes du 23 août au
7 septembre venues en Normandie admirer les
compétitions équestres et assister aux nombreuses
animations. À l’occasion de cette manifestation internationale, Nicolas Mayer-Rossignol, le président de la
Région a fait le déplacement et a notamment inauguré
en présence de nombreuses personnalités le pavillon
de l’excellence normande présentant les richesses de
notre région : cours de cuisine par un chef étoilé, vente
de produits locaux et dégustations, espaces interactifs
présentant les filières d’excellence…
Zoom
MANGER BIO ET LOCAL, C'EST L'IDÉAL !
Du 20 au 28 septembre, les producteurs bio de HauteNormandie donnent à voir la diversité de leurs productions
à travers une campagne baptisée "Manger bio et local,
c’est l’idéal". Au programme : une semaine d’animations
savoureuses et variées pour redécouvrir les multiples atouts
du bio et lutter contre les idées reçues. Pour en savoir plus :
Inter Bio Normandie, www.bio-normandie.org w
INSTALLATION DE RUCHES
La Région fait le "buzz"
La Région qui a lancé un appel à projets pour
l’installation de ruches dans les lycées, a décidé
de montrer l’exemple : 4 ruches ont été mises en
place cet été sur les toits de l’Hôtel de Région.
Contribuant à préserver la biodiversité, les ruches urbaines sont moins touchées que les colonies rurales
par la surmortalité. Ce sont aussi d'excellents vecteurs de sensibilisation et d'éducation au développement durable. Pour entretenir ses ruches, la Région a
fait appel à l’association d'insertion Interm’Aide, lauréate du dispositif Eco Région solidaire, qui travaillera
en collaboration avec un apiculteur professionnel.
"Une ruche dans mon établissement"
Ces 4 premières ruches essaimeront bientôt en milieu
scolaire puisque la Région a lancé en mai dernier
un appel à projets auprès des lycées, des établissements régionaux d'enseignement adapté (EREA) et
des CFA haut-normands. Objectif : soutenir l’équipement et l’installation de ruches à hauteur de 750 €
par établissement (sous réserve que les conditions
de sécurité exigées par la réglementation soient respectées). Les établissements candidats ont jusqu’au
15 octobre prochain pour envoyer leur dossier.
Contact : 02.32.76.38.25
PRENEZ LA ROUTE
DES ÉNERGIES
Du 13 au 17 octobre, les métiers de l’énergie
se dévoilent au public dans toute la HauteNormandie, 1ère région de France pour l'éolien
en mer. Pour la 4e année consécutive, la filière
Énergies Haute-Normandie et la cité des Métiers
s'associent avec 42 entreprises et des établissements
scolaires haut-normands pour présenter à travers
des visites et témoignages les métiers et activités
de l'énergie. L'objectif est de mettre en avant les
atouts et enjeux du secteur mais surtout d'inciter
les jeunes et tous ceux qui ont envie de donner une
nouvelle orientation à leur parcours professionnel,
à se tourner vers ce secteur à fort potentiel.
Pour cette édition 2014, la délégation Elles bougent
en Normandie mobilisera ses réseaux de marraines
et d'ambassadrices afin de démontrer l'attractivité
des énergies au féminin. w Contact pour
information et inscription :
www.energies-haute-normandie.com
ou cité des Métiers, 02.32.18.82.80
Magazine d’information de la Région Haute-Normandie
100% PRATIQUE, INSOLITE & LUDIQUE
Exposition
Du 12 septembre au 18 octobre, Traversées donne à voir dans différents
lieux institutionnels et patrimoniaux de la métropole rouennaise, plus
de 80 sculptures et installations de la plasticienne Cécile Raynal, dont
ses Hommes d’équipage à la chapelle du Pôle régional des Savoirs. A travers ses
sculptures, Cécile Raynal explore le monde, déplaçant régulièrement son atelier basé à
Criquetot l’Esneval dans des lieux clos, oubliés ou en marge, qu'elle parcourt et restitue
dans l'argile. Offrant une magnifique rétrospective de son travail, l’exposition Travers/
ées, portée par l’association Regards Croisés, a mobilisé de nombreux partenaires: Région Haute-Normandie, Ville et musée des Beaux-arts de Rouen, Grand port maritime
et Palais de justice de Rouen, Opéra de Rouen Haute-Normandie, CHU-Hôpitaux de
Rouen, Matmut. w
A voir jusqu'au 18 octobre au Pôle régional des Savoirs
(du mardi au samedi inclus, de 10h à 13h et de 14h à 18h) et
au Centre d’art contemporain de la Matmut à Saint-Pierre
de Varengeville. Et aussi à Rouen : au Musée des
Beaux-arts, à l’Opéra, au Grand port maritime,
au CHU et au Palais de justice. Pour en savoir plus :
02.35.52.21.59
HENRI ET
LUCRÈCE
COURONNÉS
DE SUCCÈS !
Et aussi...
LES PAPIERS
DE DANIEL ROGER
Si Serge Gainsbourg laissait
parler Les petits papiers, Daniel Roger sait les plier, coller,
mâcher, poncer, crayonner,
métamorphoser, sublimer !
Les dessins, peintures, sculptures de ce plasticien qui vit
et travaille dans le pays de
Bray sont exposés à l’Hôtel de
Région jusqu’au 16 septembre.
Pour Colette Garraud, historienne de l’art : "Les objets que
conçoit Daniel Roger s’apparentent à ceux que produit
la nature, auxquels l’artiste
promeneur est tout particulièrement attentif". w
A l'Hôtel de Région jusqu'au
16 septembre,
5 rue Schuman à Rouen,
du lundi au samedi, de 9h à
12h30 et de 14h à 18h.
Contact : 02.35.52.21.59
N°132 SEPTEMBRE 2014
Le jeune metteur en scène haut-normand Thomas
Jolly (qui a fait ses études au lycée Jeanne d'Arc
à Rouen) a créé l'événement en juillet au Festival
d'Avignon avec sa pièce Henry VI d’une durée de 18
heures. "Presque un tour du cadran, pour une plongée
qui tenait à la fois de la série télévisée pour ses effets et
son suspense, et du grand Shakespeare pour le texte
parfaitement audible et la théâtralité intacte ", pour
l’AFP (Avignon, 22 juillet 2014).
David Bobée et Béatrice Dalle revisitent Hugo
Autre enfant du pays, David Bobée le directeur du
nouveau Centre dramatique national de HauteNormandie présentait, pendant les deux mois
d’été au château de Grignan, Lucrèce Borgia de
Victor Hugo avec l’actrice Béatrice Dalle dans le rôle
éponyme. Créée dans la Drôme, la pièce part en
tournée dans toute la France dès la rentrée.
Le spectacle vivant haut-normand à l’honneur
"Je félicite David Bobée et les équipes de la compagnie
Rictus, qui nous proposent une version grandiose du
Lucrèce Borgia de Victor Hugo en offrant son premier
rôle au théâtre à Béatrice Dalle! Avec Thomas Jolly
et Jean-Christophe Blondel en Avignon, David Bobée
à Grignan, le spectacle vivant haut-normand est
décidément à l'honneur ! Le succès de nos metteurs en
scène récompense notre politique culturelle régionale",
se réjouit Nicolas Mayer-Rossignol. w
© Daniel Guilhaume
TRAVERSÉES ITINÉRANTES
Exposition
LA BANDE DÉCIMÉE DE
GUIOME DAVID
Du 19 septembre au 8 octobre,
le peintre Guiome David vient
chambouler les codes de la
BD à l’occasion d’une exposition proposée à l’Hôtel de
Région en partenariat avec le
festival Normandiebulle.
Rouennais d'origine, Guiome
David n’entre dans aucun cadre.
Mais en artiste sachant vivre
dans sa bulle, il aime s’affranchir
des lignes pour mieux déstructurer les bandes. Dans le cadre
du festival Normandiebulle, il
propose avec l’exposition La
bande décimée, un revirement
à 180° dans le traitement de
la bande dessinée : les cases
deviennent autant de tableaux
abstraits, les personnages
principaux des anti-héros et les
décors se muent en paysages
intemporels où Jack London
et Corto Maltese pourraient se
rencontrer…
A l'Hôtel de Région, 5 rue
Schuman à Rouen, du lundi au
samedi, de 9h à 12h30 et de 14h
à 18h. Contact : 02.35.52.21.59
2 jours de planches et de bulles
Pour cette nouvelle édition qui
se tient les 27 et 28 septembre à
Darnétal, le festival Normandiebulle accueille éditeurs, illustrateurs, dessinateurs et mordus de
BD avec cette année pour invité
d'honneur, Bruno Bessadi. w
www.normandiebulle.com
Parcours
L E S H A U T- N O R M A N D S O N T D U TA L E N T
DOCTEUR
JÉRÔME GUILLEMONT,
DIRECTEUR SCIENTIFIQUE
INVENTEUR EUROPÉEN
DE L’ANNÉE
Sa découverte n’a pas de prix. Cependant, pour avoir
développé le premier nouvel antituberculeux du XXIe siècle
au sein du laboratoire Janssen à Val-de-Reuil, les Docteurs
Jérôme Guillemont et Koen Andries à Beerse (Belgique) ont
reçu le Prix de l’inventeur européen 2014 qui récompense le
travail des équipes Janssen basées à Val-de-Reuil et à Beerse
pour la découverte de la bedaquiline, candidat médicament
contre la tuberculose résistante.
"
Celui qui cherche, trouve", dit un
célèbre proverbe populaire et ce n’est
certainement pas le Docteur Jérôme
Guillemont qui contredira cet adage. Arrivé
à l’Université de Rouen en 1980, Jerome
Guillemont a obtenu en 1989 son doctorat en
Chimie Organique au sein du laboratoire du
Professeur Pierre Duhamel (URA-CNRS464).
Ce chercheur haut-normand a reçu avec son
équipe et ses collègues Belges le Prix de l’inventeur européen, le 17 juin dernier à Berlin,
attribué par l’Office européen des brevets (OEB).
La découverte de la bedaquiline est le fruit d’une synergie entre les chimistes médicinaux de Val-de-Reuil, les
biologistes de Beerse et d’une collaboration active avec
l’équipe de la faculté de médecine de la Pitié Salpêtrière
(Paris) pour les études d’efficacité chez l’animal. Plus
d’une décennie de recherche a permis d’identifier une
nouvelle classe d’antibiotiques, les Diarylquinolines.
Son optimisation a conduit à la sélection d’un nouvel
agent antituberculeux appelé « bedaquiline » qui grâce
à un nouveau mécanisme d’action représente le premier
médicament novateur dans ce domaine thérapeutique
depuis plus de 40 ans.
Nouvelle classe d'antibiotiques
"L’intérêt de notre découverte, explique Jérôme Guillemont, est que cette nouvelle molécule très active provient
d’une nouvelle classe d’antibiotiques et qu’elle agit via
un nouveau mode d’action qui bloque l’énergie de cette
mycobactérie nécessaire à sa survie. Ces caractéristiques
innovantes permettent à la bedaquiline d’être très active
contre les résistances aux antituberculeux actuels, cause
de l’augmentation des cas de tuberculoses multi-résistantes. Nous avons réussi ce challenge scientifique et
l’équipe de Recherche au Val-de-Reuil est très fière de
mettre à la disposition des patients cette molécule inno-
vante qui pourrait réduire la durée du traitement de la
TMR de 2 ans aujourd’hui à moins de 12 mois."
La réapparition de la tuberculose est une conséquence
directe de l’infection par le virus du sida qui rend les
organismes sensibles à l’infection par le bacille de Koch.
Les traitements d’aujourd’hui sont contraignants et très
longs (2 ans). Il est extrêmement difficile de contrôler
cette maladie grave et mortelle (1.3 millions de décès par
an dans le monde) d’où l’émergence de la tuberculose
multi-résistante (TMR). Beaucoup de tuberculeux à travers le monde arrêtent leur traitement pour des raisons
de durée et d’effets secondaires importants (nausées,
céphalées, arthralgies, surdités, insuffisance rénale) d’où
une augmentation de la TMR estimée à plus de 500.000
cas en 2012.
Cet antibiotique est-il disponible pour les patients
atteints de tuberculose résistante ?
"Oui, La bedaquiline a obtenu un enregistrement par procédure accélérée de l’Agence américaine du médicament
(FDA) en Décembre 2012 et une autorisation de mise sur le
marché conditionnelle par la commission Européenne en
Mars 2014 pour le traitement de la tuberculose pulmonaire résistante chez l’adulte en association avec d’autres
antibiotiques. Cet antibiotique est utilisé si les traitements
actuels sont inefficaces ou non tolérés."
Magazine d’information de la Région Haute-Normandie
Le guide des manifestations soutenues par la Région.
Retrouvez un calendrier plus complet sur www.hautenormandie.fr
rubrique "Agenda"
Culture
JOURNÉES EUROPÉENNES
DU PATRIMOINE
Les 20 et 21 septembre, les Journées européennes du
patrimoine ont pour thème "Patrimoine culturel, patrimoine
naturel". Seront notamment mis en lumière : des monuments
naturels ayant une valeur patrimoniale, de grands sites tels les
falaises d’Étretat, des friches industrielles, du petit patrimoine
rural (moulins, lavoirs, fontaines…), des cheminements paysagers.
Programme complet sur www.journeesdupatrimoine.culture.fr
A noter que l'Hôtel de Région ouvre ses portes. Visites
commentées les 20 et 21 septembre à 10h, 11h, 12h, 14h, 15h et 16h
(durée : 30 minutes), rendez-vous 5 rue Robert Schuman à Rouen.
Le Pôle régional des Savoirs (ancienne école normale des
garçons réhabilitée par la Région) sera également ouvert : visites
commentées les 20 et 21 à 10h, 11h, 12h, 14h, 15h, 16h, 17h (durée :
45 mn). Rendez-vous au 115 boulevard de l’Europe à Rouen.
la 8ème place des régions touristiques de France
(et la 4ème pour les courts séjours). Avec un
nombre de voyages en progression de 2,5%, là
où la moyenne nationale des régions baisse de
0,4%, la Normandie est une des rares régions en
pleine dynamique touristique. Ces résultats sont
d’abord dus au travail des acteurs économiques
du tourisme et de la culture, et il faut les en remercier. C’est aussi le fruit de la politique volontariste
de notre collectivité, menée conjointement avec
la Basse-Normandie via le Comité Régional de
Tourisme. Preuve, une fois de plus, que nous
n’avons pas attendu la réforme territoriale pour
travailler ensemble ! La Normandie est une région
où le tourisme, la culture, le patrimoine sont en
plein essor, les élus du groupe socialiste et divers
gauche s'engagent à l’amplifier encore.
TRIBUNE
LIBRE
DES GROUPES POLITIQUES DU CONSEIL RÉGIONAL
en application de la loi démocratie de proximité du 27 février 2002, cet espace
est réservé à l’expression des groupes politiques représentés au sein
du conseil régional.
© Nicolas Broquedis
GROUPE EUROPE ÉCOLOGIE
GROUPE SOCIALISTE ET DIVERS GAUCHE
Alors que la période estivale touche à sa fin,
la saison touristique a été marquée – malgré
le temps ! – par une nouvelle dynamique,
portée par la Région. D’abord en faveur des
Haut-Normands : notre collectivité a reconduit
le dispositif "La Mer à 1€" qui a permis à des
milliers de nos concitoyens de profiter des plages
ensoleillées du Havre, de Fécamp, de Dieppe, du
Tréport ou encore de Saint-Valery-en-Caux. L'été
2014 fut marqué par les succès de plusieurs expositions soutenues par la Région : au Havre (consacrée à Nicolas de Staël), à Rouen, ("Cathédrales 1789-1914 : un mythe moderne") ou à Giverny,
("L'Impressionnisme et les Américains"et
"Bruxelles, une capitale impressionniste"). La mu-
N°132 SEPTEMBRE 2014
sique fut également à l'honneur avec le succès
populaire des Concerts gratuits de la Région,
qui ont attiré plus de 150 000 spectateurs sur la
presqu'île Waddington à Rouen, mais aussi à l’occasion du festival Vivacité à Sotteville-lès-Rouen,
du Rock dans Tous Ses Etats à Evreux, d'Archéojazz à Blainville-Crevon ou des Z’Estivales au
Havre. Enfin, le sport n'a pas été en reste avec la
tenue des Jeux Equestres Mondiaux, manifestation soutenue par les deux Régions Normandes
qui devrait attirer plus de 500 000 spectateurs,
1 000 cavaliers et 74 délégations internationales :
la Normandie accueille le monde ! Tous ces
événements viennent conforter les statistiques
publiées début juillet décernant à la Normandie
Nous avons la chance de vivre dans une région
où l’agriculture continue à peser. Cependant,
elle est menacée, avec 30% d'exploitations disparues depuis 10 ans. Le nouveau Programme
de Développement Rural de notre Région, élaboré en concertation avec tous les acteurs
locaux, permet à notre collectivité d'accompagner l'adaptation de notre agriculture régionale
aux enjeux actuels et d'agir pour la préservation
des fermes. Cinq besoins ont été reconnus prioritaires : le soutien à l’élevage, prioritairement
bovin laitier ; la transition énergétique et la mutation écologique, pour encourager la mutation
vers l’agro-écologie et vers l’agriculture biologique et préserver l'eau potable ; l’installation
de nouveaux agriculteurs, un enjeu crucial, car
plus de la moitié des exploitations sont concernées par des départs en retraite dans les 10 ans
à venir ; la qualité paysagère et la biodiversité
régionale (développement de l’agroforesterie,
entretien de sites à haute valeur naturelle) ;
le soutien au développement rural (aides aux
services de proximité, au tourisme rural et durable…). Les élus écologistes soutiennent la
19
Nature
JOURNÉE
DE LA RANDONNÉE
Depuis 25 ans, la Journée de la randonnée est
organisée le 2e week-end de septembre dans
l’une des communes du Parc naturel régional
des Boucles de la Seine normande.
Cette année elle aura lieu dimanche 14 septembre à Saint-Paër. Plus d’une vingtaine de randonnées sont proposées : pédestre, équestre,
en canoë, en rollers, en âne, à vélo et même
pour la première fois en "stand-up paddle"
(planche à rame). Une belle occasion de prendre
l’air dans une ambiance conviviale et familiale.
Pour plus d’information :
maison du Parc au 02.35.37.23.16 ou sur
www.pnr-seine-normande.com
volonté de la Région d'impulser la mutation
profonde de l'agriculture, qui est incontournable
et souhaitable, tant pour les producteurs que
pour les consommateurs.
GROUPE PARTI RADICAL DE GAUCHE
La réforme territoriale est à l’ordre du jour ! Les
Radicaux de Gauche ne s’en plaindront pas,
nous avons, de tout temps, été favorables à
la réunification de toute la NORMANDIE. Or,
s’il n’est jamais bon d’avoir raison trop tôt,
nous nous réjouissons de l’accord général d’aujourd’hui : la Normandie sera unie, forte de son
histoire et riche de son avenir… Encore faut-il
que celui-ci soit défini et surtout financé ! Les
projets débattus posent bien des questions : les
Conseils Généraux vont-ils disparaître ? Quelles
seront alors les nouvelles compétences de la
Région ? Quelles seront les ressources des nouvelles Régions ? On parle aussi de développer
les Métropoles… Toute cette nouvelle organisation territoriale permettra-t-elle une meilleure
efficacité, en faisant des économies et en réconciliant nos concitoyens avec l’action des élu(e)s ?
Pour les Radicaux de Gauche, la vraie urgence
serait de s’attaquer à la réforme de la fiscalité
locale, réforme inscrite dans les propositions de
la Gauche pour l’élection présidentielle…
GROUPE FRONT DE GAUCHE :
PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS,
GAUCHE UNITAIRE ET PARTI DE GAUCHE
Les députés ont adopté cet été la réforme territoriale qui prévoit une nouvelle carte de France à 13
Régions. Y avait-il une telle urgence alors que la
France connaît une très grave crise économique,
sociale et politique et que nos concitoyens ressentent une défiance de plus en plus grande à
mesure que grandit l’impuissance publique ? En
fait, ce projet s’inscrit dans la continuité de la
réforme territoriale de 2010 qui avait, à juste titre,
été combattue par toute la gauche. L’objectif de
la loi de 2010, comme celui de la loi sur les métro-
poles ou de ce projet de loi, est d’adapter notre
maillage territorial à la concurrence entre les
territoires, à la course au moins-disant social et à
l’assèchement de la dépense publique et sociale.
Le plan d’austérité imposé aux collectivités aura
des conséquences sur l’investissement public et
donc sur l’emploi. En fait, il s’agit de répondre à la
volonté de Bruxelles d’affaiblir plus encore l’échelon national et de donner de la force au triptyque
Intercommunalité-Région-Europe, au détriment
de Commune-Département-État. Mais affaiblir
la commune, c’est affaiblir la cohésion territoriale
et créer de nouvelles inégalités. Supprimer le
Département, c’est remettre en cause le niveau
des prestations versées et diminuer le nombre
de bénéficiaires. Les élus du Front de Gauche
demandent que soit enfin donnée la parole au
peuple à l’issue d’un grand débat public national.
GROUPE POUR UNE NOUVELLE NORMANDIE
UMP-UDI-DVD
Le Contournement Est de Rouen est un projet
d’avenir et de développement pour la région.
Il constitue un enjeu majeur pour la HauteNormandie et pour l’ensemble des territoires
traversés. Liaison autoroutière d’une quarantaine
de kilomètres entre l’A28 au nord de l’agglomération de Rouen et l’A13 au sud, il intéresse entre 20
et 30 000 véhicules par jours ainsi que l’essentiel
du trafic de transit notamment poids-lourds. La
concertation publique qui s’est tenue avant l’été
a permis de mesurer la nécessité de ce projet :
nécessité économique pour faciliter l’accessibilité et les déplacements dans l’agglomération
rouennaise en offrant une meilleure mobilité et en
évitant d’encombrer le centre de Rouen ; nécessité logistique pour offrir un réseau performant et
complet de desserte routière des pôles d’activités économiques et des zones portuaires de l’axe
Seine ; nécessité écologique et sanitaire pour
désengorger l’agglomération d’une circulation
très dense de véhicules qui n’ont pas à transiter
par le cœur de ville rouennais et qui dégrade
fortement la qualité de vie des habitants de l’agglomération ; nécessité d’aménagement du territoire pour inscrire la métropole rouennaise sur
un axe Nord-Sud et intégrer cette infrastructure
dans une grande couronne du bassin parisien,
de sorte que l’agglomération rouennaise ne soit
plus la seule en France à ne pas avoir de contournement. Même si le tracé retenu a fait l’objet de
remarques et de légitimes inquiétudes, Bruno
LE MAIRE et les Conseillers régionaux "Pour une
Nouvelle Normandie" réaffirment que rien ne doit
désormais retarder sa réalisation.
GROUPE FRONT NATIONAL
L’immigration n’est pas une chance pour la
Normandie. Une étude de l’INSEE parue en
juillet dernier indique que la Haute-Normandie
est la 18e région française sur 22 en terme
d’immigration. La Haute-Normandie a dû accueillir à elle-seule les 2/3 des immigrants de
la future Normandie réunifiée, au détriment
de son économie et de ses comptes sociaux.
Notre région étant l’une des plus industrialisées de France, les 3/4 de cette immigration
s’est concentrée dans les grandes villes et
travaille dans les secteurs sinistrés du BTP
et de l’industrie d’où une pression migratoire
souvent insupportable. A la suite du saccage
social et industriel provoqué par les politiques
irresponsables de l’UMPS, le taux de chômage de 12,4% des haut-normands culmine à
25,3% pour les immigrants. Près de 40% des
migrants vivent dans les logements sociaux
soit une proportion deux fois plus élevée
que la moyenne des haut-normands. Non
seulement les classes populaires paient les
conséquences de cette immigration qui pèse
à la baisse sur les salaires et concurrençant directement les plus modestes dans l’obtention
d’un logement social mais, de surcroit, cette
dernière sera un boulet à tirer pour l’économie de Haute-Normandie dans la perspective
prochaine de la réunification de la Normandie.
Magazine d’information de la Région Haute-Normandie
Le guide des manifestations soutenues par la Région.
Retrouvez un calendrier plus complet sur www.hautenormandie.fr
rubrique "Agenda"
Dieppe
La tête dans les
nuages et des étoiles
plein les yeux !
Jusqu'au 14 septembre, Dieppe
accueille la 18e édition du Festival
international de cerfs-volants,
événement figurant parmi les
300 plus grands rendez-vous
mondiaux, toutes catégories
confondues. Le concours de
créateurs aura cette année pour
thème la "Luminescence".
Un événement éblouissant et
féérique à ne pas rater. w
Retrouvez plus d’informations sur
www.dieppe-cerf-volant.org
Evénement
Jusqu'au 9 novembre
Le Havre, musée Malraux
NICOLAS DE STAËL, LUMIÈRE
DU NORD, LUMIÈRE DU SUD
Contact : 02.35.19.62.62,
www.muma-lehavre.fr
FORUM
RÉGIONAL
DU SAVOIR
Jeudi 25 septembre à 20h30
Rouen, Hôtel de Région
NOTRE CERVEAU SOCIAL :
LE SYSTÈME CLÉ POUR
COMPRENDRE LES AUTRES
Des millions de cellules dans notre
cerveau, connectés par des milliards
de contacts en perpétuelle activité
qui transmettent les informations les
plus complexes en un dix millième
de seconde. Notre super ordinateur,
bien caché dans la boîte crânienne,
révèle peu à peu quelques secrets
de son fonctionnement. Conférence
animée par Catherine Barthelemy,
professeur au CHU de Tours,
physiologiste, pédopsychiatre et
chercheuse à L'Inserm (unité 930).
Gratuit, nombre de places limité,
réservation auprès de Science
Action Haute-Normandie,
02.35.89.42.27.
Retrouvez également les forums
régionaux du savoir en direct sur
www.scienceaction.asso.fr
Musiques actuelles
26 & 27 septembre
Giverny, ferme de Grande Ile
FESTIVAL ROCK IN THE BARN
Groupes programmés : Black Strobe, BRNS,
Elephanz, Griefjoy, School is cool, Bigflo &
Oli, Dead Rock Machine, Elephant Stone,
Natas loves you, Lewis Evans, AA&You, The
Red goes Black, Slaughterhouse Brothers,
Black Market Karma, Smash the Enemies.
Pour en savoir plus : www.rockinthebarn.fr
Verre
Jusqu'au 20 novembre
Conches-en-Ouche, musée du Verre
VITRAUX EN DALLE DE VERRE DE
GABRIEL LOIRE
Contact : 02.32.30.90.41
Art déco
Jusqu'au 21 septembre
Elbeuf, Fabrique des savoirs
ART SACRÉ ET MODERNITÉ : TRÉSORS
DE L'ABBAYE SAINT-WANDRILLE
Des années 1930 aux années 1950, l'atelier
d'art sacré de l'abbaye Saint-Wandrille
réalise de spectaculaires œuvres textiles et
d'orfèvrerie inspirées de la mode des années
folles et d'artistes du moment, comme
Robert Delaunay ou Edouard Bénédictus.
Contact : 02.32.96.30.40, www.lacrea.fr
A LA CITÉ DES MÉTIERS
DE HAUTE-NORMANDIE…
TOUTE L'ANNÉE : des événements,
des ateliers, des visites, des animations et des rencontres autour des
métiers. Programme complet
sur www.citedesmetiersdehaute
normandie.fr
Cité des Métiers de Haute-Normandie, 115 boul. de l'Europe, 76100
Rouen, 02.32.18.82.80 [email protected]
citedesmetiershautenormandie.fr
Expo
Jusqu'au 26 octobre, Château de Vascœuil
"JEUX DE CACHE-CACHE"
DE PIERRE DESSONS
Contact : 02.35.23.62.35
www.chateauvascoeuil.com
Patrimoine
Jusqu'au 31 décembre
Saint-Nicolas d'Aliermont,
musée de l'Horlogerie
EXPO "MONTRES ET CIE : HORLOGERS
NORMANDS AU XVIIe SIÈCLE"
Contact : 02.35.04.53.68
www.musee-horlogerie-aliermont.fr
Peinture
Jusqu'au 30 septembre, Musée d'Evreux
SUR LA ROUTE D’ITALIE, PEINDRE LA
NATURE D’HUBERT ROBERT À COROT
Un ensemble tout à fait exceptionnel
d'œuvres d’artistes français ayant fait le
voyage en Italie (Hubert Robert, Granet,
Corot…).
Contact : 02.32.31.81.90
Impressionisme
Jusqu'au 2 novembre, Giverny
BRUXELLES, UNE CAPITALE
IMPRESSIONNISTE
Contact : 02.32.51.90.81 www.mdig.fr